×
google news

BMW Série 2 Coupé

Partager sur Facebook

Chez BMW, les nouvelles appellations des coupés répondent à une logique évidente.
Laissons de côté la série i, consacré aux électriques et forcément distincte de la gamme thermique, pour nous intéresser à ces nouvelles appellations faisant appel aux chiffres pairs.
La Série 8 peut être considérée comme la version coupé de la Série 7 tout comme la Série 6 est le pendant à deux portes de la série 5..

Quand aux nouveaux modèles qui nous intéressent ici, la récente Série 4 est la version coupé de la Série 3 et cette inédite Série 2 est bien évidemment la version 2 portes de la Série 1.
Si elle ne partagent aucun élément de carrosserie, la 1 et la 2 font en revanche cause commune pour la planche de bord et la quasi-totalité des mécaniques.
La version la plus puissante et la plus sportive ne s’appelle d’ailleurs pas M2 mais n’apparait pas moins comme particulièrement redoutable : avec son six cylindres en ligne de 3 litres suralimenté par deux turbos et dévelopant la coquette puissance de 325 ch, d’où son nom de M325i..

Mais si BMW a tenu à distinguer par le nom la Série 1 de la 2, c’est que la prochaine génération de 1 sera une traction avant et non plus une propulsion.
Elle se servira pour cela de la prochaine et inédite plate-forme technique de la nouvelle Mini qu’utilisera aussi le monospace compact Active Tourer.
La 2, elle, continuera de faire confiance aux roues arrières motrices, histoire de mettre plus en avant sa sportivité exacerbée.
Bien sûr, cette Série 2 est disponible avec des mécaniques plus modestes et bien moins onéreuses : côté essence, nous auron droit à un unique quatre cylindres pour la version 220i, d’une cylindrée de deux litres et développant 184 ch.
Les diesels se taillent la part du lion en étant au nombre de trois mais tous à quatre cylindres.
La version dite 218d se contente de 143 ch, la 220d de 184 et la 225d de 218 à l’aide de deux turbos, une disposition mécanique encore rares pour un quatre cylindres.
Notez que cette Série 2 a définitivement basculé du côté obscur en ne proposant que des mécaniques suralimentées.
Côté techno, c’est bizance avec, en vrac, l’amortissement piloté, un différentiel à glissement limité mécanique (réservé à la M235i), des feux adaptatifs bi-Xénon avec éclairage diurne à diodes, le système informatique ConnectedDrive avec la possibilité d’installer des applications, la navigation Professional avec pavé tactile sur la molette iDrive et un écran large de 8.
8 pouces, un régulateur de vitesses adaptatif, l’assistant au stationnement avec caméra de recul et des roues allant jusqu’à 19 pouces.
De quoi largement grever le budget initial car la plupart de ces raffinements seront en option, une désagréable habitude chez les constructeurs allemands…

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

Comment  faire et où changer ses pneus pas chers ?
Automobile

Comment faire et où changer ses pneus pas chers ?

8 mai 2020
De nos jours, cela devient difficile d’entretenir sa voiture, car même pour faire changer ses pneus cela coûte cher. Internet est une source inépuisable de renseignements bons ou mauvais et…
Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano
Automobile

Ducati Multistrada 2010 : la vidéo avec piano

22 avril 2020
Voici LA vidéo de présentation officielle de celle qui crée le buzz en ce moment sur la planète moto. Ducati a choisi de nous présenter la nouvelle Multistrada dans une…
loading...
Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2
Automobile

Bimota & Moto Morini : MMB-1 et MMB-2

22 avril 2020
Si Bimota ne se penche aujourd’hui que sur les moteurs Ducati, beaucoup d’italiens et nous aussi rêvent à un destin identique pour le bicylindre de Moto Morini.C’est à Oberdan Bezzi…
Contents.media