×
google news

Des modèles Renault bannis par la Chine, mais pourquoi ?

Voilà une annonce bien curieuse, si l’on peut reprocher un manque de qualité à l’ancienne génération de Renault (et encore), on ne peut lui trouver un caractère dangereux.
Et pourtant l’AQSIQ (Organisme chinois responsable du contrôle qualité, des inspections et quarantaines) a déclaré les Mégane berline et CC 2, Laguna 2 et Scénic 2 dangereuses.

“Lors de récentes inspections, nous avons, à plusieurs reprises, identifié des lots de véhicules de marque Renault qui ne respectent pas les normes obligatoires dans notre pays et les réglementations techniques correspondantes, et il existe des risques graves en matière de sécurité”Ces risques graves n’ont pas été révélés, et pour contrer cela, Renault déclare ne pas avoir eu de problèmes notoires sur ces modèles.

Cette décision de mettre le constructeur français au placard pourrait trouver naissance dans la venue du Dalaï-Lama à Paris, personnalité considérée comme “ennemie” du gouvernement chinois.
Pourquoi Renault alors ? Le losange n’a vendu que 894 véhicules en 2008 en Chine, ce qui ne représente que 0,0095% du marché et donc aucune menace pour les constructeurs nationaux.
Renault a été choisi contrairement à PSA, qui possède une joint-venture avec Dongfeng sur le territoire et y produit des véhicules.
Attaquer PSA reviendrait à attaquer Dongfeng.
Renault, lui, importe des voitures et ne rapporte pas à la Chine…d’où le choix du losange pour cible.
Source : AutomotiveNews et Caradisiac

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media