×

« Contrat social de crise » chez Renault

Partager sur Facebook

Pris dans la crise et dans les accords signés avec l’Etat français, Renault lance un plan social en restant dans les limites imposées.
Donc aucun licenciement malgré une basse d’activité de 20% de sa branche française Renault SAS, regroupant 40.
000 des 130.
000 postes dans le monde, mais une mise au chômage partiel pour certains.
Les salariés concernés ne toucheront pas 75% du salaire (niveau légal France) ni 80% (niveau Renault) mais peut-être la totalité de leur paie.
La firme au losange bénéficie en effet d’un fonds spécial permettant de financer cette opération.
Ce plan accompagne les 4000 départs en cours jusqu’à fin avril, les perspectives d’avenir sombres n’ont pas plus à la Bourse de Paris, le titre a perdu 5,74% vendredi puis 10,80% hier, à 11,35€.
Source : Les ÉchosPUBLICITÉPUBLICITÉ


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Leggi anche