×
google news

« Paris 2024: Flamme olympique, Antilles, trimaran, Pérec »

Entre le 7 et le 16 juin, la torche olympique traversera la mer, en compagnie de plusieurs personnalités bien connues. Parmi eux se trouvent les athlètes Marie-José Pérec, Laura Flessel et Tony Estanguet, l’auteur de théâtre Alexis Michalik et le chef Hugo Roellinger. Ils participeront au « Relais des Océans » qui se déroulera entre Brest et les Antilles, tel que l’ont révélé les organisateurs le 8 avril.

La torche, qui atteindra le sol français à Marseille le 8 mai, embarquera sur le Maxi-Banque-Populaire-XI, un des trimarans les plus véloces au monde. Il entreprendra une traversée d’une semaine de Brest jusqu’à Pointe-à-Pitre, avec une arrivée estimée pour le 15 juin.

Le navire sera aux commandes d’Armel Le Cléac’h, le troisième à finir l’Ultim Challenge, une course de trimaran solo autour du monde, ainsi que Sébastien Josse, son partenaire lors de leur victoire à la Transat Jacques Vabre en 2023. Marie-José Pérec, Miss France 2013, Marine Lorphelin, Alexis Michalik et Hugo Roellinger seront également à bord de ce premier équipage, qui mettra le cap sur la Guadeloupe.

Le 15 et 16 juin, le trimaran accueillera le président du comité organisateur des Jeux Olympiques et Paralympiques, Tony Estanguet, l’ancienne épéiste Laura Flessel, la nageuse Coralie Balmy, le skippeur Kéni Pipérol-Dampied et le surfeur Thomas Debierre, en direction de la Martinique.

L’objectif de notre voyage est non seulement de tout mettre en œuvre pour que la flamme olympique soit transportée en toute sécurité, mais aussi de faire preuve de notre compétence, a déclaré Armel Le Cléac’h à l’Agence France-Presse. C’est une grande honneur de pouvoir traverser l’océan avec ce navire, avec un équipage renommé, qui symbolise également l’excellence française.

La flamme olympique sera soigneusement conservée dans une lanterne et placée dans une zone de vie très sécurisée. Quiconque ne sera pas en pause gardera un œil dessus, ajoute Armel Le Cléac’h.

En tant que gardiens de la flamme, nous devons veiller attentivement à ce qu’elle reste allumée tout au long du voyage, dit Marie-José Pérec. Selon l’ancienne sportive, transporter la flamme en Guadeloupe est un véritable symbole. Les gens auront une petite part des Jeux, ce qui est incroyable, souligne la triple médaillée olympique. Lorsqu’on dit que les Jeux appartiennent à la France, avec un geste comme celui-ci, cela devient indéniable.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1224
Sport

Stratégie française pour Paris 2024 Paralympiques

20 mai 2024
Le 13 septembre 2021, le président Emmanuel Macron n'a pas hésité à exprimer son admiration pour l'équipe paralympique française, soulignant leur stabilité et réussite collective. Il a félicité leur performance…
example 1214
Sport

Lutte contre l’homophobie en Ligue 1

20 mai 2024
La Ligue de Football Professionnel (LFP) a une fois de plus échoué à trouver un accord commun sur un problème particulier. Depuis 2019, la LFP s'est engagée dans des actions…