×
google news

« Alcaraz continue sa ballade à Roland-Garros »

Carlos Alcaraz n’aime pas les veillées tardives. Il n’est pas friand des matches de nuit interminables, avec leurs conférences de presse à des heures indues. « Pour une meilleure récupération, je préfère jouer pendant la journée », dit-il parfois aux journalistes en souriant largement, toujours de manière courtoise. Cependant, la carrière d’un joueur de tennis implique des contraintes, et le numéro 3 mondial est un professionnel. Il ne se plaint pas, préférant s’adapter aux situations. Ainsi, à Roland-Garros, qui a été en partie privatisé ces dernières années par Amazon et ses « sessions de nuit » pour les abonnés nocturnes, la star espagnole fait son travail.

Pour la deuxième fois en quinze jours, Carlos Alcaraz a été programmé pour jouer la nuit à la Porte d’Auteuil. Il n’a pas perdu de temps en quart de finale, dominant Stefanos Tsitsipas, le numéro 9 mondial de la Grèce, (6-3, 7-6, 6-4) en deux heures et quinze minutes le mardi 4 juin. Vers la fin du match, alors que le stade Philippe-Chatrier était rempli, les spectateurs ont commencé à faire des « olas », espérant une prolongation. Cependant, Alcaraz, qui a constamment mis la pression sur son adversaire excepté peut-être au milieu du deuxième set, a montré sa solidité, terminant le match avec un ace. Il n’était même pas onze heures du soir, et le match semblait déjà gagné depuis un certain temps. La gamme de compétences d’Alcaraz est très variée.

Dans une interview post-match, Stefanos Tsitsipas a admis son incapacité à vaincre un adversaire qui l’a dominé à six reprises lors de leurs rencontres précédentes. Il a exprimé sa vénération pour son adversaire, notant ses tirs profonds et forts. Tsitsipas a avoué que cet adversaire avait une approche patiente mais maîtrisée pour le contrôler sur le terrain. Il a admis que très peu de joueurs lui donnent ce sentiment sur le terrain. Tsitsipas a ajouté que malgré sa tentative de frapper encore plus fort, l’adversaire est trop rapide et renvoie des balles que d’autres ne pourraient pas. Tsitsipas a également admis avoir du mal à surmonter le « barrage mental » lorsqu’il joue contre lui, ajoutant que cela lui rappelle le progrès qu’il doit encore faire.

En un peu plus de deux heures, Alcaraz a démontré une variété importante de compétences, dont des tirs puissants depuis le fond du court, des passages dévastateurs, des amortis judicieux et une couverture de terrain impressionnante pour une défense exceptionnelle. Même si Tsitsipas, étant dominé dans les longs échanges, a tenté de les raccourcir, notamment en utilisant le coup de service-volée, et en allant régulièrement au filet avec du talent.

Malheureusement pour Tsitsipas, même après avoir essayé de tenir bon pendant la deuxième manche, son revers a souvent dérapé. Alcaraz, qui a commis moins d’erreurs, a été plus fort dans son service et dans les points cruciaux, se montrant globalement supérieur à Tsitsipas. Il n’a jamais semblé faiblir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1573
Sport

« JO 2024: Primes de 1500 euros approuvées »

23 juin 2024
Dimanche 23 juin, le gouvernement a révélé des documents permettant l'attribution de bonus supplémentaires d'un montant pouvant atteindre 1 500 euros à divers groupes de fonctionnaires intervenant lors des Jeux…
example 1567
Sport

Tranquillité des arbitres à l’Euro 2024

23 juin 2024
Les innovations arbitrales sont fréquemment introduites durant les compétitions de football internationales, et l'Euro 2024 ne fait pas exception à cette tendance. Outre l'adoption d'un ballon connecté, équipé d'une puce…