×
google news

« Fête pour le départ des enfants »

Les œuvres cinématographiques de Lisa Azuelos sont généralement caractérisées par une ambiance familiale chaleureuse, comprenant des trajets en voiture et des parents fumant des joints en secret. Ses trois enfants, Carmen, Ilan et Thaïs, agés de 32, 27 et 25 ans respectivement, ont influencé son travail de réalisation. Carmen a inspiré le film LOL (2008) qui traite des défis des relations mère-fille pendant l’adolescence. Dans Mon bébé (2019), il s’agit de l’histoire d’une mère divorcée de trois enfants, avec difficulté à laisser partir sa fille du foyer familial ; Thaïs joue ce rôle dans le film. Le dernier film avec un thème familial, I Love America (2022), disponible sur Amazon Prime, raconte l’histoire d’une mère qui décide de reprendre sa vie en main une fois ses enfants partis. Ce film est également inspiré des expériences de Lisa Azuelos et de sa relation avec sa mère, la chanteuse et actrice Marie Laforêt (1939-2019). On y entend dire : « On quitte le corps de sa mère deux fois, à la naissance et lorsqu’elle meurt ». Quant à la première fois qu’elle s’est sentie mère ?

À trois ans, alors que j’étais en pension avec mon petit frère d’un an et demi, je me suis toujours perçue comme sa protectrice, presque comme une mère. En tant qu’aînée, je savais que c’était à moi de m’occuper de lui, même si j’étais bien trop jeune pour cette responsabilité. C’est assez absurde d’envoyer un enfant si jeune en pension. Entre 1 et 8 ans, je n’avais pas de maison, pas de chambre d’enfant ! J’étais constamment déplacée, en pensionnat, dans ce qu’on appelait à l’époque des « foyers pour enfants », ou chez différentes familles d’accueil : deux ans en Suisse, trois ans en Sarthe… J’ai dû faire mon chemin, me créant des figures maternelles à partir de diverses personnes : un professeur de français, la mère d’une amie, mon père…

En 1976, votre mère, Marie Laforêt, a sorti « Cadeau », une chanson qui a eu un grand succès. Elle narre l’histoire d’une mère essuyant ses mains sur son tablier pour donner de l’argent de poche à son fils qui a accompli certaines tâches. Dans la chanson, le mot « Cadeau » symbolise toutes les offrandes d’une mère à son fils. Cette chanson dépeint une enfance très éloignée de la mienne…

En effet, ironiquement j’étais censée interpréter la voix de l’enfant dans la chanson. À la fin, l’enfant dit : « Maman, je t’aime très beaucoup ». Je n’ai jamais pu dire cette phrase… C’est finalement mon frère qui a prêté sa voix.

Y a-t-il une habitude frustrante de vos parents que vous avez adoptée malgré vous ?
Mon père [le businessman Judas Azuelos, qui a divorcé de ma mère très jeune et qui est décédé en 2023] avait tendance à crier souvent. Je me suis rendue compte que j’ai également cette habitude lorsque je suis épuisée.

Il reste encore 68.79% de cet article à consulter. La continuation est uniquement accessible pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1594
Actualité

Manifestations en Arménie contre premier ministre

27 mai 2024
La contestation en Arménie concernant la cession de terrains à l'Azerbaïdjan, qui a débuté le mois dernier, persiste. Le 26 mai, un rassemblement notable a eu lieu à Erevan, la…
example 1592
Actualité

« Cinq cafés-vélos en France, Belgique »

27 mai 2024
Que vous soyez tout crotté du coureur ou marchant avec un ordinateur sous le bras, vous serez toujours accueilli avec bonheur dans un café-vélo. Ces endroits chaleureux sont très appréciés…
example 1591
Actualité

« Pilotes de ligne: casser l’accessibilité »

27 mai 2024
Ma première expérience de vol en avion a eu lieu avec mon père, lui-même détenteur d'une licence de pilote privé, lorsque j'avais cinq ans. J'ai passé une grande partie de…