×
google news

Test Pneus hiver : Continental ContiWinterContact 830P

Direction l’Alpe d’Huez pour ces deux jours d’essais dans le cadre du « Contact Winter Tour » sur la piste du Trophée Andros.
Avec des Clio RS et des Subaru Impreza Diesel comme poneys et Arnaud Sarrazin comme instructeur.
La neige s’est invitée juste avant notre arrivée, les conditions étaient donc optimales.

Alors, utile un pneu hiver ? Comment s’en sort-il même dans ces conditions un peu extrêmes ? Nous vous détaillons nos résultats dans la suite …Continental ContiWinterContact 830P Comment avons-nous procédé ? Les tests se sont déroulés dans deux exercices : le premier sur une piste réduite en longueur et largeur, le but étant d’essayer d’aller le plus vite mais en gardant un pouvoir directionnel fort afin de passer à chaque fois dans des portes matérialisées par des cônes.

(Clio RS)Le deuxième exercice est décomposé en deux ateliers.
Le premier est un slalom à 30 km/h avec 5 changements de directions sur une trentaine de mètres.
Le second est un freinage dit d’urgence abordé à 40 km/h jusqu’à arrêt total avec des changements de cap ou évitements à réaliser à l’intérieur des cônes.
(Clio RS & Subaru 4X4) Résultat : l’utilité du pneu hiver est évidente mais … pas infaillible Le ContiWinterContact 830P a révélé un pouvoir d’adhérence assez fort surtout sur les forces qui agissent sur l’auto à l’accélération et au freinage, l’accroche au sol est tout le temps préservée.
C’est encore plus vrai avec la Clio RS dont le train avant surpuissant avec 203 ch peut assez facilement mettre à mal la motricité surtout dans ces conditions, la petite GTi révèlera au final les qualités du pneu.
Le pneu gomme assez bien le survirage que l’on a pu volontairement donner (ESP débranché) et une fois les roues bien droites, la motricité est là.
Sur le cas du freinage d’urgence, je dois dire que j’étais assez étonné de voir que l’auto pouvait réellement changer de cap sur neige.
En revanche, le sous virage était encore assez présent dans un virage se refermant rapidement, là même sans être en survitesse, dès que la neige était plus dure voir glacée, le miracle est moins présent et il faut vraiment décomposer la manœuvre pour faire tourner l’auto.
Conclusion : faut-il investir ? A la lecture, s’il est évident que l’on multiplie considérablement le coefficient sécurité avec des gommes hiver, on se dit qu’il ne neige pas tout le temps.
Sauf qu’à cela, les équipementiers et pas que Continental nous répondent que leurs pneus hiver sont plus performants que des gommes traditionnelles dès lors que la température est inférieure ou égale à 5°c.
Adhérence sur surface humide, distance de freinage réduite, le pneu hiver n’apporte pas seulement un plus sur la neige.
Vous avez désormais les cartes en mains pour prendre votre décision, l’hiver commence à peine !Bonus : l’après midi, Continental nous avait reservé une surprise avec de drôles d’engins rouges à mi-chemin entre le quad et le buggy avec de bons gros clous sur les pneus, ambiance drift assurée.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media