×
google news

WRC Rallye du Japon 2010 : déjà le titre pour le duo Loeb et Elena ?

Dixième des treize manches du Championnat du Monde des Rallyes FIA, le Rallye du Japon pourrait déjà être décisif dans l’attribution du titre mondial ‘Pilotes’.
Effectuant leur meilleure saison depuis 2006, Sébastien Loeb et Daniel Elena peuvent en effet être titrés dès le déplacement asiatique.

Après un an d’absence, le Rallye du Japon fait son retour au calendrier du WRC.
Le dépaysement des équipes européennes et l’engouement des fans du Soleil Levant pour les stars du rallye mondial confèrent à cette épreuve une ambiance particulière.
Comme les années précédentes, le rallye sera basé dans la ville de Sapporo, sur l’île d’Hokkaido.

Le parcours sera néanmoins largement remanié pour cette édition, avec plusieurs spéciales inédites.
Le Rallye du Japon rappelle de bons souvenirs au Citroën Total World Rally Team : outre une victoire en 2006, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont déjà été titrés dans le cadre du Rallye du Japon en 2005 et 2008…Conditions du titre, réactions des pilotes dans la suite ! À ce stade de la saison 2010, cinq pilotes – dont quatre au volant de Citroën – peuvent mathématiquement prétendre au titre Pilotes : Sébastien Loeb, leader avec 191 points, Sébastien Ogier (133), Jari-Matti Latvala (117), Petter Solberg (102) et Dani Sordo (95).
Au soir du Rallye du Japon, Sébastien Loeb serait couronné s’il comptait 75 points d’avance sur tous ses adversaires.
En résumé, une60e victoire du sextuple Champion du Monde scellerait le sort du Championnat si Sébastien Ogier ne terminait pas mieux que sixième, pour qui ce sera la première participation à ce Rallye.
« Avant d’en arriver là, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir », tempère Sébastien Loeb.
« Comme toutes les manches du Championnat du Monde, le Rallye du Japon a ses spécificités.
Honnêtement, ce n’est pas le rallye que j’affectionne le plus.
Les spéciales ne sont pas très excitantes et leur étroitesse n’aide pas à se ‘lâcher’ au volant.
Je crois toutefois que nous y serons à l’aise avec la C4 WRC.
La voiture est au bout de son développement et nous savons quels réglages adopter sur ce type de terrain.
»Intégrés au Citroën Total World Rally Team comme en Finlande et en Grande-Bretagne, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia découvriront totalement cette épreuve.
« Je n’ai jamais mis les pieds au Japon et j’essaie de m’imprégner des spéciales en visualisant un maximum de caméras embarquées.
J’ai l’impression que la végétation a tendance à cacher les virages et les pièges qu’ils recèlent », explique Sébastien.
« Ce ne sera pas simple au vu de notre inexpérience, mais nous aurons le même objectif que sur tous les rallyes terre : jouer une place sur le podium.
Ceci permettrait à Citroën de marquer des points importants pour le Championnat du Monde ‘Constructeurs’.
Pour le Championnat ‘Pilotes’, je ne me berce pas d’illusions en pensant au titre.
Mon objectif est bien de conserver la deuxième place face à Jari-Matti, Petter et Dani ! Terminer vice-Champion du Monde devant tous ces pilotes, ça aurait été un rêve en début de saison.
À nous de jouer pour que cela devienne réalité… »Trois questions à… Sébastien LoebRevenons sur votre huitième victoire consécutive en Allemagne.
Allez-vous enfin révéler le secret de votre invincibilité ?« Il n’y a pas de potion magique ! Le secret, c’est le travail.
Jamais l’équipe ne s’est reposée sur ses lauriers.
Même si nous connaissons bien cette épreuve, nous l’avons préparée avec minutie.
Par exemple, nous avions effectué des essais du côté du camp militaire de Baumholder pour tester larésistance des pneus sur la longue spéciale de Panzerplatte.
Je savais ainsi quel rythme adopter pour obtenir de bonnes performances sans trop en demander à mes gommes.
Ensuite, c’est vrai que je me sens bien sur ce terrain.
Dès les premières spéciales, je peux attaquer au maximum et déjà prendre la course en main.
Mais il n’y a vraiment aucun secret… »Changement de décor avec le Japon : que vous inspire ce rallye ?« Ce ne sont pas les spéciales qui me font apprécier le Rallye du Japon.
Ce que j’aime, c’est cette atmosphère, cette sensation d’être dans un autre monde pendant quelques jours.
Les spectateurs sont des fans très fidèles et je les reconnais même d’une année sur l’autre ! Le Championnat du Monde des Rallyes nous permet d’aller à la rencontre d’autres cultures et c’est une bonne chose d’aller au Japon, même si nous n’évoluons sans doute pas dans les plus beaux paysages de l’archipel.
»On vous demande beaucoup où vous aimeriez être titré.
Certains insistent même pour que vous décrochiez un septième titre en France.
Qu’en pensez-vous ?« J’en pense qu’on ne choisit pas l’endroit où on remporte un titre.
J’ai envie d’être titré le plus tôt possible et je ferai tout pour cela.
Si je suis en tête et que Sébastien Ogier n’est que sixième, je ne vais certainement pas ralentir pour repousser l’échéance ! Tout cela n’a aucun sens.
Nous travaillons d’arrache-pied pour obtenir les meilleurs résultats possible.
De toute façon, être sacré au Japon ne dépend pas que de moi, mais également de la position des autres prétendants.
Laissons faire le sport.
»

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media