×
google news

F1 2011 : bienvenue sur le tourniquet de Singapour

Singapour est un circuit urbain comme Monaco.
Avec 23 virages et une vitesse moyenne de 168 km/h, hommes et machines vont devoir se faire à ce tourniquet après deux circuits très rapides comme Spa et Monza.
Renault nous livre quelques unes de clés pour réussir sur ce GP dont l’utilisation des gaz d’échappements sera très importante pour maintenir un appui constant car ce tracé réclame de forts appuis.

Avec ses 23 virages, le circuit Marina Bay de Singapour est l’un des plus sinueux de la saison avec celui de Valence.
Parmi ces virages, 10 se prennent sur le deuxième voire le premier rapport, 7 sur le troisième et un seul sur le quatrième, ce qui signifie que le moteur tourne le plus souvent entre 8.
000 et 13.
000 tr/mn…Les courbes 3, 8, 13 et 14 sont particulièrement symboliques de ces bas régimes.
Par conséquent, l’accent est mis sur la création de cartographies qui permettent au moteur d’être très souple en entrée comme en sortie de courbe.
Il n’y a que deux réelles longues lignes droites à Singapour, celle des stands puis celle entre les virages 5 et 7.
Le septième rapport ne sera utilisé que trois fois par tour, ce qui signifie que le moteur n’aura que peu de temps pour «refroidir».
Les températures sont généralement plus basses la nuit que pendant la journée (entre 5 et 6 °C de moins), mais l’humidité relative varie très peu et peut être supérieure à 90%, même sans pluie.
A Singapour, 46% seulement du tour de piste se passe à pleine charge.
L’année dernière, la plus grande vitesse enregistrée ne s’élevait qu’à 295 km/h, entre les virages 5 et 7.
Le DRS devrait permettre d’atteindre 305 km/h cette année.
Il y a 82 changements de vitesses par tour, au lieu de 52 seulement à Monaco et 44 à Monza.
L’avis de Vitaly Petrov, Lotus Renault GP :Singapour est une piste totalement différente des deux dernières.
La vitesse de pointe n’est pas si importante ici, il s’agit plus de trouver les bons réglages et d’obtenir une bonne maniabilité en entrée et en sortie de virage.
Le moteur doit être réactif tout en étant souple dans les virages lents car il y en a beaucoup, 23 au total.
Il faut donc se sentir à l’aise dans la voiture et être capable d’accélérer fort pour réaliser un bon chrono.
Pour obtenir cet objectif du meilleur équilibre possible, la relation entre les ingénieurs châssis et moteur doit être particulièrement bonne.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
auto
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
auto
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media