×
google news

« Bleus rassurés face à États-Unis avant JO »

Face à un public plutôt désert et dans un match dénué de suspense et d’enjeu, l’équipe masculine française de volley-ball a soupiré de soulagement à la fin du match. Suite à leur défaite contre la Slovénie, les Bleus ont réussi à se rétablir le vendredi 24 mai, battant les États-Unis en trois sets (25-22 25-21 25-21) lors de leur troisième match de la Ligue des Nations à Antalya, en Turquie.

Par contre, ils ont affronté l’équipe de réserve américaine puisque la première équipe américaine, classée deuxième au rang mondial, a déjà réservé une place pour les Jeux olympiques de Paris 2024 (26 juillet-11 août) et leurs principaux joueurs ont été exemptés de ce match.

La Ligue des Nations elle-même est un tournoi épuisant ; s’étendant du 14 mai au 30 juin, les seize meilleures équipes mondiales se défient sur trois continents. Pour cette édition 2024, les matchs ont lieu au Canada, aux Philippines et en Turquie. C’est surtout une prédiction des performances des équipes pour les Jeux Olympiques de Paris, et donc une autre défaite aurait été un coup dur pour les champions olympiques français en exercice.

« Nous n’avons pas très bien performé contre la Slovénie et nous avons besoin de retrouver notre style de jeu. C’est pour cela que la victoire d’aujourd’hui compte », a indiqué Yacine Louati, l’attaquant-récepteur, en interview pour La Chaîne L’Equipe après le match. Des joueurs comme Kevin Tillie, Daryl Bultor et le jeune Joris Seddik de Montpellier (18 ans) ont montré une bonne solidité. Sous le feu des projecteurs, Théo Faure a prouvé qu’il était un remplacement fiable en tant que pointu. Seulement douze joueurs seront choisis pour les Jeux Olympiques, comparé à la sélection de quatorze pour les autres compétitions internationales majeures.

« Ils ont affiché des performances prometteuses, Théo Faure notamment. Cependant, comme toutes les équipes n’étaient pas présentes, nous ne pouvons pas tirer grand-chose de la VNL (Ligue des nations en anglais), selon Jean-François Exiga, ancien libéro de l’équipe de France (130 sélections). Le match d’hier a souligné que l’équipe de France doit s’améliorer au contre, son talon d’Achille, pour espérer remporter une médaille à Paris. »

Le parcours est semé d’obstacles

Après trois parties, l’équipe nationale a deux victoires à son actif. Le 21 mai, ils ont vaincu la Bulgarie en quatre sets (25-21, 26-24, 25-14), mais jeudi, ils ont été surclassés par la Slovénie, la sixième nation mondiale qui les avait éliminés de la course au bronze lors de l’Euro 2023 (en quatre sets : 25-18, 25-22, 23-25, 25-21). L’expression grave d’Andréa Giani, le sélectionneur italien de l’équipe de France, était symptomatique : ses protégés sont en retard dans leur préparation pour le tournoi olympique.

Après leur victoire surprenante à Tokyo en 2021, l’équipe française de volley-ball, qui est actuellement classée huitième au niveau mondial, aura sûrement à travailler dur pour maintenir son titre. Jusqu’à présent, seuls la Russie et les États-Unis ont réussi à renouveler cette performance dans l’histoire de ce sport.

Les futurs jeux olympiques promettent une compétition intense parmi les douze meilleures équipes du monde. Nikola Grbic, entraîneur serbe de l’équipe de Pologne, a déclaré au Monde: « À Paris, toutes les équipes viendront avec l’intention de remporter le titre. Je m’attends à l’un des tournois les plus compétitifs de l’histoire de notre sport. »

L’équipe française a maintenant un match très attendu contre la Turquie le 25 mai, avant de prendre l’avion pour Ottawa, au Canada, pour affronter l’Italie le 6 juin. Lors de leur dernier face-à-face à Rome, en demi-finales de l’Euro 2023, l’équipe italienne, actuellement championne du monde, a battu les Français 3-0. Ils ont ensuite subi une défaite fulgurante en finale face à la Pologne, également sur un score de 3-0.

Voici leur calendrier de match prevu:
– Turquie-France : 25 mai à 16h, Antalya (Turquie)
– France-Italie : 6 juin à 2 heures, Ottawa (Canada)
– France – Pays-Bas : 7 juin à 22h30, Ottawa (Canada)
– Cuba-France : 8 juin à 19 heures, Ottawa (Canada)
– Argentine-France : 9 juin à 20h 30, Ottawa (Canada)
– Allemagne-France : 19 juin à 9 heures, Manille (Philippines)
– Iran-France : 21 juin à 5 heures, Manille (Philippines)
– France-Japon : 22 juin à 13 heures, Manille (Philippines)
– France – Brésil : 23 juin à 9 heures, Manille (Philippines)

La période finale aura lieu à Lodz (Pologne) du 27 au 30 juin. Les huit premiers du tour initial ont obtenu leur qualification. Contribuez et réutilisez ce contenu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 810
Sport

Euro 2024 : Allemagne accueille talents français

12 juin 2024
Benjamin Pavard, Ibrahima Konaté, Randal Kolo Muani, Jonathan Clauss, Marcus Thuram et Ousmane Dembélé, membres de l'équipe de France de football, trouveront un sens spécial à l'Euro 2024 (du 14…
example 805
Sport

Alcaraz et Nadal pour Paris 2024

12 juin 2024
L'autorité indéniable de Roland-Garros, l'individu distingué par quatorze triomphes à la porte d'Auteuil et le champion de l’édition 2024, Carlos Alcaraz et Rafael Nadal ont été choisis pour representer l’Espagne…
example 764
Sport

« Kevin Mayer qualifié pour Paris 2024 »

12 juin 2024
Kevin Mayer et son alter ego « Keke la Braise » sont des identités familières dans le monde de l'athlétisme. Mayer voyageait à Rome dans le but déterminé d'accomplir les…