×
google news

« Guide d’Accessibilité Jeux Paris 2024 Lancé »

Dans le cadre de la Journée mondiale de la mobilité et de l’accessibilité, le mardi 30 avril, les autorités ont partagé un guide visuel pour garantir l’accessibilité des Paris Jeux 2024 pour les personnes handicapées. Mis en place par l’État, le Comité d’organisation de Paris 2024 (Cojop), la ville de Paris et les principaux transporteurs (RATP, SNCF, Ile-de-France Mobilités, Aéroports de Paris), ce guide présente chaque mesure d’accessibilité mise en œuvre lors des Jeux olympiques (26 juillet – 11 août) et paralympiques (28 août – 8 septembre), événements pour lesquels on prévoit la participation de 3 millions de personnes handicapées, dont 350 000 utilisant un fauteuil roulant.

On peut trouver ce guide sur le site https://desjeuxpourtous.fr, et il est également disponible sur les sites web et les réseaux sociaux des ministères sociaux et du Cojop. Il est adapté à tous les types de handicaps, avec des sous-titres, des descriptions audio, une traduction en langue des signes et un travail conséquent sur les couleurs et les contrastes pour améliorer sa lisibilité. Une version FALC (facile à lire et à comprendre) pour les personnes avec un handicap mental, ainsi qu’une version en anglais, seront disponibles en mai.

Le guide numérique révèle que 280 000 places pour les compétitions sont réservées pour les personnes handicapées et leurs accompagnateurs. Il donne aussi des informations sur la planification de voyages pour les Jeux, la manière de se déplacer dans la capitale et d’accéder aux sites olympiques, et décrit chaque solution d’aide adaptée en fonction des handicaps, du débarquement d’un avion ou d’un train jusqu’aux lieux des compétitions. La mise en place de 1 000 taxis verts accessibles est également annoncée.

Lors de la réunion interministérielle sur le handicap tenue en septembre 2023, plusieurs actions prioritaires ont été identifiées dans le but d’atteindre l’accessibilité universelle dans les transports. Ces mesures comprenaient l’amélioration de l’accessibilité visuelle et sonore dans le métro historique de l’Île-de-France, l’augmentation du nombre d’ascenseurs dans les gares, et la sensibilisation des chauffeurs de taxi à l’importance d’un bon accueil des personnes handicapées.

À l’heure actuelle, seule la ligne 14 du métro, qui est automatique et la plus récente, et qui s’étendra à l’aéroport d’Orly et à Saint-Denis Pleyel, est totalement accessible. Cependant, les autorités soulignent que tous les transports de surface de l’Île-de-France, y compris les bus et les tramways, ainsi que toutes les gares des RER A et B (au nombre de 65) sont accessibles.

Les Aéroports de Paris ont également annoncé que les passagers pourront rester dans leur fauteuil jusqu’à leur place dans l’avion pendant les Jeux Olympiques, avant une généralisation de cette mesure. Par ailleurs, Emmanuel Macron a promis de mettre en service une flotte de 1 000 taxis verts et accessibles aux fauteuils roulants avant l’été, une condition sine qua non pour l’attribution de subventions publiques. En avril, près de 700 de ces taxis étaient déjà en service dans les rues de Paris. Le ministre des Transports rassure que l’objectif sera atteint, avec plus de 900 commandes de véhicules enregistrées par la Préfecture de police en février.

Le gouvernement a réitéré qu’il a alloué un budget total de 1,5 milliard d’euros pour rendre la France entièrement accessible d’ici 2027. Ce fonds comprend 430 millions d’euros spécifiquement pour les gares, 300 millions d’euros destinés aux bâtiments publics et encore 500 millions pour les collectivités. Le gouvernement désire utiliser ces jeux comme une plateforme pour inciter au changement et favoriser l’inclusion des individus atteints de handicap. C’est un objectif précis, bien que souvent négligé ces dernières années.

Tout sur les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 peut être trouvé sur notre site.
– Sécurité :
La santé en Île-de-France est très préoccupée par le risque de cyberattaques durant les jeux.
Les risques en ligne pour les Jeux de Paris incluent cyberattaques, fraudes et désinformation.
Gérald Darmanin présente le plan de sécurité pour la cérémonie d’ouverture, incluant un code QR et une zone anti-terroriste.
Il est question de la préparation des JO face aux risques d’épidémies.
– Transports :
Les défis que présentent les Jeux olympiques et paralympiques pour les aéroports de Roissy et d’Orly.
Le potentiel de problèmes dans les transports en Île-de-France.
État des transports pendant les JO 2024 à Paris : de l’enthousiasme des promesses à la réalité.
Défi des transports pour Paris 2024 : un challenge avant l’heure.
– Chantiers :
La piste de BMX des JO, un avantage injuste pour l’équipe de France ?
Le village olympique de Paris 2024 se situe à Seine-Saint-Denis.
Le Comité d’organisation mène une course logistique contre la montre pour le village olympique.

Bernard Thibault déclare que l’intention pour les Jeux Olympiques de 2024 est de prouver que les grands événements peuvent coexister avec des normes sociales fortes. Plusieurs athlètes, dont la volleyeuse Lucille Gicquel, se préparent consciencieusement pour l’événement, tandis que Sylvie Chahboune et l’équipe paralympique française se préparent à faire leurs débuts historiques. Certaines stars déjà reconnues, comme Janja Garnbret de Slovénie et Clarisse Agbégnénou de France, sont sous les projecteurs tandis que le nageur Léon Marchand est en bonne voie pour les Jeux.

Cependant, l’implication des athlètes russes et biélorusses dans les Jeux fait débat. En Russie, le mouvement sportif est divisé quant à sa participation aux Jeux Olympiques, alors que Thomas Bach, président du Comité international olympique, souligne la croissance de l’agression du gouvernement russe.

Par ailleurs, la billetterie est confrontée à des défis logistiques, tout comme la distribution des billets gratuits pour les personnes handicapées par le gouvernement. Malgré tout, le comité organisateur assure qu’il a financé plus de 90% de son budget à travers des revenus générés.

Tony Estanguet a validé qu’il y a eu des augmentations de salaire au sein du cadre de direction du Comité d’Organisation des Jeux. Alors qu’ils cherchent à économiser, les organisateurs ont fait appel à leurs communautés partenaires pour obtenir de l’aide. Plusieurs enquêtes judiciaires sont actuellement en cours et Tony Estanguet, le directeur des Jeux, est également sous le feu des projecteurs de la justice. Les « quatre mousquetaires » du comité d’organisation sont visés par le PNF.

Il y a eu de l’irritation dans certaines communes en raison des coûts et des exigences associés à l’accueil du relais de la flamme olympique. Pour ce qui concerne les Jeux Paralympiques, le gouvernement cherche à accélérer les choses pour combler les retards en matière d’accessibilité.

A propos de la Seine-Saint-Denis et des Jeux, un centre aquatique olympique est en projet, une piscine de très grande taille pour la Seine-Saint-Denis. Il y a un mélange d’enthousiasme et de crainte à La Courneuve concernant la transformation du parc Georges-Valbon.

A l’approche des Jeux, les groupes de lutte contre la pauvreté craignent un « nettoyage social ». Ajoutant à cela, il y a eu une inauguration enthousiaste pour l’Adidas Arena, la nouvelle salle située à la porte de la Chapelle.

Les Jeux ne concernent pas uniquement Paris et la Seine-Saint-Denis. Marseille mise sur l’arrivée de la flamme olympique pour susciter de l’intérêt pour les Jeux. En Martinique et en Guadeloupe, l’excitation olympique monte malgré la distance. En Polynésie, Teahupoo est ravie d’accueillir les Jeux Olympiques 2024 mais craint les effets du tourisme de masse.

Finalement, les questions environnementales sont aussi un enjeu important.

La réduction de la pollution bactérienne dans la Seine de 75% est un objectif assuré par le ministre des sports. Il existe une crainte d’une chaleur suffocante lors des Jeux Olympiques en raison du risque d’une canicule estivale. Paris 2024 est également confrontée à un autre défi : diminuer de moitié l’empreinte carbone des repas servis pendant les Jeux. Les organisateurs des Jeux Olympiques cherchent des solutions pour gérer une possible canicule cet été. Les Jeux soulignent plusieurs enjeux sociétaux. Toutefois, la contestation contre les JO a du mal à mobiliser du soutien. À l’écart de la splendeur des JO, on trouve la situation de l’éducation physique et sportive dans un collège de Montreuil. De plus, la situation inquiétante des piscines en France survient alors que le sport est placé comme une grande cause nationale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1388
Sport

« Paris 2024: L’importance de la flamme »

23 mai 2024
En plein coeur des rues animées de Saint-Emilion (Gironde), on peut observer le maire indépendant, Bernard Lauret, en train de partager un instant avec un couple de touristes venus du…
example 1347
Sport

Atalanta Bergame remporte finale Ligue Europa

23 mai 2024
Atalanta Bergame a réussi à renverser les « invulnérables » pour décrocher la Ligue Europa, le mercredi 22 mai, à Dublin, en écrasant (3-0) Bayer Leverkusen qui restait invaincu pour…