×
google news

« Opposition mexicaine forte avant élections »

L’opposition au chef d’état Andrès Manuel Lopez Obrador, également connu sous l’abréviation AMLO, a organisé une grande manifestation le dimanche 19 mai, deux semaines avant l’élection du 2 juin pour renouveler le président, le Congrès, les maires et neuf postes de gouverneur. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs des grandes villes du pays, y compris dans la capitale Mexico. Selon les données de la police, environ 95 000 personnes étaient rassemblées sur le Zocalo, la place publique la plus grande du pays.

Cette mobilisation, connue sous le nom de marée rose, protestait pour la quatrième fois depuis l’année 2022 «contre le régime autoritaire du président et en faveur de la démocratie». Bien que se présentant comme un mouvement de la société civile, elle ne se revendique plus comme apolitique, comme lors des manifestations de février 2023 contre la réforme électorale promue par le gouvernement, mais qui a été déclarée inconstitutionnelle par la Cour suprême. Pour cette occasion, la marée rose a invité Xochitl Galvez, la candidate de l’opposition, à prendre la parole et à la représenter à l’élection présidentielle.

Ainsi, parmi la multitude de rose portée par les manifestants, on pouvait voir les drapeaux bleus du PAN, rouges du PRI et jaunes du PRD, les trois partis politiques qui soutiennent Xochitl Galvez pour la présidence. « Nous n’avons jamais été neutres car nous nous sommes opposés au président depuis le début. Et la seule personne capable de mettre fin à la dictature d’Obrador, c’est Xochitl Galvez. Il est donc normal qu’elle devienne notre chef », déclare le médecin Martin Esteban Hernandez, qui participe pour la troisième fois à cette marche. La grande majorité des participants font partie de l’élite du pays, souvent critiquée dans le discours quotidien du président lors de sa conférence de presse matinale (mañanera).

Galvez en opposition avec son propre parti.

Dans son allocution, la candidate a fréquemment souligné l’importance de l’engagement civique, en affirmant que « c’est la République, la démocratie et notre nation qui nous unissent, plutôt que les partis politiques ». Selon les sondages de ces derniers mois, la sénatrice accuse un retard d’environ 20 points sur son adversaire de gauche, Claudia Sheinbaum. Néanmoins, elle a fait de grands efforts au cours de sa campagne pour s’éloigner des partis qui la soutiennent.

« C’était un choix logique, même si le PAN et le PRI, qui ont dirigé le pays, sont très impopulaires », analyse l’analyste politique Jorge Zepeda. Xochitl Galvez s’est imposée car elle est perçue comme étant le cadre le plus progressiste de ces partis. Malgré la popularité du président, l’opposition a étonnamment opté pour une candidate proche de l’obradisme. » En effet, Mme Galvez s’est engagée à non seulement maintenir, mais à renforcer les aides sociales mises en place par le gouvernement, une position contradictoire à celle de son parti, le PAN, qui préconise plutôt « d’apprendre à pêcher plutôt que d’offrir des poissons ».

Veuillez noter que vous n’avez lu que 48.34% de cet article. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1739
Actualité

« Scientifiques Contre Montée Extrême Droite »

26 juin 2024
Nous, en tant que scientifiques de diverses disciplines, sollicitons une mobilisation collective et académique pour lutter contre l'extrémisme de droite. Il est crucial que ce mouvement soit reflété non seulement…
example 1732
Actualité

« Échange de 90 prisonniers Ukraine-Russie »

25 juin 2024
Ce direct a été animé par Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Anna Villechenon, Charlotte Herzog et Dorian Jullien. Découvrez tous nos articles, études et reportages sur le conflit en Ukraine. Le…
example 1731
Actualité

Ex-ministre russe poursuivi par Cour pénale

25 juin 2024
Valeri Guerassimov, chef d'état-major de l'armée russe, et Sergueï Choïgou, ancien ministre de la défense, sont maintenant sous le microscope de la Cour pénale internationale (CPI). En date du lundi…