×
google news

Logitech suisse cherche second souffle

Hanneke Faber, d’origine néerlandaise, a été nommée à la tête de Logitech, une des entreprises leader dans le domaine des périphériques informatiques, le 1er décembre 2023. Pour la première fois, elle a pris la parole en public le mardi 30 avril, lors de la communication des résultats annuels de la société, ce qui lui a permis à cette occasion d’ébaucher sa stratégie pour l’avenir de l’entreprise.

Comme prévu, Logitech, basée à Lausanne, a rapporté pour l’exercice fiscal décalé 2023-2024, qui a pris fin en mars, des recettes en baisse de 5 % par rapport à l’exercice fiscal 2022-2023, pour un total de 4,3 milliards de dollars (4 milliards d’euros). Cependant, le premier trimestre a montré des signes de reprise avec une augmentation de 5% des revenus.

Après la crise de la Covid-19, qui a incité les ménages et les entreprises à s’équiper en matériel informatique, cette diminution est perçue en interne comme un atterrissage en douceur par rapport à la période avant la pandémie. En 2019-2020, les revenus étaient inférieurs à 3 milliards de dollars, puis ils ont grimpé au-delà des 5 milliards pendant deux années. Pour l’année fiscale 2024-2025, Logitech prévoit une croissance de ses revenus entre 0% et 2% seulement.

La tâche de relancer l’entreprise a été confiée à Hanneke Faber. Elle a pris les rênes après une démission inattendue de Bracken Darrell, son prédécesseur américain. Annoncé le 13 juin 2023 par un simple communiqué de presse publié au milieu de la nuit, Darrell a quitté son poste avec effet immédiat, provoquant une chute de 12% des actions de Logitech à la Bourse de Zurich le jour suivant. Ce départ soudain a suscité une vague de panique, témoignant de l’estime des investisseurs envers ce dirigeant et de leur incertitude sur sa succession. Darrell avait réussi à transformer une entreprise à la limite de la faillite, qu’il avait rejoint en avril 2012, en le propulsant dans le SMI, l’indice des 20 principales entreprises cotées en Suisse.

Sous sa direction, Logitech a réussi à développer une gamme de produits haut de gamme dans un marché de périphériques souvent comparé à des produits de base. En se concentrant sur le design et l’ergonomie, la marque a réussi à vendre des souris à près de 100 dollars. En plus de cela, elle a réussi à se faire une place dans le marché du jeu vidéo avec des produits de précision tels que des casques, des souris, des claviers et des simulateurs pour les joueurs assidus. Cette branche représente désormais près de 20% des revenus de Logitech.

Enfin, l’entreprise a tenté de s’imposer dans le secteur des haut-parleurs portables en rachetant Ultimate Ears en 2008. Cependant, une décennie plus tard, les résultats restent en deçà des attentes.
Le reste de l’article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1274
Economie

« Turbulences mortelles sur vol Singapore-Londres »

21 mai 2024
Lors d'un récent vol de Singapore Airlines, une tragédie est survenue, faisant une victime et plusieurs blessés. Le vol, qui partait de Londres pour Singapour, a rencontré des turbulences intenses,…
example 1264
Economie

« Dérapage financier public belge préoccupant »

21 mai 2024
La question cruciale des élections législatives qui se tiendront le 9 juin dans le pays, en parallèle avec les élections européennes, n'est pas débattue durant la campagne. Est-ce parce que…