×
google news

Paris 2024: Tests pour Seine baignable

Les autorités avertissent qu’il est « probable » que la qualité de l’eau de la Seine ne sera pas excellente malgré le lancement des analyses quotidiennes depuis le 1er juin, huit semaines avant les Jeux Olympiques. Les résultats ne seront pas exceptionnels immédiatement, en raison du climat des dernières semaines et de la mise en service récente de certaines installations visant à nettoyer le fleuve. Les seules échéances importantes sont fixées pour fin juillet et début août avec les compétitions olympiques de triathlon et de marathon de natation.

L’échéance se rapproche et pour permettre l’organisation de ces compétitions et démontrer l’impact des coûts énormes des fonds publics consacrés depuis 2016 à la dépollution du fleuve, soit 1,4 milliard d’euros, la ville de Paris a annoncé qu’un bulletin hebdomadaire sur la qualité de l’eau du fleuve sera désormais publié. Ce bulletin comprendra un résumé des analyses de la semaine précédente réalisées à partir de huit points de collecte en amont du pont Alexandre III, où se dérouleront les compétitions olympiques.

La mairie de Paris est pour l’instant discrète à propos de ses plans, promettant de partager les méthodes choisies sous peu. Les premières découvertes devraient être annoncées à l’issue de la première semaine de mesure. Il est fort probable que ces résultats confirment les affirmations faites le 28 mai par la Fondation Surfrider. Selon Lionel Cheylus, porte-parole de l’ONG, qui a mené des inspections pendant huit mois, tous les échantillons jusqu’à présent démontrent « une qualité plutôt pauvre » de l’eau de la Seine.

Le fleuve a besoin de temps pour se rétablir, estime la préfecture de la région Ile-de-France. Les précipitations récentes ainsi que celles des mois passés ont augmenté le débit du fleuve à près de 400 m³ par seconde, ce qui est quatre fois plus qu’en été normal. Cela rend le traitement de l’eau plus complexe.

D’autre part, de nouveaux équipements essentiels pour l’assainissement de l’eau viennent tout juste d’être mis en service ou ne sont même pas encore opérationnels. Le bassin de rétention près de la station d’Austerlitz à Paris, conçu pour stocker une partie des eaux usées et pluviales en cas de fortes pluies, est opérationnel depuis fin mai. Quant au collecteur VL 8, situé entre Athis-Mons et Valenton, destiné à minimiser le rejet des eaux usées dans la Seine pendant les précipitations, il ne sera pas opérationnel avant début juillet.

Vous avez encore 38,82% de cet article à parcourir. La continuation est exclusive pour les souscripteurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1422
Sport

Euro 2024: Deuxième match France-Pays-Bas

21 juin 2024
Les Bleus ont débuté leur Euro de manière efficiente, le lundi 17 juin, en affrontant l'Autriche. Cependant, leur performance ce soir pourrait être totalement différente, notamment en raison des doutes…
example 1408
Sport

Euro 2024 : Espagne impressionne, domine Italie

21 juin 2024
Dans la Veltins-Arena où le match entre la Roja et la Squadra Azzurra se déroulait, le roi Felipe VI a fait une remarque claire sur la performance de l'équipe espagnole…
example 1389
Sport

« Angleterre déçoit à l’Euro 2024 »

21 juin 2024
Apres l'entrée de l'Angleterre dans l'Euro 2024 de football, le sélectionneur, Gareth Southgate, a convoqué son équipe pour une réunion exceptionnelle. Au coeur des discussions se trouvaient les critiques dirigées…
example 1382
Sport

« NBA soutient talents du basket français »

20 juin 2024
Après de longues négociations, la Ligue nationale de basket (NBA) et le basket français ont trouvé un accord sur le futur des jeunes talents. Dès la saison 2024/2025, un nouveau…