×
google news

Manchester City, Arsenal, Liverpool: Course au Titre

L’équivalent du trafic du samedi après-midi en été sur une autoroute ensoleillée pourrait bien décrire la situation en Premier League anglaise cette saison où l’on a à ce jour enregistré treize changements de leader en seulement 33 des 38 matchs programmés. Manchester City, Arsenal et Liverpool ne sont séparés que par deux points au seuil de l’étape finale de la compétition. Les rencontres des 14 et 15 avril pourraient s’avérer décisives puisque les deux dernières équipes ont essuyé des revers sur leur propre terrain.

Au commencement du week-end, Arsenal, alors leader, a mordu la poussière face à Aston Villa en s’inclinant 0-2 à domicile le dimanche. Après une première mi-temps équilibrée avec chaque équipe ayant sa part d’occasions de marquer, les supporters d’Arsenal ont poussé un cri de soulagement lorsque le tir de Youri Tielemans a frappé la barre transversale, puis le poteau. Cependant, leur soulagement a été de courte durée avec les buts marqués par le Jamaïcain Léon Bailey et l’Anglais Ollie Watkins, scellant ainsi la victoire bien méritée de l’équipe de Birmingham. C’est un coup dur pour l’équipe londonienne.

À peine une semaine après un match nul frustrant contre Manchester United (2-2), et une performance décevante en Ligue Europa contre Atalanta Bergame (qui s’est soldée par une défaite 3-0 à domicile), Liverpool a subi une autre défaite au stade Anfield. Leur défaite 1-0 face à Crystal Palace, une équipe lutte pour le maintien, pourrait s’avérer coûteuse à la fin de la saison. Les Reds ont raté plus d’une vingtaine de tirs le dimanche dernier, face à la barre transversale et le gardien adverse, Dean Henderson.

D’après les résultats, Manchester City a été avantagé. La veille, l’équipe qui était en tête a mis en valeur sa différence de buts en remportant 5-1 contre Luton Town, l’équipe en difficulté. Dans ce match qui se tenait entre deux tours de ligue des champions contre le Real Madrid, Pep Guardiola a utilisé son équipe abondante pour donner du repos à certains joueurs clés tels que Rodri, Phil Foden, Bernardo Silva, etc. Le belge Jérémy Doku a saisi cette occasion pour se distinguer en marquant un but suite à un slalom dans la défense et en provoquant un penalty.

– Manchester City se trouve à la tête avec 73 points (+44 à la différence de buts)
– Arsenal est deuxième avec 71 points (+49)
– Liverpool est également deuxième avec 71 points (+41)
– Aston Villa a marqué 63 points (+19), mais avec un match supplémentaire
– Tottenham a obtenu 60 points (+16)
– Newcastle et Manchester United ont marqué tous les deux 50 points (+17 et -1 respectivement)

Vous pouvez retrouver le classement complet ici.

Focus sur ces trois concurrents.

Arsenal, vingt ans après les « Invincibles ».
En 2016, à sa retraite en tant que joueur, Mikel Arteta est devenu l’assistant de Pep Guardiola à Manchester City. Pendant trois ans et demi, Arteta, originaire d’Espagne, a acquis de l’expérience sous la tutelle de son compatriote. Jusqu’à ce que son ancien club, Arsenal, l’appelle. Une équipe qui était alors en baisse progressive chaque saison.

Il a fallu du temps, mais le grand retour a été annoncé la saison dernière. Après un début fulgurant qui a permis de mener pendant plusieurs mois, l’équipe du Nord de Londres a finalement été dépassée… par les Citizens lors des derniers tours du championnat. Cette saison, Arteta, l’élève, a l’ambition de dépasser Guardiola, son mentor.

Au même titre que Manchester City, son équipe tient à ne pas lâcher le ballon. Elle s’appuie sur des ailiers qui sont des « faux pieds », c’est-à-dire des joueurs latéraux qui ont la capacité d’attaquer le centre du terrain plutôt que d’opérer le long de la ligne de touche.
Les partisans des Gunners n’ont pas vu leur équipe remporter le championnat depuis vingt ans, lorsque les « Invincibles », surnom donné à Thierry Henry et ses coéquipiers, sont entrés dans l’histoire en passant la saison 2003-2004 sans connaître la défaite.
Au programme : Wolverhampton à l’extérieur, Chelsea en terrain ami, Tottenham à l’étranger, Bournemouth chez eux, Manchester United sur leurs terres et Everton à la maison. Ils restent également en compétition en Ligue des champions.
Liverpool, la dernière danse de Klopp
Il se pourrait qu’un jour, il soit glorifié, tout comme Bill Shankly et Bob Paisley avant lui. Dans les archives du Liverpool FC, Jurgen Klopp a griffonné une histoire triomphale, dont la fin est encore à révéler.
L’entraîneur, qui a presque tout remporté avec les Reds depuis 2015 (dont une Ligue des champions en 2019), passera la main à la fin de la saison. « Je suis à bout de souffle », avouait-il devant la caméra du club en janvier.
Outre ses trophées, l’Allemand laissera également sa marque avec son style : le « gegenpressing », ou contre-pressing en français. C’est lorsque l’équipe se transforme en nuée d’abeilles sur le porteur du ballon après une perte, dans le but de récupérer rapidement le ballon et d’attaquer l’adversaire avant qu’il ne puisse se réorganiser défensivement.

En 2020, Liverpool avait décroché un titre de champion national qui leur échappait depuis 1990. Cependant, la célébration publique avait été frustrée par la pandémie de Covid-19. Une victoire cette année pourrait être encore plus satisfaisante.
Leurs prochains matchs sont contre : Fulham, Everton et West Ham à l’extérieur, Tottenham à domicile, Aston Villa à l’extérieur et Wolverhampton à domicile.
Ils participent également à la Europa League.

Manchester City, quant à eux, a connu une période de réussite continue. Les jours où les supporters de Manchester City se sentaient inférieurs à leurs rivaux de Manchester United sont révolus. En 2008, le club a été racheté par le milliardaire émirati, Mansour Bin Zayed Al-Nahyan. Le club a ensuite réussi à attirer l’entraîneur réputé Pep Guardiola en 2015. Malgré un budget colossal, il fallait encore le transformer en succès sur le terrain le plus riche des clubs. C’est une mission accomplie.
Ils ont été couronnés champions d’Angleterre en 2018, 2019, 2021, 2022 et 2023, et les Skyblues sont à nouveau en lice pour le titre, à chaque fois avec le style Guardiola : un jeu basé sur la combinaison et des attaques calmement orchestrées dès leur gardien. Ils ont trouvé le dernier élément clé de leur équipe en Erling Haaland, un attaquant régulier dans la surface de réparation.
Il y a quelques semaines, Mikel Arteta soutenait que cette équipe a placé la barre plus haut que jamais dans le football. Cependant, a-t-il ajouté, « nous nous rapprochions d’eux ces deux ou trois dernières années ».
Leur calendrier à venir comprend : Brighton et Nottingham Forest à l’extérieur, Wolverhampton à domicile, Fulham et Tottenham à l’extérieur et West Ham à domicile.
Ils participent également à la Ligue des Champions et à la Coupe d’Angleterre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1589
Sport

« Retour de Nadal à Roland-Garros »

27 mai 2024
Sans un adieu poignant, une ultime présentation, une dernière acclamation de "vamos", et peut-être, une ultime frisson, l'histoire resterait incomplète. A presque 38 ans, l'ombre de ce géant semble s'éteindre…
example 1584
Sport

« Duel des papys » : Wawrinka élimine Murray

27 mai 2024
La sonorité nasillarde et juvénile de Britney Spears a soudainement retenti sur le court Philippe-Chatrier, suscitant les éveils matinaux. "Oh, baby, baby (...) donne moi un signe /Cogne moi, bébé,…
example 1582
Sport

Leclerc remporte premier Grand Prix Monaco

27 mai 2024
Après une longue attente, Charles Leclerc de Monaco (Ferrari) a enfin remporté le Grand Prix de Monaco le dimanche 26 mai, marquant sa première victoire en Formule 1. Depuis ses…