×
google news

« Les Ecologistes adoptent une réforme statutaire »

Ce week-end, les adhérents du parti Les Ecologistes ont plébiscité à 74% une révision des statuts visant à rendre plus simple leur structure, jugée trop complexe, a communiqué Marine Tondelier, la secrétaire nationale, le lundi 18 mars. Pour être approuvée, cette réforme devait recueillir au moins 66% des voix. Des critiques ont souvent été émises à l’encontre du parti en raison de ses débats insondables et de ses conflits internes, liés aux nombreuses motions reflétant les différentes tendances au sein du parti. Avec les nouveaux statuts, il n’y aura désormais qu’une seule motion lors du congrès, modifiable par amendements. Le secrétaire national sera élu directement par les membres, selon un scrutin majoritaire uninominal à deux tours, plutôt que d’être choisi par des représentants élus issus des différentes motions. François Thiollet, secrétaire national adjoint du parti, a précisé, lors d’une conférence de presse, que l’enjeu était de diminuer le rôle des motions nationales dans les prises de décisions, en particulier pour les nominations externes. Il a expliqué que le secrétaire national et le secrétariat exécutif national seraient dorénavant directement élus par les membres. En interne, des demandes de reporter le vote ont été exprimées, certains estimant manquer de temps pour examiner en détail ces nouveaux statuts. D’autres ont signalé que la nouveauté des règles rendrait plus difficile le pluralisme interne, tandis que certains ont exprimé des inquiétudes concernant le nouveau mode de désignation du secrétaire national, qu’ils jugent semblable à « un plébiscite », contraire aux « valeurs et principes [qu’ils prévoient] d’appliquer [s’ils accèdent] au pouvoir ».

Marine Tondelier a évalué que, malgré que certains ne soient pas entièrement en faveur des nouveaux statuts, comparé à d’autres partis, Les Verts s’en sortent plutôt très bien. Ces modifications de statuts font partie des « états généraux de l’écologie », lancés en février 2023 par la secrétaire nationale, et qui ont conduit à la création du nouveau mouvement, ‘Les Ecologistes’ en octobre, qui remplacera Europe Ecologie-Les Verts. L’ambition est de fédérer un million de sympathisants dont le statut sera différent de celui des membres du parti, qui sont actuellement au nombre de 170 000, selon Tondelier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1233
Politique

« Le RN cible le vote senior »

21 avril 2024
Des tables disposées en longues lignes pour un « repas délectable », précédées d'une après-midi de danse : c'est ce qui s'est passé le 8 octobre 2023 pour les personnes…