×
google news

« Séries choisies: Dark Matter, Doctor Who, etc. »

LA LISTE DU MATIN
Le plus ancien héros de télévision encore en activité, même le Docteur Who, subit un rajeunissement. Les quatre séries de cette semaine favorisent l’innovation, que celle-ci concerne l’application de la théorie quantique aux émotions ou l’inclusion de politique dans un mélodrame de Bollywood.
« Matière Noire » : Joel Edgerton dans des vies différentes de la sienne.
Un jour, Jason Dessen (Joel Edgerton) se retrouve dans un univers qui lui est inconnu. Bien qu’il soit un professeur de physique apathique, il est aussi un époux heureux de Daniela (Jennifer Connelly) et un père aimant d’un adolescent. Pourtant, dans cette vie alternative, Jason est un physicien éminent sans progéniture. Il a une petite amie, mais cela n’est pas (ou plus) Daniela.
En fait, Jason n’est plus exactement la personne qu’il était auparavant. Les processus qui lui ont permis de passer d’une réalité à une autre, jusqu’à – comme on le découvrira plus tard – faire fusionner une existence avec une autre, insufflent une tension captivante aux premiers épisodes de Matière Noire, malgré le côté conceptuellement difficile du thème. Cette tension se dilue légèrement à mi-chemin, tandis que les portes du multivers s’ouvrent et se referment, révélant une pléthore de réalités parallèles, toutes les voies que Jason aurait pu, ou aurait dû, prendre.

Dans cet océan d’options illimitées, les caractères peinent à garder le rythme à cause de leur manque de profondeur. Toutefois, Dark Matter parvient à se libérer de son ambitieux programme pendant la deuxième moitié, probablement grâce à plusieurs changements de direction. La série s’éloigne, enfin, de la parabole de l’autodéveloppement pour faire place à une forme de douceur et de mélancolie, qui est le corollaire de la sensation de vertige existentiel que provoquent les multiples mouvements de ses personnages à travers les couloirs de la physique quantique. Dark Matter a été créée par Blake Crouch et met en scène Joel Edgerton, Jennifer Connelly, Alice Braga, Jimmi Simpson (États-Unis, 2024, 9 x 52 minutes). Deux épisodes seront disponibles le 8 mai sur Apple TV+, puis un épisode chaque mercredi.

En ce qui concerne Doctor Who, BBC a compris qu’il n’est jamais trop tard pour découvrir la série, en particulier avec Ncuti Gatwa jouant le rôle principal. Gatwa, qui a été le meilleur ami d’Otis dans Sex Education pendant quatre saisons, apporte un vent de fantaisie queer aux premiers épisodes de cette quarantième saison et offre surtout à la série les moyens d’attirer un nouveau public. Disney+, qui co-produit et diffuse la série en France, comprend bien cela. Il reste 62,5% de l’article à lire pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1597
Actualité

Zelensky à Madrid pour rencontrer Sanchez

27 mai 2024
Nos articles, reportages et analyses sur le conflit en Ukraine sont disponibles pour lecture. Dans le « Monde », nous découvrons pourquoi la Crimée est prioritaire pour Kiev et l'émotion…
example 1596
Actualité

« ManiFeste, Miremont, We Love Green: Incontournables »

27 mai 2024
La matinée de la semaine passe en revue les différents programmes de quatre festivals dont deux connaissent leur première édition, tandis que deux autres sont en tournée. Des personnalités appréciées…
example 1594
Actualité

Manifestations en Arménie contre premier ministre

27 mai 2024
La contestation en Arménie concernant la cession de terrains à l'Azerbaïdjan, qui a débuté le mois dernier, persiste. Le 26 mai, un rassemblement notable a eu lieu à Erevan, la…