×
google news

« Nick Mayhugh, espoir paralympique pour Paris »

Nicholas « Nick » Mayhugh, l’athlète américain, s’entraîne au sein du Pure Athletics Track Club en Floride, dévêtu et baigné dans le soleil du printemps de Clermont. Il rivalise avec quelques sprinteurs d’élite qui se préparent également pour les Jeux olympiques de Paris, y compris Noah Lyles son compatriote, qui est le champion actuel du monde dans les catégories de 100 m, 200 m et 4×100 m.

Nick Mayhugh, âgé de 28 ans, porte des tatouages divers, entre autres ceux dédié à sa grand-mère paternelle – un ex-mannequin qu’il adore et deux footballeurs légendaires, Ronaldinho et Thierry Henry. Même s’il arrive constamment dernier dans les séances d’entraînement, il célèbre cette faiblesse car elle le pousse à s’améliorer. « Je cours le plus lentement de tous sur cette piste, mais mes coéquipiers retrouvent espoir car ils savent que cet entraînement me permettra d’être le plus rapide aux Jeux paralympiques de Paris », a-t-il déclaré avec bonheur au journal Le Monde.

Nick Mayhugh, atteint d’une forme légère d’infirmité motrice cérébrale, se montre assez fier de son surnom de « Usain Bolt paralympique », faisant référence à l’athlète jamaicain qui a remporté huit médailles d’or aux Jeux olympiques et a battu les records mondiaux en 100 m et 200 m. En mai, Mayhugh participera aux championnats du monde de para-athlétisme à Kobé, au Japon, en tant que compétiteur dans les catégories de 100 m et 400 m.

Sa réalisation majeure pendant ses premiers Jeux paralympiques à Tokyo en 2021, où il a remporté trois médailles d’or (100 m, 200 m, relais universel 4×100 m), une d’argent (400 m), et a battu les records du monde du 100 m (10 s 95) et 200 m (21 s 91) dans la catégorie T37 (une des catégories pour les athlètes souffrant de paralysie cérébrale), après seulement un an et demi de pratique, est attribuée à Mayhugh. Il est réussi à vaincre son handicap presque imperceptible, qu’il a eu du mal à faire admettre pendant longtemps.

Mayhugh révèle qu’il est né avec une faiblesse physique qui affecte la totalité de son côté gauche, donnant une sensation constante d’engourdissement ou de picotement, similaire à ce qu’on éprouve lorsqu’on frappe son nerf ulnaire [niveau du coude]. Bien que ce ne soit pas réellement douloureux, car il a vécu avec cela toute sa vie. En tant que sprinter aux cheveux presque rasés, teintés de couleurs vives en fonction des compétitions, il a trouvé difficile de faire comprendre cette condition aux adultes quand il était enfant.

Enfant, il rencontre des difficultés à jouer des instruments de musique et à naviguer sur un clavier d’ordinateur avec sa main gauche, ce qui lui vaut de mauvaises notes. Il est incapable de fermer le poing. Il a du mal à lacer ses chaussures de football et à rester en équilibre sur une seule jambe, mais il a commencé à jouer le soccer – un sport qu’il admire – à 4 ans. « J’essayais désespérément de faire comprendre que ma norme n’était pas celle des autres, mais on me disait souvent ‘mais non, tu n’as rien’ ou ‘ce n’est pas important car tu es droitier’. Bien que j’aspirais à devenir footballeur professionnel, je me renfermais dans ma chambre pour m’entraîner à marcher et à courir comme les autres « , confie-t-il.

L’article a encore 62,83% de contenu restant à parcourir. La continuation est exclusivement pour nos abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1573
Sport

« JO 2024: Primes de 1500 euros approuvées »

23 juin 2024
Dimanche 23 juin, le gouvernement a révélé des documents permettant l'attribution de bonus supplémentaires d'un montant pouvant atteindre 1 500 euros à divers groupes de fonctionnaires intervenant lors des Jeux…
example 1567
Sport

Tranquillité des arbitres à l’Euro 2024

23 juin 2024
Les innovations arbitrales sont fréquemment introduites durant les compétitions de football internationales, et l'Euro 2024 ne fait pas exception à cette tendance. Outre l'adoption d'un ballon connecté, équipé d'une puce…