×
google news

Harlequins qualifiés, Bordeaux-Bègles s’incline follement

Ces figures n’étaient pas arrivées à Bordeaux pour divertir le public. Pour la première fois dans leur existence, les Harlequins sont entrés dans le dernier quart de la Champions Cup, la compétition majeure de rugby européenne. Ils ont gagné un match épique avec autant d’essais (six) de chaque équipe, sur le terrain de l’Union Bordeaux-Bègles (UBB), le samedi 13 avril. Le score final : 41-42! Il ne fallait pas avoir un cœur faible au Stade Chaban-Delmas, tant l’émotion était forte pour les spectateurs.

« Si nous sommes l’équipe de Bordeaux-Bègles que je connais depuis le début de la saison, on devrait avoir un match pourri », se plaignait Yannick Bru, l’entraîneur de l’UBB avant ce quart de finale, faisant référence aux performances inégales de son équipe qui est actuellement sixième du Top 14. Privée de ses deux meilleurs joueurs, les internationaux français Matthieu Jalibert et Damian Penaud, l’UBB a fait trop d’erreurs dans ses ouvertures de jeu en première mi-temps pour être compétitive face à une équipe londonienne audacieuse. Ils ont inversé la situation en deuxième mi-temps, mais finalement, ils ont échoué d’un point.

Malgré une température de plus de 30 degrés Celsius au soleil, les Harlequins étaient résolus à dicter leur cadence aux locaux, multipliant les renvois à partir de leur propre camp. Dès le début, Will Porter a conclu une avancée d’André Esterhuizen, puis l’ouvreur Marcus Smith a provoqué un essai de pénalité et un carton jaune contre son adversaire Mateo Garcia pour un en-avant délibéré. Moins de 10 minutes après le début du jeu, les visiteurs menaient déjà 14-0.

Dans une situation de sous-effectif, les Girondins parviennent à réduire la marge au score. Maxime Lucu marque après un mouvement collectif, compensant ainsi son plaquage manqué lors du premier essai adverse. Il est ensuite imité par Romain Buros suite à un autre mouvement d’équipe (12-14, 26e minute). Cependant, les Harlequins donnent un coup dur à l’UBB en marquant deux essais consécutifs avant la mi-temps. Will Porter obtient un doublé en puntant un ballon à sa propre destination, suivi de Will Evans qui vient concrétiser la supériorité de la mêlée anglaise (12-28, à la mi-temps).

Le suspense reste entier jusqu’à la fin du match. Le centre français Nicolas Depoortère, récemment international, relance le suspense en perçant la défense adverse (19-28, 45e minute), créant une phase importante pour son équipe. Toutefois, les joueurs avant de Londres creusent encore l’écart en réussissant un autre essai (22-35, 59e minute). Le meilleur du spectacle sera réservé pour les vingt dernières minutes du match.

L’arrière Romain Buros décide rapidement de jouer une touche dans son propre camp, retrouve le ballon, évite un plaquage et passe parfaitement à son ailier Louis Bielle-Biarrey qui marque. L’UBB revient alors à six points après la transformation réussie par Maxime Lucu (29-35, 60e minute).

Cinq minutes après, suite à une passe imprécise, les Girondins sont mis sous pression. Cependant, une mauvaise réception d’un coup de pied de Louis Bielle-Biarrey par un joueur londonien change la donne. Romain Buros, qui a été très actif lors de ce match, récupère le ballon et le passe à Madosh Tambwe qui marque.

Pour la première fois, l’UBB prend la tête, et le stade est comblé (36-35, 65e). Cependant, la joie est de courte durée en raison d’un nouvel essai puissant de l’équipe adverse. Marcus Smith se prépare à effectuer la transformation quand l’arbitre annonce « time off ! ». Après l’examen des ralentis, l’essai est finalement déclaré nul pour cause d’un en-avant.

Néanmoins, les Harlequins ne se laissent pas abattre et reprennent l’offensive. Suite à une percée de 80 mètres à travers le terrain, l’arrière Tyrone Green redonne finalement la main à son équipe (36-42, 72e).

Quand le Bordelais Madosh Tambwe échoue dans l’en-but adverse quatre minutes plus tard, le cœur de Yannick Bru et de tous les supporters s’emballe. L’ailier s’est astucieusement rapproché des poteaux pour faciliter la transformation cruciale de Maxime Lucu. Le ballon s’envole, frôle le poteau et retombe malheureusement du mauvais côté pour l’UBB. Le score final est désormais scellé : 41-42, victoire des Harlequins. Le match, quant à lui, restera gravé dans les souvenirs pour longtemps.

Les demi-finales se dérouleront le week-end des 4 et 5 mai, et la finale aura lieu le samedi 25 mai au Tottenham Hotspur Stadium de Londres.

À venir:
– Stade Toulousain – Exeter (ANG), dimanche 14 avril à 16 heures/ Union Bordeaux Bègles 41-42 Harlequins (ANG)
– Northampton (ANG) – Bulls (AfS), samedi 13 avril à 21 heures/ Leinster (IRL) – Stade rochelais, samedi 13 avril à 18 h 30.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1589
Sport

« Retour de Nadal à Roland-Garros »

27 mai 2024
Sans un adieu poignant, une ultime présentation, une dernière acclamation de "vamos", et peut-être, une ultime frisson, l'histoire resterait incomplète. A presque 38 ans, l'ombre de ce géant semble s'éteindre…
example 1584
Sport

« Duel des papys » : Wawrinka élimine Murray

27 mai 2024
La sonorité nasillarde et juvénile de Britney Spears a soudainement retenti sur le court Philippe-Chatrier, suscitant les éveils matinaux. "Oh, baby, baby (...) donne moi un signe /Cogne moi, bébé,…
example 1582
Sport

Leclerc remporte premier Grand Prix Monaco

27 mai 2024
Après une longue attente, Charles Leclerc de Monaco (Ferrari) a enfin remporté le Grand Prix de Monaco le dimanche 26 mai, marquant sa première victoire en Formule 1. Depuis ses…