×
google news

Iran saisit navire israélien, Washington réagit

La marine d’élite des Gardiens de la révolution iranienne, la force militaire de la République islamique d’Iran, a pris possession d’un cargo, affilié à Israël, dans le Golfe, d’après ce qu’a rapporté l’agence de presse gouvernementale IRNA, le samedi 13 avril. Le navire, le MSC Aries, géré par Zodiac, une entreprise possédée par le capitaliste sioniste Eyal Ofer, a été intercepté près du détroit d’Ormuz et amené dans les eaux territoriales iraniennes, selon IRNA. Le navire compte vingt-cinq membres d’équipage, dévoile la MSC Company, laquelle affrète le bateau.

Récemment, suite à une attaque dévastatrice sur son consulat à Damas (Syrie) le 1er avril, attribuée à Israël, l’Iran a juré de se venger. Face à cette escalade de tension, l’armée israélienne a mis le pays en alerte, dans l’attente de possibles représailles iraniennes, étant donné que l’Iran soutient le Hamas, le mouvement islamiste palestinien. « Nous intensifions nos efforts pour défendre Israël de toute attaque ultérieure de l’Iran. Nous sommes prêts à riposter, » déclare Daniel Hagari, porte-parole de l’armée israélienne.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères d’Israël, Israël Katz, demande aux nations du monde d’ajouter les Gardes à la liste des organisations terroristes. Sur le réseau social X, il accuse l’Iran d’être « un régime criminel qui soutient les actes criminels du Hamas et qui organise actuellement une opération de piratage contraire à la loi internationale. »

Dans une déclaration officielle, La Maison Blanche a exhorté l’Iran à libérer ‘sans délais’ le MSC Aries et son équipe. L’incident a été ‘fermement’ condamné comme une transgression évidente du droit international et un acte de piraterie. À cause de l’escalade de tensions entre Israël et l’Iran, le président américain, Joe Biden, a ‘retourné à la Maison Blanche [samedi] après-midi’ interrompant un week-end dans sa maison familiale pour des discussions urgentes avec son équipe de sécurité nationale.

Lufthansa a suspendu ses vols de et vers Téhéran.

La confiscation du navire par des ‘autorités régionales’ a eu lieu à 50 milles nautiques (92 kilomètres) au nord-est de Foujeyra, aux Émirats arabes unis, d’après L’UKMTO, l’organisation maritime commerciale du Royaume-Uni.

Un officiel de la défense du Moyen-Orient, qui a requis l’anonymat, a partagé une vidéo de l’assaut avec Associated Press (AP). L’agence de presse a visionné la descente des commandos iraniens d’un hélicoptère sur une pile de conteneurs sur le pont du navire. D’après AP, l’hélicoptère utilisé semble être un Mil Mi-17 de l’époque soviétique, que la garde et les houthis du Yémen, soutenus par l’Iran, ont utilisé pour conduire des raids commandos sur des navires.

Interrogé par AP, Zodiac n’a fait aucun commentaire et a redirigé les questions à MSC. Le MSC Aries a été repéré pour la dernière fois vendredi au large de Dubai, en direction du détroit d’Ormuz. Le vaisseau avait coupé ses informations de pistage, une pratique commune pour les navires affiliés à Israël voyageant dans la région.

C’est dans un climat de tensions croissantes entre l’Iran et l’Occident que cet incident se produit. Face à l’inquiétude d’une flambée régionale, les Pays-Bas ont décidé de fermer leur ambassade en Iran samedi dernier. De même, plusieurs nations dont la France, les États-Unis et l’Allemagne ont exhorté leurs citoyens à éviter de voyager en Iran. Lufthansa, la compagnie aérienne allemande, et sa filiale Austrian Airlines ont également déclaré vendredi qu’elles suspendaient leurs vols à destination et en provenance de Téhéran jusqu’au 18 avril.

Depuis quelques mois, les houthistes, des insurgés yéménites soutenus par l’Iran, mènent des assauts sur les navires en Mer Rouge, manifestant ainsi leur appui au Hamas. Ces actes de violence perturbent le commerce maritime international en contraignant les entreprises à opter pour des itinéraires qui contournent l’Afrique australe, plus longs et plus onéreux. Ils alimentent également l’appréhension d’une expansion du conflit entre Israël et le Hamas à l’ensemble du Moyen-Orient. Pour répondre à ces attaques, les États-Unis et le Royaume-Uni ont lancé des frappes sur les positions houthistes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1614
Actualité

« Lutte contre le crime: statut italien »

27 mai 2024
Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a annoncé le 28 avril son souhait d'adapter le statut du "repenti" à l'image de la loi italienne. Cette déclaration a rapidement été…
example 1612
Actualité

« Plus de 200 arrestations en Arménie »

27 mai 2024
La police d'Arménie a déclaré, le lundi 27 mai, avoir arrêté plus de deux centaines de protestataires contre le gouvernement qui essayaient de barrer des voies de communication principales de…