×
google news

« Riner gagne Grand Slam avant Paris 2024 »

Dans la possibilité de remporter son troisième titre olympique, Teddy Riner peut attribuer ce potentiel succès à une victoire obtenue dans un tournoi de judo spécifique. Le 2 août prochain, à 18h45, un Grand Palais éphémère à Paris sera le théâtre de ce lutte pour la médaille d’or qui pourrait voir Riner devenir le champion. Avec un public enthousiaste qui ne manquera sûrement pas de produire une ambiance électrique, Paris pourrait être le lieu où Riner gagne une troisième victoire dorée.

Cette opportunité a commencé à prendre forme le 5 mai, lors de la compétition du Grand Slam au Tadjikistan. Riner, représentant fièrement la France, a triomphé dans la catégorie des + 100 kilos, en défiant le judoka local, Temur Rakhimov. Ce triomphe a permis à Riner, âgé de 35 ans et originaire de la Guadeloupe, de progresser considérablement dans le classement olympique de la fédération internationale de judo, ce qui devrait lui valoir une place de tête de série dans un peu plus de trois mois à Paris.

Avant ce grand tournoi, Riner se trouvait à la 9ème place et son dernier succès lui a valu 1 000 points supplémentaires. La finale a vu Riner face à un adversaire difficile, Temur Rakhimov. À 26 ans, classé 6ème dans le ranking olympique et ayant remporté une médaille de bronze aux Championnats d’Asie en avril, Rakhimov avait le soutien de la foule locale. Cependant, le Français a dominé le combat de bout en bout, ne laissant aucune chance à Rakhimov de placer une attaque. Il a marqué ippon après 2 min 25 sec de combat par un mouvement brillant et a finalement salué le public, qui bien que déçu, a respecté son talent. Serait-ce son dernier tournoi avant les Jeux Olympiques de 2022 ? Seul le temps nous le dira.

Riner s’était distingué lors du Grand Slam d’Antalya en Turquie, malgré une certaine fatigue qu’il avait ressentie. Moins dominant sur le tapis qu’auparavant, il avait admis se sentir « fatigué » et « démotivé ». Néanmoins, il avait fait pareillement lors du Grand Slam de Paris, remporté pour la huitième fois en février.

Lors du tournoi au Tadjikistan, Riner n’a eu aucun mal à battre le 32e mondial, le turque Munir Ertug, qui a abandonné après seulement 1 min 27 sec de combat. Lors du quart de finale, le match a été un peu plus long contre l’Allemand Losseni Kone, qui a capitulé après 2 minutes de combat.

Riner a ensuite rencontré le russe Denis Batchaev en demi-finale. Ce dernier, même s’il n’était classé que 129e mondial, avait surpris tout le monde en triomphant du champion d’Europe en titre, le finlandais Martti Puumalainen, par un ippon lors des huitièmes de finale. Cependant, Riner a définitivement vaincu Batchaev en intensifiant l’effort après 2 min 30 sec de combat.

Depuis sa défaite contre le russe Tamerlan Bashaev lors des quarts de finale des Jeux Olympiques de Tokyo en 2021, Riner a remporté les Grands Chelems de Budapest en 2022, de Paris en 2023 et 2024, ainsi que ceux d’Antalya et Douchanbé. N’omettons pas son onzième titre mondial, obtenu à Doha il y a un an.

Le tournoi qui se déroule actuellement au Tadjikistan pourrait être la dernière compétition de Riner avant les Jeux olympiques de Paris, sauf s’il décide finalement de s’aligner aux Championnats du monde à Abou Dhabi à la fin du mois de mai. Ce tournoi offrira de nombreux points pour le classement, avec 2000 points pour le gagnant. C’est pour cette raison que l’équipe française a décidé d’envoyer plusieurs de ses stars au tournoi aux Emirats arabes unis.

Neuf judokas qui ont été choisis pour les Jeux Olympiques seront assurément présents à ce tournoi : Amandine Buchard (-52 kilos), Clarisse Agbégnenou (-63 kilos), Marie-Eve Gahié (-70 kilos) et Madeleine Malonga (-78 kilos) pour les femmes ; Luka Mkheidze (-60 kilos), Walide Khyar (-66 kilos), Joan-Benjamin Gaba (-73 kilos), Alpha Djalo (-78 kilos) et Maxime-Gaël Ngayap Hambou (-90 kilos) pour les hommes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1534
Sport

Xabi Alonso, architecte du miracle Leverkusen

26 mai 2024
Pour la toute première instance cette saison, Xabi Alonso s'est trouvé perdu pour les mots. Dans une première, son Bayer Leverkusen a mis un terme à sa série de 51…
example 1518
Sport

Sixième étoile européenne pour Toulouse Rugby

25 mai 2024
Finalement, c'est Toulouse qui a remporté la victoire. Ce n'est pas une surprise avec le Stade toulousain qui n'a jamais perdu en finale depuis 2008. Les joueurs en rouge et…