×
google news

Formule 1 : le récit du grand prix de Hongrie

Felipe Massa, dont les dernières nouvelles sont bonnes, ne sera évidemment pas au départ, ne sera pas remplacé au volant de la Ferrari car le règlement de la Fia stipule que seul le pilote ayant participé aux séances qualificatives est apte à prendre le départ et qu’en cas d’impossibilité de faire la course, le pilote d’essai de l’écurie concernée ne peut pas le suppléer.

Le brésilien avait réalisé le dizième temps de la qualification, tous les pilotes, du onzième au dernier, remontent donc d’un cran sur la grille.
Alonso décolle impeccablement, Webber aussi tout comme Hamilton et Raikkonen, bien aidés par leurs Kers.
En revanche, Vettel a été au contact avec la Ferrari du finlandais et a endommagé l’aileron avant de la Red Bull.
Button et sa Brawn réalisent un superbe dépassement sur la Williams de Rosberg, comme quoi il est possible de dépasser sur ce circuit.
Alonso profite de sa faible charge en essence et de sa Renault qui a repris des couleurs pour s’échapper irrésistiblement et signer le meilleur tour à plusieurs reprises en ce début de course.
Hamilton profite à nouveau du surcroît de puissance que lui procure le Kers de sa monoplace pour doubler Webber.
Renault et Ferrari sont bine de retour en haut de la hiérarchie car c’est maintenant Hamilton qui signe le meilleur tour en course et il réduit l’écart sur Alonso.
L’espagnol s’arrête après seulement 12 tours de course, ce qui impliquerait une stratégie à trois arrêts.
Il repart peu chargé en essence et en pneus tendres.
Mais l’équipe Renault a bien cafouillé lors de l’arrêt car les mécaniciens ont mal refixé la roue avant droite et le sanction n’a pas traîné, le Renault perdant la roue aussitôt.
Autant dire que la superbe course de l’espagnol est terminée à cause de son équipe, ce qui est rageant !Fernando Alonso parvient quand même à rejoindre son stand et à repartir mais il y a fort à parier que sa monoplace ne sera plus vraiment au top… Hamilton en profite pour se ballader en tête de la course, suivi par Webber.
Malheureusement, Alonso rentre très vite à son stand pour abandonner, sa voiture ayant trop souffert de la perte de la roue.
Webber et Raikkonen s’arrêtent ensemble mais l’australien se fait griller la politesse par le finlandais en manquant de s’accrocher avec lui ! Hamilton s’arrête à son tour et repart, toujours en tête de la course suite à l’arrêt de Vettel.
Preuve que la Renault est à nouveau performante, Piquet est maintenant quatrième, certes suite aux arrêts aux stands de ses adversaires, mais quand même, le brésilien n’est pas une flèche… Il s’arrête d’ailleurs à son tour et repart dans les roues de Nakajima mais insiste et fini par passer le japonais en le poussant gentiment en dehors de la trajectoire idéale.
Button s’arrête tardivement après 25 tours de course.
Il fera certainement deux arrêts mais sa position en course et donc au championnat est pour le moment inconfortable… La Brawn n’est plus vraiment dominatrice, la faute, peut-être, aux finances un peu limites de l’écurie… Vettel abandonne, ce n’est vraiment pas le jour de Renault ! La Red Bull a payé cash son contact avec la Ferrari lors du départ.
Weber est, de plus, très lent sur la piste.
Tout cela fait les affaires d’Hamilton, plus que jamais en tête du grand prix, suivi de la Ferrari de Raikkonen.
La Ferrari s’arrête à 25 tours de l’arrivée mais Raikkonen perd du temps car sa monoplace a eu du mal à repartir, ce qui a fait les affaires de Webber et Rosberg qui ont dépassé le finlandais.
Hamilton s’arrête à son tour pour la dernière fois et parvient à repartir devant la Red Bull, ce qui est une bonne chose pour le britannique.
Webber a réussi à reprendre la troisième place après son ultime arrêt, Raikkonen a regagné sa seconde position et Hamilton caracole toujours en tête à quatre tours de l’arrivée.
Button n’est que septième mais il limitera les dégâts au championnat du monde des pilotes s’il termine à cette place.
Lewis Hamilton remporte enfin une course (depuis le grand prix de chine en 2008 !) cette année et il faudra compter avec les McLaren et les Ferrari pour la fin de cette saison.
Raikkonen est deuxième et Webber troisième, qui profite des déboires de son coéquipier pour le passer au championnat du monde des pilotes en seconde position.
Suivent Rosberg quatrième, Kovalainen cinquième, Glock sixième, Button septième et Trulli huitième.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
auto
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
auto
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media