×
google news

Essai nouveau Opel Zafira Tourer 2.0 CDTI 165 cv 2012 : pour aller loin, longtemps

Plus grande, bonifiée avec une meilleur flexibilité et versatilité, légèrement retouchée pour marquer son changement de génération : la nouvelle Opel Zafira que nous avons essayé sur les routes de Bavière est un produit qui s’avère finalement très différent de l’auto qu’elle vient remplacer.

Le monospace d’Opel se distingue par un design expressif et dynamique avec un net clin d’oeil à l’Ampera et surtout à la Flextreme Concept, prototype du MPV présenté en 2007.
Ce prototype marqua l’entrée des monospaces avec le bloc optique avant à forme de boomrang.
Opel ne s’est pas contenté de retoucher la carrosserie de son Zafira Tourer.
La nouvelle gamme moteurs, tous au régime turbo, bénéficie de nombreux systèmes de sécurité actifs qui accompagnent le conducteur.
La liste des solutions qui ont contribué à moderniser la dernière création d’Opel est vraiment longue.
Esthétique et intérieursL’éclairage avant, les nervures sur le flanc, les amples suurfaces vitrées : la recherche stylistique est bien là.
Les dimensions importantes du Zafira Tourer sont contrebalancées par des formes dynamiques et modernes.
L’habitacle est lumineux, agréable et s’accorde bien avec la carrosserie.
Le niveau de finitions et la qualité des matériaux est bonne dans l’ensemble, mais si d’un côté on retrouve des corniches en aluminium et des matériaux souples on peut tomber aussi sur des matériaux de bien moins bonnes facture, quand on regarde par exemple le cadre des instruments.
On faisait le même constat lors de l’essai du Meriva.
(voir essai Meriva 1,7 CDTI 110)Le Zafira Tourer sait se transformer et s’adapter aux diverses situations.
C’est d’ailleurs un de ses points forts et ce depuis la première génération (le premier à offrir 7 places et le système de sièges Flex7 dans le segment C MPV).
Aujourd’hui la banquette de la deuxième file a été remplacée par trois sièges indépendants qui peuvent être rabattus pour se transformer en plancher pour recevoir par exemple des bagages.
Le coffre a gagné 65 litres pour un total donc de 710 litres et si l’on rabat les sièges on obtient un volume de 1860 litres, soit 40 de plus que la précédente.
Le siège central de la seconde file peut être rabattu pour former un accoudoir central très confortable pour les passagers.
En outre on peut faire coulisser les sièges latéralement de 50mm et en longueur de 280mm.
On comprend pourquoi l’auto a été associé à l’expression “salon de la route” en référence à son habitacle caméléon.
Autre nouveauté intéressante de la FlexConsole : le petit meuble qui se trouve entre les deux sièges arrière est muni de deux rails parallèles pour pouvoir coulisser et offrir un espace pour installer des verres et pour loger de petits obgets.
La console peut se modifier afin de multiplier les possibilités d’utilisation.
Opel a poussé le bouchon un peu plus loin en pensant au famille avec un nouveau porte-vélo qui peut en recevoir désormais 4 (au lieu de 2) et l’on peut aussi désormais vider son coffre sans être obligé de démonter les vélos, pratique en vacances !Motorisation et transmissionLe Zafira Tourer sera proposé avec une large gamme de moteurs.
Au lancement il y aura deux essence, le 1.
4 de 120 CV et celui de 140 CV ainsi que trois diesel : le 2.
0 CDTI décliné en trois niveaux de puissance : 110, 130 et 165 CV.
Question transmission, nous aurons : soit une boîte de vitesse manuelle six rapports de série, soit une automatique avec le traditionnel convertisseur de couple à six rapports.
Sur routeConfortable, très confortable même dans toutes les situations.
La Zafira Tourer 2.
0 CDTI 165 CV avec châssis FlexRide ne change pas radicalement en mode Tour ou Sport : les réglages sont fondamentalement orientés vers un usage familial et tourisme.
L’expérience de conduite doit être la plus relaxante possible, on est juste un peu dérangé par le bruit du moteur (un peu trop présent ?).
Le plus puissant des 2.
0 CDTI pousse fort et s’avère disponible sur toute la plage de régime.
A bas régime, on subit une petite pollution sonore à cause d’une certaine rugosité du moteur.
Le tout nouveau 2.
2 CDTI développé par GM Powertrain à Turin et présent sous le capot de l’Antara 2011 est de à ce point de vue “mieux élevé” que le deux litres du Zafira.
La boîte de vitesse manuelle à 6 rapports s’avère de qualité et répond le plus fidèlement possible au cahier des charges, elle est secondée par un embrayage assez souple.
En revanche l’ergonomie du levier de vitesses laisse à désirer.
La direction est légère et précise, elle gomme assez bien le côté “gros” et le poids du Zafira.
Qualités et défautsNous avons aiméModularitéDesignConfortPerformancesNous avons moins aiméBruits à l’accélérationPetits détails dans la finitionErgonomie de la boîte de vitessesEssai traduit de notre site italien

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
Contents.media