×
google news

Comment faire un cerf-volant soi-même ?

Les matériaux Pour la toile, on peut utiliser de la toile de SPI (très résistante), du plastique (bon marché), de la soie (le must !), du papier (peu coûteux, mais fragile), du coton fort ou encore du Tivek .
Les baguettes sont constituées de bambou léger et flexible, de bois de ramin ou de fibres de carbone ou de fibres de verre, deux matériaux souples que l’on trouve en magasins spécialisés.

Les fils nécessaires à la confection des lignes, des brides et à la couture seront quant à eux, en polyester ou en nylon ou encore tout simplement du fil de ligne.
De simples tubes en aluminium suffisent pour les raccords qui assurent la liaison entre les baguettes et les embouts posés à leurs extrémités.
Un bon bricoleur se doit d’avoir de bons outils ! La découpe nécessitera briquet, ciseaux, colle, cutter, fer à souder, limes, pinces, poinçons, règle équerre, scie à métaux et feutre ou crayon de bois et la couture quelques épingles, du fil et une machine à coudre.

Il ne reste plus alors pour faire un cerfvolant soi-même qu’à procéder à l’assemblage.
La méthode d’assemblage suit un ordre précis Découper les voiles et percer dans les toiles les orifices pour le passage des baguettes.
Poser les renforts et fixer les anneaux.
Réaliser les ourlets puis assembler les voiles.
Poser les goussets et percer les points d’attache pour la bride et la queue et enfin.
Découper et mettre en place les baguettes, la ligne et la bride.
Bon vent petit cerfvolant !

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media