×
google news

Sept ans de prison pour un tweet

Selon Amnesty International, le sud-coréen Park Jeonggeun risque 7 ans de prison pour avoir retweeté un message du gouvernement nord-coréen.

Selon Amnesty International, le sud-coréen Park Jeonggeun risque 7 ans de prison pour avoir retweeté un message du gouvernement nord-coréen.
Park Jeonggeun est actuellement incarcéré depuis le 11 janvier pour avoir retweeté ce message : « Longue vie au Général Kim Jong-II« .

Mais le jeune homme de 24 ans se défend en expliquant qu’il avait voulu faire preuve d’humour dans le seul but de ridiculiser le dictateur. Mais les autorités sud-coréenne considèrent que ce message est une violation de la loi sur la sécurité nationale et serait une aide à l’ennemi.

Amnesty International explique que Park Jeonggeun est membre du Parti socialiste sud-coréen qui lutte activement contre la dictature nord-coréenne, et que cette incarcération est totalement arbitraire. L’organisation précise que cette loi représente un véritable danger pour la liberté d’expression.

« Mettre en prison quiconque pour avoir exprimé son opinion de manière pacifique viole les lois internationales. Mais dans ce cas précis, les accusations contre Park Jeong-Geun sont simplement grotesques et devraient être abandonnées tout de suite » a déclaré Sam Zarifi, directeur d’Amnesty pour la région Asie-Pacifique, qui ajoute que « la loi sur la sécurité nationale a un effet néfaste sur la liberté d’expression. Elle n’est pas utilisée pour gérer les menaces sur la sécurité nationale mais pour intimider les gens et limiter leur liberté d’expression. Elle devrait être réformée pour répondre aux lois internationales sur les droits de l’Homme et si le gouvernement n’y arrive pas, elle devrait être abolie« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contentsads.com