×
google news

« Playoffs relancent suspense du championnat féminin »

En 2024, qui recevra le titre de championne de France ? L’Olympique Lyonnais (OL), dominatrice de la saison régulière de la D1 Arkema qui s’est terminée le 8 mai, a un avantage de 11 points sur son concurrent direct, Paris Saint-Germain (PSG). Cependant, grâce aux nouvelles règles de la Fédération Française de Football (FFF), le seul avantage de l’OL est la possibilité de participer aux playoffs impliquant les quatre équipes en tête du classement. Peu importe les exploits antérieurs, le championnat sera déterminé à l’issue de deux rencontres finales.

Le premier match de ce nouveau système, opposant le PSG et le Paris FC (PFC, troisième), sera le samedi 11 mai à 21 heures, suivi par l’OL contre le Stade de Reims (quatrième) le lendemain à 16h45. En l’absence de prolongation, une série de tirs au but pourrait avoir lieu en cas d’égalité à la fin du temps de jeu officiel. La finale opposera les gagnants des deux premiers matchs le 17 mai, tandis que les perdants se disputeront la troisième place.

Créée par la FFF, cette nouvelle forme de concurrence coïncide avec la naissance de la Ligue féminine de Football Professionnelle, présidée par Jean-Michel Aulas, et entrera en vigueur le 1er juillet. Selon Aulas, ancien dirigeant de l’OL, ces playoffs sont « une innovation significative pour l’attractivité de la compétition, car les équipes qualifiées sont en lice pour le titre ainsi que pour une place en Ligue des Champions ».

Ces playoffs sont essentiellement une façon d’injecter du suspense dans un championnat dominé depuis des années par Lyon – le club a remporté 16 des 17 derniers titres en jeu, ne laissant sa couronne au PSG que cette année – et pour satisfaire Canal+, qui détient les droits de télévision de la D1. Cette modification de format a été mise à l’épreuve par un vote de tous les clubs.
La question des qualifications pour la Ligue des champions reste.
Bien que le concept de playoff ne soit pas nouveau dans le domaine sportif, le système peut varier. En Belgique, par exemple, les six équipes en tête de la saison régulière du championnat de football masculin se qualifient pour un mini-tournoi de dix matches, en confrontation directe, et conservent la moitié des points accumulés lors de la première phase. Au basket-ball, en NBA ou même en France, les étapes finales se déroulent sur plusieurs matchs. Le système de la D1 est toutefois plus proche de celui du Top 14 de rugby, qui comprend également des demi-finales et une finale jouées en un seul match, mais après une phase de playoff intermédiaire.
L’article n’est pas entièrement accessible, 62.88% reste à lire. L’accès à la totalité de l’article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1589
Sport

« Retour de Nadal à Roland-Garros »

27 mai 2024
Sans un adieu poignant, une ultime présentation, une dernière acclamation de "vamos", et peut-être, une ultime frisson, l'histoire resterait incomplète. A presque 38 ans, l'ombre de ce géant semble s'éteindre…
example 1584
Sport

« Duel des papys » : Wawrinka élimine Murray

27 mai 2024
La sonorité nasillarde et juvénile de Britney Spears a soudainement retenti sur le court Philippe-Chatrier, suscitant les éveils matinaux. "Oh, baby, baby (...) donne moi un signe /Cogne moi, bébé,…
example 1582
Sport

Leclerc remporte premier Grand Prix Monaco

27 mai 2024
Après une longue attente, Charles Leclerc de Monaco (Ferrari) a enfin remporté le Grand Prix de Monaco le dimanche 26 mai, marquant sa première victoire en Formule 1. Depuis ses…