×
google news

40 ans de Z chez Nissan

Partager sur Facebook

Z ou la dernière lettre de l’alphabet comme signature d’un Coupé ultime qui sévit déjà depuis 40 ans.
Quatre décennies au cours desquelles le Z a gagné ses lettres de noblesses.
Une maturité qu’il porte plutôt bien avec l’arrivée du 370Z Roadster 2010 ainsi que d’une version commémorative, le 370Z Coupé 40ème anniversaire.
Une saga qui s’expose au Mans Classic du 9 au 11 juillet 2010, l’occasion d’y retrouver quelques modèles mythiques : Fairlady 2000, 240Z, 280ZX, 300ZX, 350Z, 370Z.
Sans oublier, bien sûr, la sportive Nissan par excellence, la GT-R !6 cylindres disposés en V, 3.
7 L de cylindrée, une puissance de 331 ch, et seulement 5,3 secondes pour passer de 0 à 100 km/h… Telles sont les impressionnantes caractéristiques du Nissan 370Z…PUBLICITÉPUBLICITÉPlus sportif que jamais, le 370Z affiche quelques nouvelles technologies inédites comme le double débrayage automatique adapté pour la première fois à une transmission manuelle.
Le coupé 40ème anniversaire vient saluer cet héritage de fort belle manière, avec une sellerie mi-cuir rouge exclusive, des jantes de 19″ gris foncé, des étriers de frein rouges et le système de navigation et multimédia Connect Premium.
“Au fil des années et des versions, le Nissan Z est devenu un best-seller mondial, ce qui lui permet aujourd’hui et depuis longtemps déjà d’incarner à travers le monde, LA sportive japonaise mythique ! “ explique Andy Palmer, Senior Vice President, Global Product Planning, Nissan Motor Co, Ltd.
ADN sportifPerformances ; le mot qui a guidé, depuis quatre décennies, les ingénieurs Nissan dans la conception de ce qui est devenue la saga des voitures de sport de la marque.
Si les tous premiers Coupés et Roadster Datsun – nom d’origine de Nissan – remontent au début des années 40, c’est en 1958 que la S 211 fait son apparition au salon de Tokyo.
Ce cabriolet confidentiel annonce la lignée des Fairlady, nom alloué aux sportives Datsun sur le marché américain.
Ce nom, qui restera attaché aux sportives de la marque au fil des années, serait né dans l’imaginaire du président Nissan de l’époque, grand admirateur d’Audrey Hepburn, magnifique dans la comédie musicale My Fair Lady…La production de la Fairlady de première génération a été de 585 unités.
En 1962, apparaît la nouvelle Fairlady, la SP 310 avec, sous son capot, un quatre cylindres de 1 500 cm3 développant 71 ch.
Cette voiture marquera l’industrie japonaise en remportant contre toute attente, le premier Grand Prix du Japon en 1963.
Avec 7 000 exemplaires produits, la SP 310 est remplacée en 1965 par la SP 311, puis la SR 311 à moteur 2 L capable d’atteindre les 200 km/h.
Performante, la nouvelle Fairlaidy se distingue en compétition au Japon, aux Etats-Unis et…désormais en Europe ! La petite Nissan termine notamment troisième de sa catégorie lors du rallye de Monte-Carlo 1968 aux mains du talentueux Hannu Mikkola.
A partir de cette date, les sportives Datsun commencèrent à marquer les esprits.
Dans le même temps, au début des années 70, Jean-Pierre Richard commence à importer la marque en France et à structurer le réseau de distribution.
Z, d’abord un nom de code…Alors que le cabriolet Fairlaidy fait les beaux jours de ses propriétaires, les ingénieurs japonais planchent sur la nouvelle génération des sportives de la marque.
Il s’agira d’un Coupé, dont l’inspiration viendra des Etats-Unis où la clientèle devient exigeante et où les Porsche 911 et Ford Mustang sont devenues les références.
Un prototype, baptisé « type Z », entre alors sur les rails de la production.
Il apparait sous cette appellation, devenue définitive fin 1969 au salon de Tokyo, avec un moteur développant 150 ch et capable d’atteindre les 215 km/h.
Le premier Z, le 240, est un coupé au long capot, très élégant, qui s’affiche au tarif de 3 500 dollars aux Etats-Unis, face à une Porsche 911 à 6 400 dollars, une Jaguar Type E à 5 700 dollars ou encore une Chevrolet Corvette à 5 500 dollars.
En France, le 240Z est commercialisé en 1971 au prix de 29 000 Francs.
Il sera l’initiateur de la lignée des Z.
Il se décline en 240ZG, avec un nouvel avant, puis tire sa révérence fin 1973, remplacé par le 260Z 2+2 en 1975, puis par le 280Z qui vont booster les ventes du Coupé sportif.
Plus de 70 000 exemplaires du 280Z au total seront vendus en 1977.
En course, le Z se distingue sur tous les terrains à travers le Monde ; au Monte-Carlo 1972, il est piloté par l’équipage Aaltonen/Todt qui l’emmène à la troisième place ; au Grand Prix du Suzuka, il remporte trois fois de suite la catégorie GT ; aux Etats-Unis, il domine sa catégorie en Championnat SCCA et en France, un 260Z participe aux 24 Heures du Mans 1975 et remporte sa catégorie.
Toujours sous la marque Datsun, le Z se décline en 280ZX adoptant le six cylindres en ligne de 2.
7 L, développant 140 ch et à quatre freins à disques assistés.
Véritable coupé Grand Tourisme, le 280ZX restera au catalogue jusqu’en 1983.
Six cylindres, mais en V, sur le 300ZXLe changement de cap intervient alors avec l’arrivée du 300ZX adoptant un puissant six cylindres mais en V cette fois-ci de 3.
0 L de cylindrée, développant 170 ch.
Coupé Grand Tourisme, le 300ZX reçoit un turbo en 1986 qui lui permet de développer une puissance de 228 ch.
Avec sa caisse autoporteuse, une suspension avant indépendante de type Mac Pherson et des amortisseurs à gaz, il se pilote avec bonheur et fait la joie des pilotes de l’époque.
Au début des années 90, la nouvelle génération de 300ZX – dont le V6 développe désormais 280 ch – fait entrer ce modèle dans le club fermé des meilleures GT d’Europe.
Cette quatrième génération de Fairlady terminera sa carrière à la fin des années 90.
350 puis 370, les dignes héritiers…C’est après l’Alliance Renault-Nissan, initiée fin 1999, qu’apparaîtra finalement la génération actuelle des « Z » dont le concept car a été présenté au salon de Détroit 1999.
S’inspirant des modèles originels, le 350 Z est totalement inédit, à la fois contemporain et rétro, compact et hypersportif, incarnation de l’historique 240Z.
Munis de deux places, il arbore un long capot et des porte-à-faux avant et arrière très courts.
La répartition des masses, quasi idéale, en fait une redoutable sportive campée sur des roues de 18 pouces, propulsée par un V6 de 3.
5 L.
Présenté au salon de Genève 2003, le 350Z se vend à 9 000 exemplaires en un an à peine.
Son digne héritier, le 370Z lancé en 2007 vient compléter le prestigieux palmarès de la lignée de la Fairlady Nissan, la voiture de sport la plus produite au monde avec près de deux millions d’unités assemblées depuis 1958.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Contents.media