×
google news

Rétromobile 2011 : Nissan y sera avec ses Z

Du 2 au 6 février 2011, le salon Rétromobile accueillera une rétrospective de la série Z, qui a tout juste fêté ses 40 ans.
Plusieurs modèles seront présentés sur le stand Nissan du salon dont la Fairlady, le 240Z et le 300ZX.

Un petit peu d’histoire : Si les premiers Coupés et Roadster Datsun – nom d’origine de Nissan – remontent au début des années 40, c’est en 1958 que la S 211 fait son apparition au salon de Tokyo.
Ce cabriolet confidentiel annonce la lignée des Fairlady, nom alloué aux sportives Datsun sur le marché américain.

Ce nom, qui restera attaché aux sportives de la marque au fil des années, serait né dans l’imaginaire du président Nissan de l’époque, grand admirateur d’Audrey Hepburn, magnifique dans la comédie musicale My Fair Lady…Alors que le cabriolet Fairlaidy fait le bonheur de ses propriétaires, les ingénieurs japonais planchent sur la nouvelle génération des sportives de la marque.
Il s’agira d’un Coupé, dont l’inspiration viendra des Etats-Unis où la clientèle devient exigeante et où les Porsche 911 et Ford Mustang sont devenues les références.
Un prototype, baptisé « type Z », entre alors sur les rails de la production.
Il apparait sous cette appellation, devenue définitive fin 1969 au salon de Tokyo, avec un moteur développant 150 ch et capable d’atteindre les 215 km/h.
Le premier Z, le 240, est un coupé au long capot qui s’affiche au tarif de 3 500 dollars aux Etats-Unis, face à une Porsche 911 à 6 400 dollars, une Jaguar Type E à 5 700 dollars ou encore une Chevrolet Corvette à 5 500 dollars.
En France, le 240Z est commercialisé en 1971 au prix de 29 000 Francs.
Il sera l’initiateur de la lignée Z.
Il se décline en 240ZG, avec un nouvel avant, puis tire sa révérence fin 1973, remplacé par le 260Z 2+2 en 1975, puis par le 280Z qui vont booster les ventes du Coupé sportif.
En course, le Z se distingue sur tous les terrains à travers le Monde.
Au Monte-Carlo 1972, il est piloté par l’équipage Aaltonen/Todt qui l’emmène à la troisième place ; au Grand Prix de Suzuka, il remporte trois fois de suite la catégorie GT ; aux Etats-Unis, il domine sa catégorie en Championnat SCCA et en France, un 260Z participe aux 24 Heures du Mans 1975 et remporte sa catégorie.
Toujours sous la marque Datsun, le Z se décline en 280ZX adoptant le six cylindres en ligne de 2.
7 L, développant 140 ch et à quatre freins à disques assistés.
Véritable coupé Grand Tourisme, le 280ZX restera au catalogue jusqu’en 1983.
Six cylindres, mais en V, sur le 300ZXLe changement de cap intervient alors avec l’arrivée du 300ZX adoptant un puissant six cylindres – mais en V cette fois-ci – de 3.
0 L de cylindrée, développant 170 ch.
Coupé Grand Tourisme, le 300ZX reçoit un turbo en 1986 qui lui permet de développer une puissance de 228 ch.
Il symbolise le passage à l’ère moderne avec sa caisse autoporteuse, une suspension avant indépendante de type Mac Pherson et des amortisseurs à gaz.
Au début des années 90, la nouvelle génération de 300ZX – dont le V6 développe désormais 280 ch – fait entrer ce modèle dans le club fermé des meilleures GT d’Europe.
Cette quatrième génération de Fairlady terminera sa carrière à la fin des années 90.
350 puis 370, les dignes héritiers…C’est après l’Alliance Renault-Nissan, signée fin 1999, qu’apparaîtra finalement la génération actuelle des « Z » dont le concept car a été présenté au salon de Détroit 1999.
S’inspirant des modèles originels, le 350Z est totalement inédit, à la fois contemporain et rétro, compact et hypersportif, incarnation de l’historique 240Z.
Présenté au salon de Genève 2003, le 350Z se vend à 9 000 exemplaires en un an.
Le 370Z prend la relève en 2007 et vient compléter la lignée de la Fairlady Nissan, la voiture de sport la plus produite au monde avec près de deux millions d’unités assemblées depuis 1958.
via communiqué Nissan

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media