×
google news

Essai Lancia Thema 3,0l V6 Diesel 239 ch 2012 : c'est loin l'Amérique ?

Lancia est de nouveau présent sur le segment E avec une berline qui a fait couler beaucoup d’encre, entre critiques et perplexités.
Thema nous a rendu curieux : nous voulions démentir ou confirmer les sentences (très critiques et souvent peu argumentées) lancées en pleine phase de développement quand on craignait encore pour la marque Lancia, alors la Thema simple Chrysler rebadgée ? Nous commencerons donc notre article par notre conclusion : la Thema est une auto qui a du corps, subtile et recherchée avec des qualités évidentes, plus économique de 15% par rapport à une allemande équivalente mais qui pêche au niveau des performances.

La Thema est peu éclatante, l’auto passion reste un peu dans l’ombre, même s’il y a bien d’autres raisons de s’en amouracher.
L’aspect de la voiture est très massif et voyant, comme peu d’autres sur le marché.
Les flancs imposants sont caractérisés par de grosses jantes (20 pouces), on a fait plus discret.

L’avant est déjà plus banal, sans personnalité bien définie, alors qu’à l’arrière l’illumination verticale est plus particulière, les designer de Lancia la compare aux groupes optiques de la Flaminia.
Elle ressemble peu à une européenne à vrai dire.
À noter la grande élégance du coloris choisi pour les photos officielles, un marron aux subtiles reflets violet.
Habitacle soigné.
Sièges peu enveloppantsLa Thema en version haut de gamme Exclusive propose des finitions en cuir avec un grand souci du détail.
Pourtant, on note des imperfections non secondaires pour une auto de quasi 55.
000 euros.
Le cuir utilisé pour les sièges, pour les panneaux de la porte et pour la planche de bord est agréable et bien travaillé, tout comme le revêtement du porte-bagages.
En revanche, les matériaux plastiques utilisés pour le vide-poches, ou l’élément qui se trouve sous le GPS et l’horloge est de piètre qualité.
Le tout est pourtant assemblé correctement : même à 130 km/h, l’isolation sonore est impeccable, même si le ronron du V6 diesel est impossible à éliminer complètement.
Les sièges sont chauffants et ventilants, ils sont confortables et ne fatiguent pas.
Dommage qu’ils n’enveloppent pas suffisamment : les flancs sont rigides mais peu prononcés, inefficaces dans les virages à une certaine vitesse.
Ce défaut se répète à l’arrière, où l’on a une banquette confortable pour deux personnes ou pour trois.
Les passagers à l’arrière ont une bouche d’aération mais ils ne peuvent pas en régler la température ou le flux… Moteur rond et agréable.
Confort ouaté Le nouveau brand manager Lancia a révélé que la transmission automatique à huit rapports sera mise en place plus tard.
Pour le moment nous devons donc nous contenter de la transmission à 5 rapports, moins évoluée et raffinée que le ZF mais efficace.
Nous dirions même que le groupe moteur/ propulseur de la Thema est excellent et adéquat au format et au poids de l’auto : plus de 2 tonnes tout de même.
Le V6 3.
0 confirme ce tempérament et développe les 239 ch et 550 Nm sans agressivité, avec une grande fluidité, révélant une sonorité -nous l’avons déjà signalé- un peu envahissante à froid comme à chaud.
La boîte de vitesse est un peu lente.
Le tarage des suspensions est souple et tempère les conséquences des grosses jantes à pneus taille basse en 245/45.
La voiture reste toutefois un peu molle même si le confort sur autoroute comme sur route est très raisonnable.
Les techniciens Lancia ont tissé le caractère de laThema en modifiant quelques éléments de la Chrysler 300, en mettant par exemple de ressorts plus souples, l’avant plus bas et la barre stabilisatrice est de plus grandes dimensions, ce qui lui évite de prendre trop de roulis.
Prix et équipementsLa Thema V6 3.
0 Executive 239 CV qui nous a accompagné dans cet essai sera en vente à partir de 53.
900 euros.
La version de base (Gold 190 CV ) commence à 41.
400 euros.
La version Executive offre des jantes 20 pouces, le cruise control, un toit ouvrant et un contrôle électrique du pédalier.
Lancia espère vendre autour de 11.
000 exemplaires dans tout l’Europe.
Essai traduit depuis notre site italien

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media