×
google news

« Qualifications Euro-2025 : Victoire Bleues sur Irlande »

Le vendredi 5 avril, l’équipe féminine de football de la France a commencé avec succès sa qualification pour l’Euro-2025 en s’imposant. La victoire a été assurée grâce à un but de Marie-Antoinette Katoto, permettant aux Bleues de vaincre l’Irlande par 1-0 au stade Saint-Symphorien à Metz. Cela s’est produit un mois après une défaite éprouvante subie à la Ligue des nations face aux championnes du monde espagnoles.
Le match du vendredi a vu le leadership de la capitaine Grace Geyoro, en remplacement de Wendie Renard et Eugénie Le Sommer qui étaient sur le banc. Sous la direction de Hervé Renard, l’équipe a pris la tête de leur groupe lors du premier match de poules suite à cette victoire contre leur adversaire le plus facile, classé 25ème dans le classement mondial de la FIFA. Au même moment, les matchs opposant les Anglaises aux Suédoises à Wembley se sont soldés par un match nul (1-1).
La victoire des Bleues était cruciale car leur groupe est très compétitif, incluant l’Angleterre, actuelle championne d’Europe et vice-championne du monde, et la Suède, demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde. Les Françaises doivent terminer parmi les deux premières du groupe pour se qualifier pour l’Euro-2025 en Suisse. Sinon, elles auront à franchir deux stages de barrages en automne pour accéder à une place.
Optant pour la barre, nous trouvons Eugénie Le Sommer.

Malgré un manque de précision technique dans les derniers trente mètres, les joueuses ont réussi à marquer rapidement grâce à une combinaison arrêtée entre Kenza Dali et Maëlle Lakrar, qui a pu passer la balle à l’attaquante du PSG, Marie-Antoinette Katoto (6e minute). Sur les dix derniers buts des Bleues, sept ont été réalisés via une phase arrêtée (corner, coup franc ou penalty).
Malgré une possession du ballon, l’inspiration manquait. Hormis une bonne pression lors de la perte du ballon, les Françaises ont eu du mal à faire passer la balle, notamment entre Delphine Cascarino, Katoto, Kadidiatou Diani et Grace Geyoro.
Remplaçant Katoto, Eugénie Le Sommer a été plus mobile et a immédiatement réussi une tête puissante, suite à un centre de Diani (66e minute). Leur complicité a été plus notable en peu de temps qu’avec Katoto pendant une heure, malgré le 28e but de cette dernière pour les Bleues. En seconde période, Diani, plus libre, a failli marquer un autre but, bien assistée par Kenza Dali (70e minute).
L’équipe d’Hervé Renard doit augmenter leur niveau pour le match contre les Suédoises, techniquement plus fortes, et doit être plus précise devant le but. Les occasions seront moins nombreuses que le vendredi alors qu’elles avaient vingt tirs.
Les Irlandaises, qui avaient déjà été vaincues en juillet dernier (3-0), n’ont pas pris de risques face au but de Pauline Peyraud-Magnin, qui a été assez tranquille.
Revenons sur le retour de Wendie Renard.

L’entraîneur de l’équipe de France, Hervé Renard, a exprimé sa satisfaction par rapport à l’effort déployé par son équipe contre le côté irlandais. Il a toutefois mentionné qu’il y avait une marge d’amélioration, surtout dans le dernier troisième du terrain où les joueuses auraient pu être plus performantes. Renard a également noté que, malgré l’atteinte du poteau et une performance remarquable de la gardienne irlandaise, son équipe avait besoin de marquer plus de buts.

Pour obtenir une médaille d’or olympique cet été au pays, plus d’efforts doivent être déployés. Une note positive pour le côté français est le retour de Wendie Renard après une absence de quatre mois en raison d’une blessure au quadriceps. Cependant, son retour a été interrompu par un malaise dû à une baisse du taux de sucre dans le sang à la fin du match (90+4), comme indiqué par l’équipe médicale.

La capitaine, dont l’expérience sera précieuse lors du match contre la Suède, a semblé être prise de vertiges et a quitté le terrain pendant quelques secondes avant de revenir pour les dernières minutes du match. Sa coéquipière, Sandie Toletti, a confirmé qu’elle se sentait bien dans les vestiaires après le match.

L’athlète clé Amandine Henry, qui devrait faire ses débuts contre la Suède, a célébré sa 100e sélection devant une foule de 17 000 spectateurs au stade.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1347
Sport

Atalanta Bergame remporte finale Ligue Europa

23 mai 2024
Atalanta Bergame a réussi à renverser les « invulnérables » pour décrocher la Ligue Europa, le mercredi 22 mai, à Dublin, en écrasant (3-0) Bayer Leverkusen qui restait invaincu pour…
example 1341
Sport

Mbappé aux Jeux Paris 2024: Affaire d’Etat?

23 mai 2024
Un président devrait-il se fixer sur ce genre de choses ? C'est une question qui mérite d'être posée, en référence au titre du livre publié par deux de nos collègues…