×
google news

« Billetterie VIP Paris 2024 peine à séduire »

Pour l’événement, On Location avait mis en place un véritable spectacle. Une bâtisse abandonnée du 10e district parisien a été transformée en espace d’exposition événementielle proposant des sessions de DJ, des démonstrations de basket et des dégustations de plats préparés par de grands noms de la cuisine française, y compris la chef doublement étoilée, Stéphanie Le Quellec… Le 23 avril, On Location, fournisseur officiel et unique des services d’hospitalité pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, a donné un aperçu de ses services de luxe, qui combinent des billets pour les compétitions et des services haut de gamme (restauration, hôtellerie…).

Fabrice Favetto Bon a loué l’événement comme un exemple d’« excellence française ». Cependant, le directeur général de On Location France a admis un sentiment mitigé, car les ventes de ces offres VIP, bien que en augmentation depuis janvier 2024, luttent pour atteindre les objectifs prévus.

On Location a refusé de divulguer des chiffres précis. L’entreprise, qui vise à vendre 750 000 billets pour les Jeux Olympiques (180 000 pour les Jeux paralympiques), admet avoir sous-évalué les achats impulsifs, une tendance qui a été renforcée par la pandémie de Covid-19 dans l’industrie du tourisme. « C’est un nouveau modèle [d’hospitalité] que nous devons développer. Comme toute première fois, nous avons eu de bonnes surprises, mais aussi des déceptions. Pourtant, nous nous adaptons », affirme Fabrice Favetto Bon.

En dépit de ses effets, la filiale d’Endeavor, un grand conglomérat américain de divertissement, a dû réduire de 10 millions d’euros le montant qu’elle avait prévu de payer au Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024 (Cojop) si les ventes surpassaient les prédictions. Cette réduction s’est produite lors de la dernière révision budgétaire du Cojop à la fin 2023. Néanmoins, On Location a garanti un paiement minimum de 230 millions de dollars (équivalent à environ 215 millions d’euros) à Paris 2024.

Les transactions avec Paris 2024 ont été régulières au cours des six derniers mois, indique Fabrice Favetto Bon. Il ajoute que les ventes ont augmenté depuis le début de l’année, en soulignant que le 17 avril, J – 100 avant le commencement des JO; Paris 2024 a réussi à vendre 250 000 billets supplémentaires. « Nos ventes ont triplé par rapport à une journée ordinaire en 2023 », déclare M. Favetto Bon.

S’ajoutant à l’effet du Covid-19, la loi Sapin 2, introduite en 2016 pour lutter contre la corruption, rend les ventes d’espaces de loges aux grandes entreprises plus difficiles pour On Location. Ces entreprises, qui utilisent souvent ces acquisitions pour récompenser leurs clients les plus fidèles, sont maintenant plus réticentes à faire des achats.

Il y a encore 47,47% de cet article qui n’est accessible qu’aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1296
Sport

Thibus innocente, vise Paris 2024 rapidement

22 mai 2024
C'était une sensation d'"énorme allégement" pour l'escrimeuse française Ysaora Thibus lorsqu'elle a appris le mardi 21 mai que le tribunal disciplinaire de la Fédération Internationale d'Escrime (FIE) n'avait pas relevé…
example 1285
Sport

Agbégnénou échoue pour septième titre mondial

21 mai 2024
Clarisse Agbégnénou, malgré être la championne du monde en titre en judo, n'a pas réussi à obtenir un septième titre aux Championnats du monde d'Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.…
example 1272
Sport

Thibus, l’escrimeuse française, vise Paris 2024

21 mai 2024
Ysaora Thibus, la championne française d'escrime, ne devrait pas être sanctionnée malgré un test positif à l'ostarine, une substance anabolisante, selon une décision rendue par le tribunal disciplinaire de la…