×

Superbike 2013: le point avec Leon Camier

Partager sur Facebook

La trêve hivernale prend fin.
En Mondial Superbike, les teams seront bientôt de retour en piste pour préparer l’ouverture de la saison 2013, fixée le 24 février avec l’épreuve de Phillip Island en Australie.
Leon Camier et le team Fixi Crescent Suzuki ont prévu d’effecteur un 1er test de 2 jours à Almeria (aujourd’hui et demain), avant de mettre le cap sur Jerez pour 2 autres journées d’essais les 22 et 23 janvier, avec les autres teams SBK.
Camier (photo) est impatient de retrouver la GSX-R 1000 et de découvrir les améliorations préparées par le team: “Je suis très excité à l’idée de remonter sur la moto.
L’équipe a travaillé dur et j’espère que nous aurons progressé.
”“Nous verrons ça en nous mesurant aux autres à Jerez.
Le premier véritable test aura cependant lieu en Australie parce que c’est toujours différent en contexte de course.
C’était agréable d’avoir des vacances pour me reposer et préparer la reprise.
Les techniciens ont pu passer un peu de temps à l’atelier, en travaillant avec tout ce que nous avons appris l’an dernier, et je pense que c’est une bonne chose.
J’espère que nous démarrerons avec un bien meilleur niveau qu’en 2012.
”Le pilote Britannique semble avoir une vue précise des domaines dans lesquels le team devra travailler pour gagner en performances: “Les motos sont un petit peu différentes de celles de l’an dernier.
Nous aurons plusieurs choses à voir pour trouver la bonne direction en termes de réglages, notamment avec les nouvelles roues de 17 pouces, qui ne nous avaient pas vraiment réussi lors des tests de l’an dernier.
Nous devons améliorer les roues standard que nous avions en novembre dernier et j’espère que nous aurons une meilleure version pour les prochains essais.
La vitesse de pointe était aussi un gros problème pour nous l’an dernier.
Bien que nous ayons beaucoup progressé, nous devons être encore plus rapides.
Nous devrons aussi améliorer l’électronique pour les conditions mixtes.
Camier compte réaliser un meilleur début de saison que l’an dernier, mais sait aussi qu’il ne pourra pas fixer ses objectifs avant d’avoir tester sa nouvelle machine: “Je pense que nous serons plus forts dès le début cette année.
L’équipe a bien travaillé et nous sommes satisfaits de ce que nous avons fait à l’atelier.
J’espère que ce travail se traduira par une hausse de performances sur la piste, ce que nous pourrons bientôt vérifier.
”Source et photo : www.
worldsbk.
com


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Leggi anche

MotoGP : quand il fait bon être espagnol !
Automobile

MotoGP : quand il fait bon être espagnol !

4 avril 2020 de Infos Rédaction
L’Espagne est l’exemple même qui contre dit tous les mauvais arguments de “Pourquoi la France n’est-elle pas mieux représentée en vitesse mondiale ?”.125, Moto2 et MotoGP, l’Espagne triomphe cette année…