×
google news

Prix des carburants : la pression monte sur le gouvernement

Alors qu’un récent sondage montre que 88% des français tiennent à ce que la promesse de François Hollande soit tenue, le gouvernement vient de dévoiler (en partie) sa stratégie de blocage des prix.
A la rentrée !Tout le monde est en vacances et les prévisions des prix dit qu’à la fin du mois, le prix du litre repassera au dessus de ce qu’il était début mai, soit le seuil plus ou moins fixé par l’actuel gouvernement comme acceptable.

Le ministre de l’Economie Pierre Moscovici l’a confirmé sur Europe 1…“Maintenant la question se pose“, a dit Pierre Moscovici qui a précisé que le gouvernement ferait en sorte que dans les prochains mois, les prix des carburants ne soient pas supérieurs à leur niveau actuel.

“Je prends ici l’engagement réitéré que les prix des carburants seront à ce moment-là à un niveau (…) qui ne peut être supérieur à celui d’aujourd’hui ou même à celui d’il y a quelques semaines“, a-t-il expliqué.
Le gouvernement a demandé à l’Inspection générale des finances et au Conseil général des mines de conduire une mission d’analyse sur les prix de la filière pétrolière dont le premier rapport est attendu le 24 août.
“Sur la base de ce rapport, le 28 août, je verrai les compagnies de raffinage et de distribution pour discuter avec elles des conditions de fixation des prix.
Dès cette date, nous agirons“, a promis Pierre Moscovici.
Le ministre a indiqué que le gouvernement avait plusieurs options disponibles pour juguler la hausse des prix.
“Il y a le blocage lui-même, c’est une possibilité“, a-t-il dit, notant qu’il existait également l’option d’un mécanisme d’une Taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) “flottante”.
“On peut aussi mettre en place des mécanismes qui permettent aux plus défavorisés de bénéficier de réductions de prix“, a enfin avancé le ministre.
Source Reuters

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media