×
google news

« PSG renverse Barcelone, demi-finale Ligue Champions »

Enfin, une revanche pour le Paris Saint-Germain (PSG) ! L’équipe a réussi à renverser la donne – ou devrais-je dire, sa propre « remontada ». En effet, cela fait sept ans depuis leur échec humiliant au Camp Nou. Cependant, celui-ci a été effacé par leur récente qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Ils ont réussi à vaincre le FC Barcelone (4-1) dans le stade olympique Lluis-Companys le mardi 16 avril, malgré leur défaite à l’aller au Parc des Princes (2-3).

Depuis le célèbre «remontada» du 8 mars 2017, le PSG a causé beaucoup de problèmes pour le Barça. Le club parisien avait déjà éliminé le Barça en huitième de finale en 2021. Grâce à un match exceptionnel de Kylian Mbappé au Camp Nou, le PSG s’est imposé (4-1). De plus, le PSG a réussi à débaucher les meilleurs joueurs du Barça ces dernières années, notamment Neymar, Lionel Messi et Ousmane Dembélé. Le PSG a également joué un rôle majeur dans la chute de la Superligue, un projet soutenu en partie par le Barça en 2021.

Cependant, chaque fois que PSG approchait du sommet de la Ligue des Champions ces dernières saisons, une certaine vulnérabilité psychologique resurgissait, rappelant le tremblement de terre de 2017. Le PSG avait besoin de quelque chose, ou plutôt de quelqu’un, pour surmonter ce mauvais sort. Et c’est ce qu’a réussi à faire Luis Enrique. Autrefois, il a torturé le club parisien en tant que joueur et maintenant il a réussi à le faire en tant qu’entraîneur du PSG.

Une tactique préalablement éprouvée a une fois de plus prouvé son efficacité. L’entraîneur du PSG avait anticipé une victoire avant le match retour, infusant dans l’esprit de ses joueurs la conviction d’accomplir l’incroyable. Malgré la défaite précédente et l’importance du match à venir, les joueurs sont restés détendus.

Dembélé répond aux fans de Barcelone

L’asturien a évité de privilégier une remontée particulière, n’étant pas « idiot ». Cependant, en tant qu’ancien joueur et entraîneur du Barça, il n’contestera pas qu’un moment mémorable s’est produit à la fin du match. L’image rappelle celle du 8 mars 2017 : la jubilation des 3000 Parisiens présents dans le stade olympique contrastait avec la stupeur des Culers – les fans de Barcelone – lors du dernier but marqué par Kylian Mbappé (1-4, 89e).

Avant ce dénouement idéalement espéré, synonyme de qualification, il y avait eu une flirte avec le désespoir et un déficit de deux buts à combler après le premier but de Raphinha, lors de la première offensive catalane du match (1-0, 12e). « Même après avoir concédé le but, nous nous sommes relevés. Nous sommes restés calmes », a réfléchi Vitinha après le match sur Canal+. Le PSG n’a jamais cessé de croire, mais parfois, une intervention du destin est nécessaire pour renverser une situation difficile.

Ronald Araujo a obtenu un carton rouge pour avoir maltraité Bradley Barcola en tant que dernier défenseur (29e). « Même sans l’éjection, j’estime que nous aurions gagné le match », a déclaré Luis Enrique. Xavi, l’entraîneur de Barça, en désaccord, a déclaré: « Non, je ne suis pas d’accord. Le jugement des arbitres a été étrange pour garder les choses polies. Nous avons surpassé le PSG lors d’un match 11 contre 11 ». Xavi a ensuite été expulsé pour avoir protesté en seconde période (56e) par Istvan Kovacs, l’arbitre du match.

Durant plus d’une heure, le PSG a joué en supériorité numérique et a égalisé grâce à la passe opportune de Barcola à Ousmane Dembélé, qui a de nouveau marqué contre son ancien club (1-1, 40e). Dembélé a été hué tout le match par les fans barcelonais qui avaient brûlé son maillot et distribué des billets à son effigie, surnommé « Judas » avant le match.

Vitinha aurait tout aussi bien pu être nommé homme du match. Ce Portugais dirige le milieu de terrain parisien, donne le rythme, encourage ses coéquipiers et lance des tirs aussi subits qu’imparables, comme celui qui a trompé Marc-André ter Stegen (1-2, 54e). Moins de cinq minutes plus tard, Dembélé a obtenu un penalty pour une faute commise par Joao Cancelo dans la surface.

Mbappé exprime son désir de « gagner la Ligue des champions avec Paris ».

Suite aux nombreuses critiques qu’il a reçues après le match aller, Mbappé est entré sur le terrain déterminé et a réussi à le faire sans aucune hésitation (1-3, 61e). Le natif de Bondy était conscient que, si une élimination se produisait, ce serait son dernier match de compétition européenne avec Paris. Bien qu’il ait eu quelques ratés ces dernières semaines, sa performance sur le terrain du stade olympique n’a pas été sans faute. Néanmoins, comme prévu et attendu par beaucoup, c’est son doublé qui a permis au PSG de se qualifier.
En dépit de quelques moments de suspens en fin de match et de deux interventions majeures de Barcola (63e) et Marquinhos (73e) devant un Ferran Torres prêt à envoyer les deux équipes en prolongation, l’aventure continue pour le Parisien et Mbappé. Deux chapitres de l’histoire se heurtent. L’un, représenté par Mbappé, devrait se conclure à la fin de la saison. L’autre, mené par Luis Enrique, débute de manière prometteuse, puisque le club parisien a toujours la possibilité de réaliser le triplé en remportant la Ligue 1, la Coupe de France et la Ligue des champions.
Tous les désaccords précédemment apparus entre les deux hommes sont fondu comme neige au soleil mardi, sous l’effet de cette victoire «remontada» parisienne. Luis Enrique a fait l’éloge du jeu défensif de son avant-centre, qu’il décrit comme un « leader indéniable de l’équipe dans ce domaine. » Toutefois, Mbappé a exprimé son désir de « remporter la Ligue des champions avec Paris », en réaction à ceux qui pensaient qu’il envisage déjà un transfert au Real Madrid, où on l’attend pour la saison prochaine.

Pour la première fois depuis 2021, Paris s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions, où ils n’ont pas réussi à progresser lors de leur dernière apparition à cause de l’obstacle Manchester City. Cependant, le tirage au sort a été favorable à Paris cette fois et il sera en face de Borussia Dortmund qui a vaincu l’Atlético de Madrid avec un score de 4-2. Durant la phase de groupe, le club parisien s’était placé à la deuxième position juste derrière le club allemand. Cependant, de nombreuses modifications ont été observées depuis et la date du 16 avril 2024 pourrait aider Paris à atteindre de nouvelles hauteurs.

Dans la course vers la finale, Paris trouvera à nouveau le Borussia Dortmund sur son chemin. Bien qu’ils aient été éliminés par Paris lors des huitièmes de finale de la saison 2019-2020 de la Ligue des Champions, cette équipe allemande était également dans le même groupe que l’équipe de Kylian Mbappé cette saison. Dans les deux confrontations, Paris a pu obtenir une victoire à domicile (2-0), mais a dû se contenter d’un match nul lors du match retour (1-1).

Pour se donner une chance de défier à nouveau Paris, le Borussia Dortmund a dû surmonter une situation désespérée lors des quarts de finale. Après avoir été battu par l’Atlético Madrid (2-1) non pas une mais deux fois, Dortmund a rebondi en marquant quatre buts lors du match retour pour remporter la victoire. Marcel Sabitzer a été le héros de la soirée, marquant le but victorieux. En revanche, le Français Antoine Griezmann regrettera sans doute de ne pas avoir eu la chance de défier Paris, n’ayant pas encore remporté la Ligue des Champions.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1589
Sport

« Retour de Nadal à Roland-Garros »

27 mai 2024
Sans un adieu poignant, une ultime présentation, une dernière acclamation de "vamos", et peut-être, une ultime frisson, l'histoire resterait incomplète. A presque 38 ans, l'ombre de ce géant semble s'éteindre…
example 1584
Sport

« Duel des papys » : Wawrinka élimine Murray

27 mai 2024
La sonorité nasillarde et juvénile de Britney Spears a soudainement retenti sur le court Philippe-Chatrier, suscitant les éveils matinaux. "Oh, baby, baby (...) donne moi un signe /Cogne moi, bébé,…
example 1582
Sport

Leclerc remporte premier Grand Prix Monaco

27 mai 2024
Après une longue attente, Charles Leclerc de Monaco (Ferrari) a enfin remporté le Grand Prix de Monaco le dimanche 26 mai, marquant sa première victoire en Formule 1. Depuis ses…