×
google news

Un autre membre de la Ciivise a présenté sa démission

L’établissement traverse une crise une fois de plus. Bruno Questel, l’avocat, se retire de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles commises contre les enfants (Ciivise). Les membres de cette commission se sont « dissociés » de lui après qu’il ait prêté serment en défendant un père incestueux au tribunal, comme on l’a appris le vendredi 24 mai de diverses sources.

Le Courrier de l’Eure, un hebdomadaire, avait dévoilé le mercredi que Me Questel, qui avait été nommé en avril au conseil d’administration de la commission, avait représenté un père accusé d’inceste au tribunal d’Evreux le 16 mai. L’accusé a été jugé coupable. L’avocat, cité par le journal, avait invoqué : « J’ai décidé de le représenter car je ne sais pas. On ne sait pas ce qui s’est réellement passé. (…) S’il a commis une erreur, c’est celle de dormir avec sa fille. »

Jeudi soir, par le biais d’un communiqué, les membres de la Ciivise se sont « dissociés » de ces déclarations et ont exprimé le désir de poursuivre leurs travaux sans lui. Alice Casagrande, la secrétaire générale de la Ciivise, a précisé : « Ces paroles sont acceptables pour un défenseur, mais la première tâche des membres de la Ciivise doit être d’écouter et de défendre les victimes ».

Bruno Questel a révélé dans un tweet jeudi soir qu’il allait partir de la Ciivise « avec regret ». Il a mentionné qu’il « assistait » ce client « depuis dix ans sur d’autres affaires ». « En décembre 2023, il m’a demandé de le représenter dans ce cas », a-t-il ajouté, notant que c’était « difficile de prendre du recul un mois avant l’audience ».

Plusieurs polémiques…

Anciennement élu du parti au pouvoir, et ayant été victime d’abus sexuel dans son enfance, il explique qu’il doit continuer à exercer sa profession d’avocat puisque son rôle au sein de la Ciivise, une commission temporaire, était non rémunéré.

Créée en mars 2021 à la suite de la sortie du livre de Camille Kouchner, La Familia grande, la Ciivise devait théoriquement conclure ses travaux en décembre 2023. Cependant, sous l’influence de groupes associatifs et de décideurs politiques, le gouvernement a décidé de prolonger son existence, tout en évinçant Edouard Durand, juge pour enfants très respecté qui dirigeait la commission.

Un duo a pris la suite de Durand, mais leur association a rapidement vacillé. Accusée de harcèlement sexuel et faisant l’objet d’une plainte, la vice-présidente, Caroline Rey-Salmon, a dû se retirer de la Ciivise en février. Peu après, le nouveau président, Sébastien Boueilh, a démissionné, se sentant victime de « diffamations et d’assauts personnels ».

Les travaux de la Ciivise ont finalement repris en avril sous la direction d’un groupe de quatre personnes, chargé notamment de suivre les recommandations précédemment formulées – un groupe qui est devenu un trio suite à la démission de Bruno Questel jeudi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 839
Actualité

« Suspension des projets suite à dissolution »

13 juin 2024
L'annonce imprévue du décret de dissolution de l'Assemblée nationale lundi 10 juin a interrompu les travaux en cours lors de la XVIe législature. Diverses lois, projets ou propositions étaient à…
example 838
Actualité

« James Bond » sera honoré par un Oscar spécial

13 juin 2024
Le duo de producteurs des films de James Bond, Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, recevront un Oscar d'honneur lors d'une cérémonie qui aura lieu en novembre, comme l'a confirmé…
example 836
Actualité

Risque de paralysie en cohabitation France

13 juin 2024
Suite à la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron le dimanche 9 juin, des élections législatives avancées ont été décidées les 30 juin et 7 juillet. Au…