×
google news

Superbike Italie Monza 2011 : duels italiens

Checa vs Biaggi, Ducati vs Aprilia, voilà de quoi faire balancer le coeur des tifosis et les partager.
Entre les deux, mon coeur balance ! Si en 2010, l’Empereur romain Biaggi s’accaparait le week end, cette année, il est mis plus en difficulté par ses concurrents dont un Checa flamboyant au guidon d’une Ducati SBK retrouvée.

Max Biaggi :“Ce championnat est une bataille sans limites.
Il n’y a pas de place pour les erreurs, car on paie le prix fort à chacune d’entre elles.
Les trois premières courses l’ont prouvé.
Nous savons que nous pouvons être compétitifs à Monza, mais le niveau extrêmement élevé de nos rivaux ne doit pas nous faire perdre notre concentration.

Nous devons reprendre des points et avons tout le potentiel pour y parvenir; même la manche d’Assen l’a montré.
Nous courons avec le numéro 1 sur notre livrée et notre objectif ne peut être rien d’autre que la victoire.
Courir en Italie devant mes supporters me donne évidemment un peu plus de responsabilités.

Je suis sûr que les fans de Monza nous accueilleront chaleureusement et que mon fan club en fera un évènement encore plus spécial, comme toujours !”Carlos Checa :“J’arrive à Monza en l’abordant comme n’importe quelle autre course », explique-t-il ainsi.
« Jusqu’à présent, nous avons obtenu de formidables résultats, et nous n’allons donc rien changer radicalement techniquement parlant.
Bien sûr, c’est un type de tracé très différent et nous devrons travailler dur pour ne pas perdre trop de terrain dans les longues lignes droites.
Il y a des sections difficiles et nous devons bien aborder le circuit et nous concentrer sur les parties compliquées.
Je me sens en super forme et suis prêt à tout donner.
Mon équipe est extrêmement motivée et avec leur aide, je pense que je peux faire deux excellentes courses”Mais ce serait une erreur de ne se concentrer que sur ces deux là, un troisième larron, lui aussi italien, entend bien gagner à Monza …Marco Melandri :“Je ne suis pas très familier avec Monza, c’est un nouveau circuit pour moi et je suis très curieux d ele parcourir au guidon de ma R1.
J’ai roulé une fois ici en 1996 mais l’ennui c’est que je me souviens plus de rien ! C’est un circuit très rapide avec des virages difficiles et je suis vraiment impatient d’y faire face.
L’équipe a travaillé très dur sur les données que nous avons recueillies à Assen, et nous espérons avoir anticipé les bons réglages.
Je suis cependant persuadé que nous serons performants et que nous pourrons revenir sur le podium ce week-end.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media