×
google news

Tata Aria

L’indien Tata n’a pas peur des extrêmes : en faisant parler de lui avec la Nano, il était catalogué spécialiste du low-cost mais sa puce tardant à convaincre tant les acheteurs que les marchés, il fallait passer à autre chose.
Se diversifiant avec les acquisitions récentes de Jaguar et Land Rover, le constructeur indien va même faire son entrée en formule 1 via l’écurie HRT.

Et question extrême, Tata fera fort au prochain salon de Genève puisque ce ne sera pas sa Nano qui tiendra la vedette, son avenir européen étant plus que jamais en suspension.
Non, le constructeur nous présentera la version déjà commercialisée en Inde de son gros monospace à 7 places Aria.

D’ailleurs, Tata refuse de l’appeler monospace et dit plutôt que l’Aria est un croisement entre une berline et un SUV, autrement dit un cross-over.
Doté d’un quatre cylindres 2.
2 litres de 140 ch, cet Aria se présente avec une dotation plus que complète, seule (petite) chance de faire parler de lui car Tata est quand même inexistant sur le vieux continent.
6 airbags, air conditionné, essuie-glaces automatiques avec détecteur de pluie, allumage automatique des phares, système audio et de communication avec commandes intégrées au volant, port USB, connexion Bluetooth, prise auxiliaire, système de navigation, régulateur de vitesse, caméra de recul et système d’aide au stationnement par ultrasons, la dotation impressionne mais il faudra sans doute plus que cela, et bien d’autres modèles, pour espérer percer sur le marché le plus concurrentiel au monde… si Tata décide enfin de conquérir l’Europe !

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media