×
google news

Essai Alfa Roméo Giulietta : le point après les premiers kilomètres

Essai réalisé par notre journaliste italienVoici en avant première, les commentaires de notre journaliste italien, après son essai et les 150 premiers km effectués au volant la nouvelle Giulietta.
Au premier contact, cette Giulietta lui a laissé une bonne impression.

Le choix des couleurs et des matériaux ne l’ont pas déçu.
Les lignes font toujours leur effet même si l’avant semble un peu trop volumineux.
Le choix du rouge (traditionnel chez Alfa) et du blanc pour les voitures d’essai révèlent que le blanc, très à la mode actuellement, renforcent le côté sportif de l’auto.
Aussi l’apport de technologie à LED renforce l’impression générale moderne qui se dégage de l’auto.
Un regret aussi, les jantes de 16 pouces semblent se perdre dans les passages de roues.
Seules les jantes 18 pouces emplissent ce trop grand vide.
Alfa Romeo Giulietta de A à ZA l’intérieur, la Giulietta sait recevoir.
Selon Lorenzo, l’ergonomie pourra contenter 99% des conducteurs, le poste de conduite est réglable dans tous les sens…PUBLICITÉPUBLICITÉLe tableau bord, finalement assez grand, se révèle lisible et assez bien fini.
Cela ne semble pas être le cas avec les panneaux de portes où les matériaux utilisés font craindre un vieillissement prématuré : attention aux rayures.
Pour le reste la console centrale bien que peu utilisée s’est révélée intuitive reprenant un système multimédia ressemblant fortement à celui de la BMW Série 1, du moins dans l’utilisation de la climatisation.
Seul un bouton de commande contrôlant l’ensemble des fonction semble être trop éloigné de la main droite du conducteur pour être parfaitement utilisé.
En revanche les matériaux utilisés sur la version d’essai (avec le pack sport) concernant le volant et les fauteuils sont de très bonne facture.
De toute façon, Harald Wester, responsable chez la marque au trèfle, ne cache pas que le modèle pris en compte dans la construction et l’exigence mise en place sont tous les deux d’inspiration allemande.
Ainsi la Giulietta repose sur la nouvelle plateforme C Evo qui a été développée pour procurer un savant mélange de confort et de sécurité combiné avec un plus grand plaisir de conduite.
Au moment de prendre le volant, nous prendrons la route avec le bloc 1.
4 Multiair essence de 170 ch qui propose 250 Nm de couple à 2 000 tr et qui permet d’allonger jusqu’à 6 000 tr pour le faire chanter un petit peu.
Disponible, sur les autoroutes, vous apprécierez immédiatement le couple généreux et lissé qui permet d’effectuer des dépassements sereinement un peu comme on le ferait avec un gros moteur diesel.
En revanche, lorsqu’on le pousse à l’attaque sur petites routes, il révèle son caractère sans être non plus trop bruyant.
Pour se faire plaisir, on peut se servir du mode «DNA» (déjà présent sur la MiTo) qui agit sur plusieurs paramètres pour rendre la voiture plus sportive : on agit sur la direction qui devient plus ferme, le moteur prend un caractère “overboost” et la réponse à la pédale d’accélérateur se fait plus prompte et le couple y gagne aussi quelques Nm.
L’inconvénient de ce mode et de ce type de conduite est que nous rencontrons régulièrement des consommations de 10L aux 100 km.
Enfin dans ce cas sportif, le maintien des fauteuils se révèlent trop juste, on a le corps balloté.
On parle plaisir, on parle sport mais une Giulietta au même titre que ses concurrentes est faite pour vivre au quotidien.
Dans cet excercice, elle se révèle bien être une Alfa…A l’arrière, même si l’habitabilité progresse par rapport à la 147 elle reste en deç des standarts désormais offerts par la concurrence comme la Gol ou bien la 308 car la garde au toit reste juste.
La 5ème place doit être tout juste réservée à de jeunes enfants pour de courts trajets.
Le coffre grandit lui aussi : + 58 litres par rapport à la 147 mais reste en retrait en moyenne de 40 à 50 l sur la concurrence.
A noter aussi que la Giulietta, si elle se révèle plus sexy et alléchante que la concurrence timorée de ce segment est aussi en moyenne 3 000€ plus chère que la concurrence.
Tout a un prix !DISPONIBILITELes versions à essnce 1.
4 Tjet 120 ch, 1.
4 MultiAir 170 ch et les diesels 1.
6 JTDm 105 ch et 2.
0 JTDm 170 ch seront disponible dès la mi mai 2010.
La version plus sportive : Quadrifoglio Verde de 235 ch est attendue pour l’été et rentrera en concurrence avec la nouvelle Mégane RS.
Enfin une version diesel de milieu de gamme affichant 120 ch n’arrivera qu’en 2011.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
auto
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
auto
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media