×
google news

Interview Laurent Blanchet, Directeur Produits Peugeot : comment va évoluer la gamme Peugeot et surtout la 208 ?

Nous poursuivons aujourd’hui nos entretiens avec les “directeurs” français de l’automobile.
Si nous avons eu le sentiment de Gilles Vidal sur le design Peugeot, il ne faut pas oublier que sa production est dictée par la direction.
Alors quoi de mieux que de savoir ce que Peugeot nous réserve pour le futur : ambitions, orientations de la marque, espérances ou lowcost, future 208, autant de sujet que nous avons abordés, Florent et moi sur le salon de Francfort avec Laurent Blanchet, Directeur Produits pour la marque au Lion.

Autosblog : On ressent aujourd’hui un manque de possibilité de personnalisation de son auto chez Peugeot.
On peut chez d’autres constructeurs comme avec DS3 ou Mini s’approprier son véhicule.
Vous avez commencé avec RCZ à le faire, est-ce que dans le futur sur le développement de la gamme, c’est quelque chose qui va émerger ? Le client attend ça aujourd’hui : il attend d’avoir son auto qui est finalement celle de tout le monde mais qui est la sienne grâce à la personnalisation.
Laurent Blanchet : RCZ, effectivement, c’est le cas et on l’a voulu comme ça, 508 RXH, aussi recevra la possibilité d’associer des couleurs.
Mais je vois bien que votre question va au delà et qui est finalement “est-ce que à termes, on va avoir des univers sur les petites voitures ?”Autosblog (Florent) : alors clairement, est-ce que 208, aura un programme de personnalisation ? …Laurent Blanchet : Alors, est-ce que la 208, je ne sais pas si elle s’appelera 208, mais il est clair que le programme pour la remplaçante de 207 est un programme extrêment ambitieux et important, à la fois pour Peugeot et le groupe PSA et ce que vous dites sur le fait que chaque client veut avoir sa propre voiture grâce à la personnalisation, c’est quelque chose que l’on regarde de très très près dans ce programme.
Mais l’idée n’est pas de créer une ligne de produit à part, notre stratégie c’est de monter en gamme pour l’ensemble de la marque.
On ne veut pas qu’il y ait des produits qui resteraient derrière, il faut que l’ensemble tire vers le haut.
C’est dans ce cadre là que l’on envisage la remplaçante de la 207, et la montée en gamme dans ce segment de la petite voiture, c’est de la personnalisation, bien évidemment.
Autosblog : cette montée en gamme, parce que aujourd’hui, c’est bien beau, tout le marché nous fait des montées en gamme, on l’a vu avec Citroën DS3, DS4 et DS5 qui nous les vend plus chères que C3 et C4, c’est très bien parce que ça arrange les constructeurs car vous faites plus de marges mais est-ce que chez Peugeot, vous allez aussi savoir conserver des finitions plus abordables ? Car on ne peut pas toujours avoir des prix exponentiels … on parle tout le temps de pouvoir d’achat qui diminue tout de mêmeLaurent Blanchet : en fait je suis content que vous me posiez la question comme ça car notre vision de la marque et du marché, c’est d’être capable d’avoir à la fois des prix d’accès qui restent abordables tout en ayant des voitures sexy et la possibilité sur le segment B d’avoir la possibilité de personnaliser son véhicule.
Avoir une gamme assez large qui peuvent commencer comme ceux que l’on a aujourd’hui sur 207, voir inférieurs et ensuite d’aller chercher beaucoup plus haut pour ceux qui veulent se payer les gros moteurs, la personnalisation.
Autosblog (Florent) : moi j’ai un dérivé de cette question, c’est donc conciliable sur un même modèle de faire une montée en gamme mais en même temps des versions à 8990€ car Peugeot restera toujours un généraliste populaire.
Citroën peut le faire car ils ont la DS3 qui est chère et la C3, mais là est-ce que vous pensez vraiment que Peugeot peut faire ça sur un seul modèle ?Laurent Blanchet : Pour nous, c’est conciliable, parce qu’en fait, il y a plusieurs choses.
En premier, il y a l’histoire de Peugeot, on la démontrer en 205 et 206.
Historiquement, on a démontré, même si vous allez me dire que la société a changé, qu’on savait vendre à la fois des voitures populaires mais aussi très haut de gamme avec certaines séries.
On a démontré que l’on peut faire un produit d’entrée de gamme sans être dévalorisant : il suffit qu’il soit bien construit mais simple tout en faisant parallèlement une montée de gamme.
Autosblog : là on en vient aux séries spéciales, vous citiez 205, le haut de gamme, c’était la Roland Garros.
C’était la bonne recette pour comment faire un produit mieux fini, plus luxueux sur un produit basique.
Est-ce que cela veut dire que l’on passera aussi par les séries spéciales sur la remplaçante 207 ?Laurent Blanchet : On ira plus loin encore que ces séries spéciales, on va travailler la montée en gamme avec des choses que nous sommes en train d epréparer, je pense que cela peut marcher.
Mais on va garder des voitures abordables, parce que le client le demande et parce que c’est la culture de Peugeot aussi qui est comme ça.
Par contre on est capable de proposer des produits disctinctis, personnalisables, mettez le mot que vous voulez.
On vous montrera un certain nombre de choses au fur et à mesure pour tirer l’ensemble vers le haut pour que finalement celui qui achère le véhicule entrée de gamme, il achète aussi un petit bout de celle qui est au dessus.
Autosblog : Démentir ou laisser le doute : est-ce que Peugeot aujourd’hui peut encore se passer d’un marque discount comme Dacia chez Renault .
Laurent Blanchet : (très net) On ne réfléchit pas à ça.
Peugeot est ferme et définitif.
Au niveau du groupe, oui il y a eu la réflexion, aujourd’hui, on est clair sur ce point, on ne fera pas de marque lowcost avec Peugeot.
Autosblog : si demain Peugeot fait une auto spécifique pour les marchés émergents par exemple l’Inde et le Brésil, on ne verra pas de remontée ensuite vers l’Europe ?Laurent Blanchet : à priori, non.
Sauf si on fait par exemple un petit SUV super sympa pour la Chine, on peut très bien envisager de le faire pour l’Europe aussi.
Autosblog (Florent) : donc si Peugeot monte en gamme en Europe, cela veut dire que la 207 ne restera pas sur le marché comme on a vu 206 rester ?Laurent Blanchet : Non, 207 sera en fin de série, mais 206 + continuera encore quelques temps, une année.
Autosblog : justement, on parle depuis quelques minutes de la remplçante de 207, mais comment aller vous l’appeler.
On voit des lettres sur les concepts, est-ce qu’il y aura un mixte chiffres et lettres ?Laurent Blanchet : on ne va pas vous dire ça tout de suite mais ce que je peux vous dire, c’est que l’on reste sur une appelation avec le zéro centrale, c’est identitaire, on veut le garder.
Mais vous avez bien remarqué qu l’on a des problèmes, c’est que les séries numériques ne sont pas inépuisables, donc quand c’est une auto un peu spéciale comme RCZ, on ne s’interdit pas de mettre des lettres.
Autosblog : Vous présentez ici à Francfort 508 RXH qui représente en quelques sortes votre fleuron haut de gamme sur un terrain germanique très orienté premium, alors qu’est-ce que cette auto doit faire passer comme message ?Laurent Blanchet : Alors tout d’abord, juste une chose, vous avez dit 508 RXH est le fleuron de la gamme, je ne vois pas exactement les choses comme ça, notre stratégie, c’est de dire que du haut de gamme, il peut y en avoir à tous les niveaux et pas que sur 508.
D’où le fait que l’on ait fait une RCZ, une 3008 Hybrid4.
508 RXH n’est finalement qu’un déploiement de plus et une vision du haut de gamme un petit peu différente.
Par rapport aux constructeurs allemands, biensûr on a envie de passer un message de haut gamme, que l’on va sur le territoire d’un certain nombre de véhicules allroad et surtout un message technologique en disant “voilà, on arrive avec une technologie que personne n’a qui est l’hybride diesel, et donc on arrive avec un véhicule qui quelque part va chatouiller des territoires sur lesquels habituellement on ne va pas.
Autosblog : alors question sur le salon, le j’aime, j’aime pas ! Qu’est-ce qui vous a plu aujourd’hui sur le salon ?Laurent Blanchet : ce qui me semble intéressant, je vois des petites voitures très compactes, moins de 3 mètres, urbaines, électriques, parfois même monoplace, on voit bien qu’il peut y avoir une tendance.
L’émergence des coupés 4 portes, alternative à la berline, c’est assez sympa.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
auto
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
auto
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media