×
google news

« Échec de Marseille contre Bergame »

Il est bien connu que l’OM adore l’intensité des compétitions européennes, et ses supporters encore plus. Le jeudi 2 mai, dans une atmosphère retentissante, le Stade Vélodrome et ses 64 771 fans – dont plus de 2 500 étaient italiens – ont été témoins d’une autre grande soirée de Ligue Europa. Malgré le match nul frustrant (1-1) de cette demi-finale aller face à l’Atalanta Bergame, laissant un sentiment d’amertume à l’entraîneur marseillais Jean-Louis Gasset, les joueurs de l’OM ont donné leur maximum. Ils gardent espoir d’obtenir leur ticket pour la finale lors du match retour en Italie du Nord le jeudi 9 mai. Le Bayer Leverkusen, unique équipe européenne à rester invaincue depuis le début de l’année et victorieuse de l’autre demi-finale du jour contre l’AS Rome (0-2), est pressentie comme l’autre finaliste possible.

Actuellement 7e en Ligue 1, l’OM espère toujours une éventuelle qualification européenne alors qu’il ne reste que trois matchs. Le club compte énormément sur cette « petite » coupe d’Europe, dont il a déjà atteint la finale en 2018. La saison de l’OM a jusqu’ici été tumultueuse, avec quatre entraîneurs différents, une série de blessures et de crises en coulisses. Malgré ces défis, atteindre le dernier carré de la Ligue Europa est déjà un exploit en soi. À l’ouverture du match par l’arbitre allemand Daniel Siebert – qui a brillé jeudi soir – les Ultras ont dévoilé une bannière, en anglais, reflétant l’espoir qui anime Marseille : « Blue and white : Bring these colors to Dublin ». Dublin, la ville irlandaise qui accueillera la finale le 22 mai.

Le match s’est conclu sur l’égalisation de Chancel Mbemba.

Y a-t-il jamais eu dans l’histoire du club de l’OM une équipe plus imprévisible que celle de la saison 2023-2024 ? Au cours des presque 125 années d’existence du club, il est certain qu’il y en a eu. Néanmoins, l’équipe dirigée par Jean-Louis Gasset est unique par son habileté à déjouer toutes les prévisions. Jusqu’ici, Pierre-Emerick Aubameyang, avec ses 10 buts en 12 matchs, avait montré une précision chirurgicale en Ligue Europa. Pourtant, jeudi, la star préférée des supporters marseillais n’a concrétisé aucune de ses cinq occasions nettes.

Quant à Chancel Mbemba, il n’a confirmé sa présence sur le terrain qu’à 11 heures, en raison d’une douleur au ménisque. Et contre toute attente, c’est lui, le défenseur central, qui a permis à l’OM de revenir au score après que l’impitoyable attaquant italien Gian Luca Scamacca ait marqué le premier but du match, semant un froid dans le stade (0-1, 11e minute). À la 20e minute, sur un corner joué en duo, Mbemba reçoit une passe de son capitaine, Geoffroy Kondogbia. Son tir du pied gauche ricoche sur le poteau italien avant de finir au fond des filets (1-1). Avec le soutien de l’Argentin Leonardo Belardi, le Congolais Mbemba, pilier de la défense marseillaise, aurait pu marquer un deuxième but lorsqu’il a repris un ballon abandonné dans la zone de penalty (55e minute).

Le reste de l’article est à lire. Seuls les abonnés y ont accès.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1285
Sport

Agbégnénou échoue pour septième titre mondial

21 mai 2024
Clarisse Agbégnénou, malgré être la championne du monde en titre en judo, n'a pas réussi à obtenir un septième titre aux Championnats du monde d'Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.…
example 1272
Sport

Thibus, l’escrimeuse française, vise Paris 2024

21 mai 2024
Ysaora Thibus, la championne française d'escrime, ne devrait pas être sanctionnée malgré un test positif à l'ostarine, une substance anabolisante, selon une décision rendue par le tribunal disciplinaire de la…
example 1224
Sport

Stratégie française pour Paris 2024 Paralympiques

20 mai 2024
Le 13 septembre 2021, le président Emmanuel Macron n'a pas hésité à exprimer son admiration pour l'équipe paralympique française, soulignant leur stabilité et réussite collective. Il a félicité leur performance…