×
google news

Hyundai i40 wagon : le test

Nous vous avions donné ses prix, nous voici de retour avec la Hyndai i40 avec cette fois-ci notre essai sur route.
Nous l’avions rencontrée au Salon de Francfort puis à celui de Genève, et la voilà finalement à disposition durant la présentation internationale à Larvik, en Norvège.
La i40 arrive à un moment particulier pour Hyundai, forte de son succès avec sa ix35 et i20 et après avoir dépassé le seuil des 5 millions d’autos vendues en Europe depuis la première importation en 1997.
Et c’est justement avec la i40, que la maison coréenne lance un défit à la concurrence sur le segment D.
Comment réussir ? En produisant une automobile innovative, dotée d’une bonne motorisation, sans oublier le confort à bord et bien sûr un prix pas trop corsé.
Côté design, la i40 adopte une sculpture fluide, élément qui caractérise les nouveaux modèles.
La forme trouve son inspiration dans la nature pour ensuite être traduite en langage automobile.
C’est Thomas Buerkle, responsable du Design au Centre R&D Européen de la maison qui nous l’explique.
Alors que le look externe se caractérise par des lignes fluides avec des éléments graphiques spécifiques, le design intérieur est au contraire “sculpté” et les matériaux choisis, comme nous pouvons le confirmer, sont d’excellente qualité.
L’effet obtenu est celui d’une wagon aux dimensions importantes, mais avec des lignes non imposantes : l’impression est que la i40 est plus basse qu’elle ne l’est réellement.
Le devant et l’arrière avec becquet lui donnent un certain air sportif sans exagérer alors que l’étude de l’aérodynamisme a porté à une cx de 0,29.
Dimensions et espace internePetit détour sur les dimensions externes, avant d passer à l’habitabilité de la voiture.
La longueur est de 4,77 m pour un empattement de 2,77m, et une largeur de 1,81 alors que la hauteur est de 1,47 m.
En ce qui concerne la capacité de charge de la i40 elle peut se vanter de chiffres record, laissant place à 553 litres lorsque les sièges arrière sont occupés avec un coffre chargé jusqu’à l’hauteur des repose-têtes, et jusqu’à 1719 litres quand les sièges arrière sont rabattus.
Le seuil de charge est le plus bas du segment D : seulement 592mm.
Une fois à bord, nous sommes impressionnés par l’espace disponible.
Les mesures de l’intérieur nous le confirment, il suffit de penser à l’espace intérieur haut de 1025 mm devant et 985 à l’arrière, alors que l’espace pour les jambes est de 1170 mm à l’avant et 850 à l’arrière.
À l’arrière justement on apprécie le dossier réglable pour son inclination.
En ce qui concerne les sièges avant, ils sont complètement inclinable jusqu’à arriver à la position horizontale.
Pour les plus romantiques c’est la position la meilleure pour jouir de la vue panoramique… L’habilité est donc très bonne avec un espace qui est offert à la fois aux passagers à l’avant comme aux passagers qui se trouvent à l’arrière.
La visibilité est elle aussi très bonne lorsqu’on roule mais aussi lorsqu’on se gare.
Dans ce cas, la caméra arrière qui s’active lors de la marche-arrière s’avère d’une grande utilité.
Lorsqu’on met le contact, le siège du conducteur se lève et se règle automatiquement dans la position que son système IMS a mémorisé automatiquement.
Tout ceci pour faciliter la montée et la descente du conducteur.
Les sièges avant sont complètement réglables grâce à des commandes électriques.
Il est possible également de régler le support lombaire, ce qui est un détail important pour tous ceux qui souffrent du dos.
Les sièges, toujours à l’avant sont ventilés ou chauffés électriquement alors que ceux à l’arrière sont “chauffables” tout comme le volant.
Une bonne dose de technologieComme pour toutes les dernières Hyundai, la technologie à bord est importante et de haut niveau.
Nous avons le Smart-Parking Assist pour se garer plus facilement, mais surtout le dispositif qui aide le conducteur à maintenir la bonne voie (Lane-Keeping Assist System).
Il s’agit pour ce dernier d’un système vraiment particulier.
Une fois activé, le volant offre une certaine resistance au début pour changer de trajectoire.
Ceci ne signifie pas qu’il est impossible de changer de direction mais agit comme une sorte d’avertissement pour le conducteur, qui peut être par exemple distrait.
Le système utilise les bandes blanches qui délimitent la voie pour maintenir la trajectoire de l’automobile.
Évidemment ceci ne remplace pas le conducteur, si bien que si le Lane-Keeping Assist System détecte que vous avez ôté les mains du volant, il vous avertit automatiquement de reprendre la conduite normale.
L’ordinateur à bord avec écran LCD (Supervision cluster), est de série dans toutes les versions.
Le GPS a en mémoire toutes les cartes et routes de l’Europe.
Ce GPS est assez étonnant puisqu’il ne se crispe pas lorsqu’on s’aventure sur des routes secondaires, ou lorsqu’il opère à un recalcul.
Il propose les parcours les plus brefs ou plus rapides, mais encore le parcours le plus écologique.
Il est possible de commander la clim bi-zone aussi bien de son écran touch screen, qui montre de manière graphique les réglages, ou des différents boutons positionnés à portée du conducteur et de passager.
Ajoutons à cette liste le Bluetooth® avec reconnaissance vocale et possibilité de téléphoner mains libres.
Seule objection… le système audio.
Le lecteur CD et MP3, entrée AUX et entrée USB avec support pour iPod/iPhone produit un son d’une qualité médiocre, même s’il peut atteindre un haut volume Les basses portent facilement son lot de vibrations et le réglage audio n’aide pas à changer la situation.
Dommage, vu la profusion technologique qui règne dans cette auto.
Arrêtons-nous sur le reste de l’équipement.
Nous avons des freins de stationnement électroniques, des capteurs pour la mise en marche ou l’extinction des phares, vitres électriques à l’avant comme à l’arrière.
Chez Hyundai ont tient à faire noter quand dans le segment D, le volant chauffant (jusqu’à 38°), le système anti-buée automatique du pare-brise et les sièges arrière inclinables (à 26 ou 31 degrés) existent exclusivement sur la i40.
En ce qui concerne le bloc optique, les phares diurnes sont toujours allumés et ce sur toutes les versions et en série, conjugués à des feux au xeno (de série sur la Style), tout ceci réglable facilement sur l’écran.
Écran qui d’ailleurs même au soleil se lit très bien.
MotorisationLes motorisations proposées sont au nombre de quatre : deux essence et deux diesel avec filtre antiparticules.
Essayons la 1.
6 essence 16 valves bidirectionnelles ‘Gamma’ de 135 Ch, qui selon la maison passe du 0 à 100km/h en 11,6 secondes.
Tout nouveau propulseur de 2.
0 litres ‘Nu’ GDI, 4 cylindres en ligne (DOHC) 16 valves, entièrement réalisé en aluminium.
Propulseur bi-directionnel à injection directe et distribution variable de 1999cc, le GDI 2.
0 délivre 177 chevaux et atteint les 213 Nm de couple maximum.
S’il est équipé d’une boîte manuelle à 6 vitesses les données de la maison nous disent que de l’arrêt elle atteint les 100 km/h en 9,7 secondes, avec consommation rdi 6,7 l/100 km (cycle combiné) et émissions de CO2 de seulement 156 g/km.
Les caractéristiques d’isolement acoustique (NVH.
Noise Vehicle Harness) sont intéressantes– avec des niveaux proches de ceux atteint par les unités à injection multipoint.
Précisons que sur les routes norvégiennes il faut respecter les limites de vitesse à la lettre, les automobilistes passent de 70 à 50 km/h à coup de freinage.
Nous avons donc essayé l’auto avec calme et sérénité.
Dans ce cas le moteur fait bien son boulot, réponse prête et couple qui se fait entendre.
Le départ du feu rouge n’est pas celui d’une dragster mais est largement suffisant pour ne pas réagir dans la circulation; de même, on s’attendrait à un peu plus de reprise.
Mais c’est sur l’autoroute que le 2.
0 GDI se révèle : lancer la i40 devient quelque chose de naturel et d’agréable.
Autre moteur : le “U-II” 1.
7 litres CRDi, 16 valves turbodiesel de 136 Ch.
Il s’agit d’un bi-directionnel à injection directe “common-rail” doté d’un couple maximum de 325 Nm à partir de 2000 tours/minutes.
Les données déclarées parlent dans ce cas d’une accélération de 0-100 km/h de 10.
6 secondes (qui deviennent 12 sur le modèle avec boîte de vitesses automatique et 12,9 secondes sur la version 1.
7 CRDi de 115 Ch).
Sur chacun des moteurs 1.
7, la tête est en aluminium.
Le moteur de 136 ch démontre sur route ce qu’il promettait.
Sous le coffre on trouve “seulement” un 1.
7.
Le 1.
7 CRDi nous a semblé plus sympathique à utiliser et il est peut-être plus adapté à la i40.
Même si les données numériques donnent l’avantage au moteur à essence, le couple du moteur à gazoil rend la conduite plus agréable aussi bien en ville que sur les routes extra-urbaines.
Pour le moment le diesel ne prévoit pas une version 2 litres.
Sur le front de la sécurité, les systèmes ESP, ABS, HAC (assistance sur les démarrages en côte ), VSM (Vehicle Stability Management) qui gêre la stabilité du véhicule, la distribution du freinage (Brake Assist System) et l’ESS (Emergency Stop Signal) relié aux warning, sont là pour rassurer l’automobiliste.
Toutes les qualités sont présentes : confort optimal, moteurs silencieux, bon étalonnage des suspensions et quand cela est utile un freinage puissant.
Dans tous les cas la i40 est une auto pour faire des kilomètres : on aurait envie de se glisser sur l’autoroute et de ne plus s’arrêter.
Et à ce stade il est temps de parler de la bôite de vitesses automatique.
cIl s’agit d’une boîte de vitesse automatique séquentielle avec convertisseur de couple, sans double embrayage.
Sur la i40 ce choix est justifié, aussi bien pour la version essence que pour la version diesel.
La i40 n’est pas une sportive, malgré ce que son look pourrait laisser à penser.
À bord on a tout fait pour privilégier la commodité, et cette boîte automatique s’inscrit dans cette logique de confort.
Les versionsPour les prix en fonction des versions, nous vous renvoyons à l’article précédent.
La Hyundai i40 sera d’abord produite en Corée : les usines en Russie et en République tchèque travail à plein régime pour la ix35.
Elle est d’ors et déjà disponible sur commande, les premières livraisons sont prévues pour le mois de septembre.
La i40 bénéficie d’une garantie triple 5, soit 5 ans de garantie avec kilomètres illimités, 5 d’assistance sur route et 5 ans de contrôles gratuits.
Données techniquesMoteurs diesel1.
7 CRDi 115 ChType / Cylindrée ‘U-II’, DOHC, 4 cylindres, 16 valves turbo / 1685 ccPuissance / Couple 115 Ch (85 kW) @ 4000 tours/min; 260 Nm (26.
5kgm) @ 1250-2750 tours/minÉmissions 122 g/km (113 g/km avec ISG)1.
7 CRDi 136 ChType / Cylindrée U-II’, DOHC, 4 cylindres, 16 valves turbo / 1685 ccPuissance / Couple 136 Ch (100 kW)@ 4000 tours/min; 325 Nm (33.
0kgm) @ 2000-2500 tours/minÉmissions 124 g/km (119 g/km avec ISG)Moteurs essence1.
6 GDI 135 ChType / Cylindrée ‘Gamma’ GDI, 4 cylindres avec distribution variable (CVVT), 1591 ccPuissance / Couple 135 CV (99 kW) @ 6300 tours/min; 164 Nm (16.
8kgm) @ 4850 tours/minÉmissions 149 g/km (138 g/km avec ISG)2.
0 GDI 177 ChType / Cylindrée ‘Nu’ GDI, 4 cylindres avec distribution variable (CVVT), 1999 ccPuissance / Couple 177 Ch (130 kW) @ 6500 tours/min; 213 Nm (21.
7kgm) @ 4700 tours/minÉmissions 156 g/kmSuspensionsAvant Indépendantes avec schéma MacPherson ; ressorts hélicoïdaux et amortisseurs à gaz.
Barre stabilisatrice.
Arrière Indépendante du type Multi-Link avec barre stabilisatrice, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs à gaz ASD.
DirectionTipo MDPS (Direction assistée électrique avec pignon et crémaillèreRapporto 14,1:1 / 2,88 giri totaliDiametro di sterzata 10,94 metriFreins (avec ABS et EBD)Avant Disques auto-ventilés de 300 mm (version Classic, avec jantes de 16”)Arrière Disques de 284 mm (version Classic, avec jantes de 16”)Avant Disques auto-ventilés de 320 mm (versions essence et diesel, Comfort et Style, avec jantes de 17” et 18 pouces)Arrière Disques de 300 mm (versions essence et diesel Comfort et Style, avec jantes de 17” et 18 pouces)Frein à main électroniqueJantes et pneusClassic 7,0J x 16 jantes légères Pneus 205/60 R16Comfort 7,5J x 17 jantes légères Pneus 215/50 R17Style 8,0J x 18 jantes légères Pneus 225/45 R18Dimensions (mm)ExtérieurLongueur totale 4770Largeur totale 1815 (sans les rétros)Hauteur totale 1470Empattement 2770Snap 920 / 1080 (avant / arrière)Hauteur de terre 140IntérieurAvant ArrièreEspace en hauteur 1025 985Espace pour les jambes 1170 850Hauteur pour les épaules 1455 1420Bassin 1390 1380Coffre557 (sièges arrière en position, chargé jusqu’aux appuie-têtes)1723 (sièges arrières abaissés, chargement complet)

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media