×
google news

« L’équipe de Boston de la NBA élimine Indiana pour se qualifier en finale. »

L’équipe des Boston Celtics s’est une fois de plus imposée contre les Indiana Pacers (105-102) le lundi 27 mai à Indianapolis. Cette victoire leur a permis de remporter la finale de la Conférence Est 4-0 (ou un « sweep » comme le décrivent les experts), et de se qualifier pour la finale de la NBA. Ayant subi une défaite en 2022 face aux Golden State Warriors, les Celtics sont désormais en lice pour décrocher leur 18ème titre, le premier depuis l’ère du trio Kevin Garnett – Paul Pierce – Ray Allen en 2008.

La performance des « C’s » est actuellement portée par une paire de joueurs américains, Jaylen Brown (27) et Jayson Tatum (26), entrés dans l’équipe par le biais du draft en positions trois en 2016 et 2017 respectivement. Le titre de meilleur joueur de la finale de la Conférence Est a été décerné à Jaylen Brown qui a affiché une moyenne de 31,25 points. Il a encore brillé lors du dernier match avec 29 points et plusieurs actions clés, dont dix points marqués au quatrième quart-temps, avec un taux de réussite de deux sur trois de loin.

Avant et après le match, les Celtics ont rendu hommage à Bill Walton, une figure appréciée de la NBA, double champion (dont une victoire avec les Celtics en 1986) dont la disparition a été annoncée plus tôt dans la journée. Sur le terrain, Boston a une fois de plus été mis à l’épreuve par Indiana, mais a montré sa solidité et son efficacité en fin de match, alors que les Pacers semblaient plus désordonnés.

Lors d’une rencontre où aucune équipe n’a eu une avance supérieure à neuf points, les Pacers avaient pourtant réussi à prendre le dessus en cours de jeu. Cependant, grâce à Tatum qui a marqué 26 points et réalisé 13 rebonds, les Celtics sont parvenus à réduire l’écart à trois points grâce à un lancer à distance à moins de 5 minutes de la fin, puis à deux points suite à un sprint et un dunk puissant à trois minutes de la conclusion. Par ailleurs, Brown a réussi une interception contre Andrew Nembhard avant que Derrick White n’assure la victoire finale à son équipe grâce à un tir à distance, à 43 secondes du signal final.

Tatum a partagé son sentiment sur le match en disant, « On trouve toujours un moyen de s’en sortir. Les playoffs sont une véritable montagne russe émotionnelle, et c’est quelque chose qu’on apprend à gérer avec de l’expérience ».
La franchise du Massachusetts, détentrice de 17 titres (un record co-détenu avec les Los Angeles Lakers), a réussi à se qualifier pour la 23ème finale de son histoire prestigieuse. Elle affrontera, à partir du 6 juin, soit Dallas soit Minnesota. Il semble que la franchise du Texas sera l’adversaire de Boston, ayant une avance de 3-0 en finale de conférence Ouest (sur un total de sept parties) avant le match 4, qui se tiendra mardi à Dallas.

Invaincue à l’étranger, la meilleure équipe de la saison régulière avec 64 victoires et 18 défaites, Boston apparaît comme le favori pour la finale. Forte de l’avantage du terrain, l’équipe semble ne montrer aucun signe de faiblesse après avoir éliminé Miami sans difficulté au premier tour (4-1), suivi de Cleveland (4-1) et donc Indiana, en gagnant les six parties jouées à l’étranger.

Après avoir atteint les finales en 2022 et avoir été vaincus par Miami dans la finale de l’Est en 2023, les Celtics ont renforcé leur équipe l’été dernier avec l’addition du meneur Jrue Holiday, couronné en 2021 avec Milwaukee, et le pivot letton Kristaps Porzingis. Absent depuis le premier tour suite à une blessure au mollet, Porzingis pourrait faire son retour pour la finale, offrant une nouvelle option pour les « C’s ».

Du côté d’Indiana, leur parcours en playoffs a pris fin de manière abrupte, l’équipe semblant dépassée, particulièrement après la perte de leur meneur All-Star Tyrese Haliburton dès le deuxième match à cause d’une blessure aux ischio-jambiers. Son substitut, Andrew Nembhard, bien que très engagé avec 24 points et dix passes, a perdu plusieurs ballons décisifs dans les moments critiques du match, comme lors du match précédent.

Cependant, l’avenir semble prometteur pour les Pacers qui ont accueilli Pascal Siakam (19 points) en janvier, après leur première finale de conférence depuis 2014.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1734
Sport

France-Pologne: Match nul frustrant des Bleus

25 juin 2024
Kylian Mbappé a réussi à marquer, cependant l'équipe française n'a pas montré une performance rassurante. Le mardi 25 juin, le match final de la phase de groupes de l'Euro pour…
example 1720
Sport

« Geminiani: Dans la Roue des Légendes »

25 juin 2024
Raphaël Geminiani, une figure shakespearienne qui a célébré son 99ème anniversaire le 12 juin, domine avec une touche de maîtrise sur son passé. Il regarde avec amusement les esprits de…
example 1716
Sport

« Pologne prépare l’après Euro 2024 »

25 juin 2024
L'équipe polonaise, les Blanc et Rouge, ne s'attendait pas à être les malheureux de l'Euro 2024. Au bout des deux premières journées de la phase de groupes, la Pologne était…