×
google news

Airbag Moto : Dainese lance le D-air Street

Dainese lance son airbag pour motards après l’avoir très longtemps développé pour le spilotes et leurs combinaisons qui se gonflent à la première gamelle.
Dainese poursuit dans sa logique de « protéger l’homme de la tête aux pieds dans la pratique des sports dynamiques » et propose aujourd’hui le D-air® Street.

Résultat de dix ans de recherches, le D-air® Street est un véritable concentré de technologie mis au service des conducteurs de motos ou de scooters pour tous leurs déplacements au quotidien.
Dainese avance que c’est également le premier système qui fonctionne pour le pilote et le passager sans aucune connexion physique avec le véhicule, nous répondrons pas tout à fait vrai puisque Bering l’a fait avant…Dainese D-air StreetL’airbag se gonfle en 45 millisecondes, sur ce point, il est presque deux fois plus rapide que le gilet français qui répond déjà aux normes les plus sévères.

Tout cela est rendu possible grâce à l’algorithme spécial d’activation en mesure de reconnaître les conditions d’un accident et, le cas échéant, d’activer le système.

L’airbag protège alors les épaules, couvre la clavicule et le thorax supérieur, limite les mouvements de la tête.
(cou du lapin) Le système est le résultat de 10 années d’études, plus de 5.
000 heures de tests sur l’algorithme, 30 crash tests et plus de 150.
000 Km de fiabilité sur la route.
D-air® Street est en cours de certification auprès de TÜV SÜD.
Ses performances seront certifiées par cet organisme prestigieux après avoir passé plus de 800 tests.
D-air® Street fonctionne avec le système nommé M-kit, installé sur la moto, ainsi que d’un système nommé J-kit, inséré dans la veste.
Cette architecture permet une réponse rapide au choc et une protection efficace durant toutes les causes et les circonstances de l’accidentM-kit comprend :• Une paire d’accéléromètres triaxiaux montés sur la fourche (un par tige).
• Un détecteur de dérapage monté dans la zone située sous la selle.
• Une unité centrale d’élaboration des signaux et de gestion et un contrôle du système avec un afficheur d’interface utilisateur.
L’unité de capteurs, redoublée conformément aux standards safety critical, qui envoie les données mesurées à l’unité électronique est caractérisée par :• Une CPU, dans laquelle se trouve le logement du logiciel qui contient l’algorithme d’activation, l’intelligence du système.
• Une Mémoire FLASH externe et une mémoire FRAM externe.
J-kit comprend :• Un système pneumatique composé de deux coussins à haute pression d’un volume total de 12 litres et de deux générateurs de gaz à refroidissement.
• Un système électronique préposé au dialogue avec l’unité centrale et au gonflage.
• Un logement de la carte Sim pour la reconnaissance du système.
• Des batteries.
• Le bouton d’allumage/extinction et l’avertisseur d’anomalies à vibration.
M-kit reconnaît “son” pilote et le passager (uniquement s’il est présent) grâce à deux Cartes SIM, fournies avec le kit, que l’utilisateur devra insérer dans l’unité électronique qui se trouve dans la veste.
L’unité à bord de la moto communique constamment, par deux chaînes radio, avec l’unité électronique installée dans la veste.
Ceci afin d’éviter les interférences électromagnétiques de plus en plus présentes dans notre environnement.
Les capteurs du M-kit envoient constamment les paramètres dynamiques du véhicule à l’unité centrale qui les élabore.
Quand l’algorithme d’activation reconnaît les conditions d’accident prévues, il envoie le signal d’activation au J-kit qui veille au gonflage de l’airbag au moyen de deux générateurs de gaz.
Compte à rebours : Le M-kit du D-air® Street s’allume automatiquement au moment du démarrage de la Moto.
Une fois qu’elle est allumée, l’unité électronique met immédiatement en route la recherche de l’unité électronique de la veste caractérisée par la présence de la Carte SIM associée au M-kit.
Une fois qu’elle a été localisée, le processus de pairing commence.
Une seconde recherche est lancée pour localiser l’unité du passager.
Une fois que l’on a déterminé une ou les deux unités électroniques J-kit, le pairing, c’est-à-dire la reconnaissance du vêtement de protection correspondant, s’afficheD-air Street en quelques chiffres 45 millisecondes – Temps total d’intervention 12 litres – Capacité des deux airbags 87% – Réduction de la force d’impact transmise au thorax 75% – Réduction de la force d’impact transmise au dos 5 capteurs – Intégrés dans le hardware 5000 heures – de test sur l’algorithme 150 000 KM – Déjà parcourus pour contrôler la fiabilité du système 975 Tests – Pour s’assurer que le système ne s’active qu’à la demande et non inopinément 32 Crash tests – Menés conformément au standard ISO 13232 pour vérifier l’efficacité du D-Air Street 10 Brevets – Protègent le système 800 Tests – Nécessaires pour recevoir la certification du TÜV SÜD.
Prix : – Gilet 749 euros- Veste 999 euros- Veste Gore Tex 1 540 euros- M Kit : 459 eurosA la lecture de ceux-ci, Dainese sur le gilet + le kit d’appreillage à installer sur la moto est bien plus cher que Bering dont l’offre se situe à 559 euros (pose comprise).

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media