×

Rouler l'hiver à l'abri : essai Yamaha Tmax Tech Max 2011

Partager sur Facebook

Suite de notre grand débat : rouler l’hiver à l’abri.
Petit rappel des faits, l’hiver, on croise de moins en moins de moto (la preuve, en déjà plus de 400 km au guidon de la ZX10R, l’essai lundi, j’ai pas eu besoin de mes dix doigts pour compter mes congénères sur route) en deux jours, dont un très arrosé.

Seul sur ma R100 RT de 1989, l’hiver je croise du scoot’ à la pelle mais peu de motos.
Après avoir vu comment le SW-T 400 de Honda et le MP3 400 LT Sport s’en sortaient, voici le Tmax.
Yamaha Tmax Tech MaxNous l’avons déjà essayé pourvoir ce qu’il avait dans le ventre et il nous avait épaté, mais c’était sous des cieux cléments, il fallait donc voir comment ce grand rival de la moto s’en sortait face au froid et la pluie…Direction la Normandie depuis Paris où 130 km de pluie nous attendent, ça commence bien pour tester la protection.
Et contre toute attente, la protection offerte par le Tmax est de loin la meilleure vue jusqu’à aujourd’hui sur ses concurrents au titre dont le profil est plus GT que Sport (dont la Goldwing, maître étalon de la moto).

Mains, jambes et buste sont très très bien épargnés par les éléments.
Si la tête est bien à l’abri des turbulences, on souffre en revanche un peu du bruit, la bulle s’avère un poil courte.
Mais grâce à son superbe équipement : liaisons au sol, freinage, transmission, dans des conditions hivernales, le Tmax offre un beau feeling.
La conduite est aussi intuitive que celle d’une moto, et le ressenti de ce qui se passe sous la roue avant est royal.
Ludique, c’est le qualificatif qui lui convient le mieux.
Le Tmax surf sur l’hiver et s’il se délecte d’un beau bitume sec pour suivre les motos, les conditions difficiles ne lui font pas peur, il y est presque plus efficace qu’une moto.
Là où il perd des points, c’est sur le volume de son coffre vraiment juste pour caser un intégral, les gants et la combinaisons de pluie une fois arrivé à bon port.
Il perd aussi des points au chapitre de la conso, tant qu’on ne lui tire pas trop dedans comme en ville, c’est un chameau (conso autour des 5.
5l) mais dès qu’on attaque le duo un peu rapide sur autoroutes, il boit ses 7.
5l de moyenne.
Là, on se rend bien compte qu’un peu plus de cavalerie sous les roues lui ferait du bien et éviterait au moteur de trop grimper dans les tours.
En conclusion, on tient peut-être là notre champion de l’hiver 2011.
Les conditions difficiles s’éloignent, et à moins d’un nouvel épisode de froid et d’une disponibilité du Gilera GP800, nous aurons du mal à essayer de nouvelles machines dans les même conditions.
Le Tmax n’a fait que confirmer le bien que l’on pensait de lui, très proche de la moto par les sensations, il la supplante pour la protection.
La Goldwing vaut trois fois son prix pour un plaisir quasi identique, faites vos comptes mais ça laisse de quoi mettre encore deux jouets au fond du garage.
Cette édition du Tmax dénommée Tech Max bénéficiait d’une peinture matte spécifique et de jantes au bord polies, de quoi le rendre encore un peu plus séduisant et lui faire définitivement franchir la barre des 10 000€.
Tarifs 10 299€ ou 10 699€ avec ABSKilométrage durant essai : 450 km40% voies rapides – autoroute40% routes nationales ou départementales20% villeProblème rencontré : néantPréconisation Yamaha : SP98 ou SP95, la marque ne conseille pas de faire son plein avec le SP95E10.
Moteur -Type Bicylindre quatre-temps en parallèle, quatre soupapes, double arbre à cames en têteRefroidissement Refroidissement liquideCylindrée 499 cm³Alésage x course 66 X 73 mmTaux de compression 11 : 1Puissance maxi.
32 kW (43,5 ch) à 7 500 tr/minCouple maxi.
45 Nm (4,6 kg-m) à 6 500 tr/minLubrification Carter secCarburateur Injection électroniqueEmbrayage Multidisque automatique à bain d’huileAllumage TCIMise en route Démarreur électriqueTransmission AutomatiqueTransmission finale Courroie trapézoïdaleCapacité du réservoir d’essence 15 LitresPartie cycle -Cadre AluminiumSuspension avant Fourche télescopiqueSuspension arrière Bras oscillant (Monoamortisseur)Frein avant Double disque, Ø 267 mm – ABS en optionFrein arrière SImple disque, Ø 267 mm – ABS en optionPneu avant 120/70-15Pneu arrière 160/60-15Dimensions -Longueur hors tout 2 195 mmLargeur hors tout 775 mmHauteur hors tout 1 445 mmHauteur de selle 800 mmEmpattement 1 580 mmGarde au sol 125 mmPoids 221 kg / ABS: 225 kg


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020 de Infos.fr Unit
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Alpinestars Shibuya
Automobile

Alpinestars Shibuya

22 avril 2020 de Infos.fr Unit
T’as le look coco ! disait une fameuse chanson. Alpinestars vous propose la chaussure qu’il faut pour allier moto et style urbain. Réunissant la sécurité nécessaire à la pratique du…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.