×
google news

Dakar 2011 : en quads, la succession est ouverte

Avec 32 quads au départ du Personal Dakar Argentina Chile, le record de participation est déjà battu dans la catégorie.
Le grand absent, Marcos Patronelli, blessé à l’entraînement, laisse la voie libre à de nombreux prétendants.
Fauché en plein vol ! Depuis le Dakar 2010, Marcos Patronelli vivait sur un petit nuage.

Après avoir remporté trois étapes, et distancé sans discussion tous ses adversaires, le vainqueur de la course quads avait paradé en héros dans Buenos Aires.
Et à son retour à la compétition, Marcos s’est à nouveau imposé, cette fois-ci sur terrain africain, au Rallye des Pharaons.

Le grandissime favori de l’édition 2011 n’est pourtant pas intouchable : dans une séance d’entraînement à la fin novembre, le cadet des Patronelli culbute à 90 km/h, se blesse aux deux chevilles et à l’épaule…Cinq à six semaines de récupération sont nécessaires.
S’il n’a pas officiellement déclaré son forfait à l’organisation, il faudrait un incroyable retournement de situation pour voir le tenant du titre se présenter au départ de la course le 1er janvier prochain.
Les regards se tournent donc vers Alejandro, le frère aîné, 2ème du Dakar 2010.
Après avoir envisagé de renoncer par dépit, il se prépare maintenant à défendre l’honneur familial.
Mais la tâche s’annonce ardue, l’horizon semblant maintenant dégagé pour l’ensemble des rivaux.
Le Tchèque Josef Machacek, quintuple vainqueur dans la catégorie et déjà sacré en Amérique du Sud en 2009, entrevoit ainsi la possibilité de récupérer sa couronne.
Sorti par la petite porte en 2010 (abandon étape 4), le maître de la discipline aura toutefois une meute d’Argentins et de Chiliens à ses trousses.
Il lui faudra aussi contrôler ses rivaux les plus proches.
Au sein de son team, Machacek a formé son compatriote Martin Plechaty, ainsi que le Polonais Lukasz Laskawiec.
Parmi les outsiders, l’heure de Rafal Sonik est peut-être venue.
Depuis son apparition sur le circuit, il est systématiquement monté sur le podium, en 3ème position.
Chez les dames, la championne du monde Camelia Liparoti sera seule à prétendre à sa succession.
La franco-italienne a connu la satisfaction de boucler pour la première fois le Dakar en 2010.
Il lui reste le défi de progresser dans la hiérarchie.
A retenir :33ème édition : 1ère édition courue en 197913 étapes pour 9600 km dont 5000 en course parcourus du 1er au 16 janvier 2011 / journée de repos le 8 janvier.
430 concurrents dont 13 femmes – 51 nationalités au départ800 000 personnes pour assister au départ à Buenos Aires en 2010190 chaînes de télévision internationales retransmettent l’événement

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media