×
google news

Renault Mégane Estate : le test

Partager sur Facebook

La nouvelle Renault Mégane Estate a marqué, tout comme le reste de la gamme Mégane une étape, par rapport au modèle qu’elle est venue remplacer.
La voiture, dessinée par Patrick Le Quement a été substituée en 2009 par une proposition plus rassurante et attentive à des caractéristiques telles que le dynamisme, et la fluidité des lignes, qui n’étaient certes pas le fort de la Mégane seconde génération.
La voiture que nos collègues ont pu essayer la semaine dernière était une version 1.
5 dCi 110 Ch “Attractive”, équipée de la nouvelle boîte à double embrayage à six vitesses EDC, est proposée sur le marché avec tout le confort et les qualités d’habitabilité qui distinguent cette voiture familiale Made in France, avec en plus un peu de charme qui lui manquaitFormule classique pour une voiture qui doit plaire à un public classique.
Ce qui n’empêche pas d’y trouver des solutions techniques d’avant-garde comme justement la boîte de vitesse à double embrayage.
Esthétique et intérieurLes lignes douces de la carrosserie sont reprises fidèlement à l’intérieur, où tout l’ensemble a été pensé pour créer un doux cocon homogène.
Les matériaux employés pour réaliser ces intérieurs participent pleinement à cette sensation d’enveloppement.
L’exemplaire que nous avons essayé, n’était pas doté d’un revêtement en cuir ou autres solutions plus qualitatives, mais dans son genre, elle donne une impression satisfaisante, grâce à des détails de qualité ici et là.
.
Nous n’avons pas noté la présence de matériaux plastiques de mauvaise qualité (même si nous ne sommes pas allés vérifier dans les coins).
Certains détails laqués, le design moderne du cadran central, la volant en cuir, et la position très confortable de conduite, tout cela nous a laissé une excellente impression globale.
La nouvelle Mégane bénéficie de très bonnes finitions et d’une grande qualité d’assemblage.
On pouvait mieux faire par contre en matière d’espaces rangement.
Le porte-gants est petit par exemple et il n’est pas facile de se vider les poches et trouver l’espace juste de rangement.
Il existe un espace sous le repose bras central mais il nous a pas convaincu car trop profond et pas pratique.
Il n’en reste pas moins que l’auto est généralement confortable.
La Mégane Estate avec dCi à double embrayage est une routière.
Silencieuse, très confortable, dotée d’une clim bizone, elle laisse de l’espace à ses occupants à l’avant comme à l’arrière.
Le coffre est digne de ce nom, ce qui est une condition sine qua non pour une voiture du genre : il est bas, plat avec des centimètres cube à volonté.
On y trouve des solutions intelligentes comme le siège passager convertible qui permet de charger des objets très encombrants ou volumineux.
ChâssisL’ADN technique de l’Estate est en tout et pour tout celui de la nouvelle famille Mégane.
Devant, on a un avant-train du type pseudo MacPherson relié au nouveau berceau à forme de “corne”, une architecture qui limite les déplacements latéraux du moteur garantissant ainsi une sensible réduction des transferts de charge durant la conduite.
La rigidité transversale dans l’ensemble est trois fois supérieure à celle de la vieille Mégane break.
À l’arrière-train on a droit à un axe flexible à géométrie programmée.
L’élément, caractérisé par un profil fermé, est plus compact, léger et rigide que ceux des arrière-train à bras multiples.
La différence fondamentale dans le réglage du châssis par rapport à la berline concerne la “rigidification” de la barre anti-roulis égale à 6%.
Cette intervention s’est révélée nécessaire pour obtenir les mêmes performances que la berline en terme de roulis, malgré la masse plus élevée.
Les ressorts de suspensions ont un coefficient de flexibilité identique à celui de la berline à l’avant et supérieure de 10% à l’arrière.
Le compromis entre précision de conduite et confort a été optimisé grâce à la séparation des fonctions de filtrage et pilotage pour l’arrière-train où l’on a adopté des supports bi-matériaux.
Enfin, la direction assistée électrique a été améliorée sur le plan de la réactivité et de la précision, sans compter la sensation de conduite.
Les pneus disponibles sont : 15″ 195/65, 16″ 205/55, 17″ 205/50, 17″ 225/45.
Moteur et boîte de vitessesLa Mégane SporTour dispose d’une ample gamme de motorisation, toutes homologuées Euro 5.
Deux à essence -1.
6 110 Ch et 1.
4 TCe 130 Ch- et trois turbodiesel, 1.
5 dCi 90 Ch, 1.
5 dCi 110 Ch et 1.
9 dCi 130 Ch.
L’exemplaire que nous avons testé, la 1.
5 dans son powerstep le plus puissant, est dotée d’une série de filtres antiparticules et combiné à une boîte manuelle six vitesses.
La Mégane SporTour annonce une consommation de 4,4 l/100 km avec émissions CO2égales à 114 g/km.
Grâce au réservoir de 60 litres, l’autonomie peut atteindre les 1200 km avec un plein, selon la Renault.
La transmission Efficient Dual Clutch, toujours selon Renault, permet de réduire la consommation de 17% par rapport à une traditionnelle transmission automatique, pour une économie de 30 g de CO2/km.
L’EDC Renault a une boîte de vitesses à sec actionnée par un système électrique, qui dispose également d’une modalité d’enclenchement manuel du levier de vitesse, qui se passent des paddles au volant.
Ses engrenages sont actionnés par quatre arbres : deux primaires concentriques (chacun reliés à l’embrayage) et deux secondaires.
La sélection des rapports est réalisée à travers des synchroniseurs, comme les transmissions manuelles.
Synchroniseurs et embrayages sont pilotés par le système électrique mentionné plus haut.
L’objectif des techniciens de Renault a été celui de contenir les valeurs de consommation et d’émissions au même niveau que celles obtenus chez les modèles dotés de boîtes de vitesses manuelles atteignant un temps de changement de vitesse égal à 290 ms.
La transmission EDC est en outre dotée d’un système d’assistance pour les démarrages en côte.
On the road La Mégane Estate 1.
5 dCi 110 CV, est une routière dans le meilleur sens du terme, une auto avec laquelle on parcourt 100 km d’un seul trait sans s’en rendre compte.
On le doit à son excellente insonorisation, la grande élasticité du dCi et l’ergonomie de l’habitacle.
Seul point noir : l’isolation des suspensions avec des pneus de 17″ (beaux à voir mais ne garantit pas le confort maximum) transmettent les irrégularités de la route, surtout sur l’axe arrière.
Les quatre cylindres sous le capot font oublier les décibels en trop que la voiture libère à bas régime, malgré les qualités des moteurs diesel d’aujourd’hui : élastiques dès le départ, aidés par un turbo progressif et une transmission qui utilise les technologies les plus récentes.
Les performances assurées par le 1.
5 dCi de 110 CV sont amplement suffisantes pour affronter toutes les situations de conduite sur route et des valeurs de consommation appréciables pour une voiture de cet acabit.
Évidemment, il est inutile de demander à la SporTour des accélérations fantasmagoriques (la maison déclare un 12,1 s sur le 0-100), mais la générosité du diesel ne nous prive en rien de certaines satisfactions sur la route.
L’EDC, même s’il ne remplace pas complètement l’efficacité de la boîte de vitesses manuelle, peut être utilisé en modalité séquentielle avec bien moins de gêne qu’avec les autres dual clutch de la concurrence.
Les délais d’enclenchement sont suffisamment réduits et dans le mixte il n’y a jamais la sensation désagréable de devoir enclencher la vitesse supérieure avant un virage.
Une conduite joyeuse en somme.
Curiosité : la sixième n’est pas la plus longue.
La direction offre une bonne précision, malgré la sévérité des commandes de la direction assistée électrique.
Si l’on pousse l’auto à ses limites, on observe que le roulis est contenu, les sous-virages émergent seulement lorsqu’on aborde un virage d’une manière volontairement provocatrice.
PrixLa gamme Mégane Estate démarre à 19.
100 euros avec la 1.
6 Attractive et atteint les 25.
050 avec la 1.
5 dCi 110 Ch EDC GT Line.
La voiture que nous avons essayé, la 1.
5 dCi 110 CV EDC GT Attractive, est proposée à 22.
350 euros.
Le diesel domine dans la gamme, mais le modèle essence 1.
5 dCi 90 Ch Attractive est proposée à 20.
100 euros et disponibile avec boîte manuelle à cinq vitesses.
Qualités et défautsCe qui nous a pluFinitionsDimensions et convertibilité du coffreTenue de routeNous avons moins aiméPeu d’espaces porte-objets dans l’habitacle

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.