×
google news

« Les Républicains lancent campagne contre Macron »

Les Républicains (LR) ont dévié de leurs anciens fiefs à l’Ouest de Paris et ont choisi Aubervilliers, commune de l’ancienne « ceinture rouge » de la région parisienne, pour démarrer leur campagne européenne. Le but de ce rassemblement public majeur était de stimuler la campagne dirigée par François-Xavier Bellamy, qui rassemble actuellement entre 7% et 8% des intentions de vote d’après les sondages. La possibilité d’un score sous les 5 % le 9 juin, ce qui marquerait leur effacement du Parlement européen, est toujours bien présente.

Le rassemblement à Docks de Paris a été une occasion pour la droite et son leader de liste de parler non seulement de l’Europe, mais surtout de la France et d’Emmanuel Macron. Le président et ses partisans, dont les « macronistes », ont été la cible de critiques acerbes, saluées par les 3500 participants. Eric Ciotti a initié l’offensive avec une remarque cinglante sur la façon dont la guerre n’est pas une recherche de popularité sur TikTok ou Instagram, mais une réalité faite de sang et de larmes.

Parmi les premiers rangs se trouvait Christophe Gomart, un général retraité et nouvel ajout important à la liste LR. Il était entouré de l’ensemble de la hiérarchie du parti, y compris les deux prétendants à la présidence du parti: Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand. Cependant, ils n’étaient pas assis côte à côte, une tradition qui reflète leur relation distante.

Lorsqu’il a découvert le nom de sa voisine de siège, Pierre-Henri Dumont, député du Pas-de-Calais, n’a pas pu s’empêcher de sourire. Il craignait ironiquement d’être isolé, car Laurence Sailliet, qui était censée l’accompagner, avait annulé son apparition. Ce désistement tardif a été publié dans une chronique du Journal du dimanche le même matin. Sailliet, qui siège au Parlement européen depuis octobre 2023 suite au départ d’Agnès Evren au Sénat, a déclaré qu’elle ne mènerait pas campagne aux côtés de M. Bellamy. Elle cite les opinions trop conservatrices de la tête de liste sur les questions sociétales et l’opposition systématique des Républicains à l’exécutif. Pierre-Henri Dumont laisse entendre que Sailliet a réalisé qu’elle n’aurait pas une position éligible sur la liste.

Sailliet, une ancienne animatrice de télévision, est critiquée pour son soutien à Emmanuel Macron dès le premier tour en 2022. Les Républicains, déterminés à démanteler le bilan de la majorité en France et au Parlement européen, jugent ce type de soutien impardonnable. Céline Imart, au contraire, « est fière de n’avoir jamais voté pour Emmanuel Macron, ni en 2017, ni en 2022 ». Imart, qui occupe le deuxième rang sur la liste des Républicains, est une agricultrice du Tarn qui fustige « l’expert en grands mots, en grands plans (…) mais surtout l’expert en enfumage ! »

La suite de l’article est réservée aux abonnés et représente 47.2% du contenu total.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1115
Politique

Interview Gabriel Attal sur BFM-TV

19 avril 2024
Gabriel Attal, lors de son centième jour en tant que premier ministre, a défendu son bilan lors d'une interview sur BFM-TV le jeudi 18 avril. Il avait précédemment promis une…
example 1103
Politique

Macron: Nouveau Discours Européen à Sorbonne

18 avril 2024
Emmanuel Macron s'apprête à délivrer un autre discours majeur à la Sorbonne, dans lequel il dévoilera ses plans concernant l'Europe. Le discours aura lieu le jeudi 25 avril, comme il…
example 1090
Politique

Braun-Pivet prépare présidentielle 2027

18 avril 2024
Chaque président de l'Assemblée nationale doit relever un défi complexe : comment s'engager activement dans son rôle institutionnel sans se trouver mise à l'écart du débat politique ? Yaël Braun-Pivet…