×
google news

« Real Madrid gagne 15e Ligue Champions »

Même si Dani Carvajal a déjà remporté la Ligue des Champions cinq fois, l’émotion le submerge à la fin du match, l’espagnol ne parvient pas à retenir ses larmes. Avec ses partenaires du Real Madrid, ils ont obtenu la célèbre Coupe le samedi 1er juin, après une finale contre le Borussia Dortmund (2-0) jouée au stade Wembley, à Londres (Angleterre). Cette victoire marque le quinzième triomphe du Real Madrid en C1, face à une équipe allemande qui a fait preuve de bravoure.
Ayant déjà été défaits lors de la finale de ce prestigieux tournoi européen à Wembley en 2013 par le Bayern Munich, le Borussia a fait l’expérience amère de l’efficacité redoutable du Real Madrid. Bien que le club de Carlo Ancelotti – qui enregistre sa cinquième victoire en tant qu’entraîneur en C1- ait été sous pression et dominé la plupart du temps, les joueurs n’ont pas cédé après une première heure de jeu où ils n’ont pas montré leur meilleur visage.
De son côté, le Borussia n’a cessé de créer des opportunités de marquer, avec notamment Niclas Füllkrug qui a touché le poteau à la 23e minute. « Ils ont eu le dessus lors de la première mi-temps, nous avons été chanceux, ils ont mieux joué que nous. C’était un match complexe et je ne visionnais pas comment nous pourrions l’emporter », a admis Thibaut Courtois, le gardien du Real Madrid, après le match. En effet, c’est lorsque les Merengues étaient acculés qu’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes durant cette saison, grâce à leur capacité à résister à la pression et à se relever indemnes.

Dans les mots du footballeur français Eduardo Camavinga, malgré certaines fautes commises par eux, leur plus grande méprise a été de ne pas les éliminer, ce qui les a rendus plus forts. Suite à plusieurs opportunités manquées par le Borussia Dortmund, la victoire du Real Madrid semblait inévitable. Et c’est effectivement ce qui s’est produit grâce au but marqué par Dani Carvajal au 74e minute, et le tir décisif de Vinicius (auparavant crucial lors de la finale gagnée par le Real Madrid en 2022 au Stade de France) au 83e, qui a éliminé toute incertitude.

Comme Toni Kroos l’a admis, qui jouait son dernier match avec le Real Madrid, ils ont mis du temps à s’imposer ce soir-là. Le but de Carvajal est venu après leur deuxième tir cadré, démontrant une efficacité exceptionnelle qui est enviée par toutes les autres équipes. Cela a permis au club espagnol de sortir de la phase d’élimination directe et de remporter un nouveau trophée.

Contrairement à la phase de groupes, l’équipe d’Ancelotti n’a jamais été la meilleure de la compétition. Leur victoire en 2022 comportait des moments de chaos et des revirements de situation incroyables, puis une grande précision contre Liverpool en finale. Le scénario était complètement différent en 2024: un renversement incroyable contre le Bayern Munich en demi-finales, et une grande réalisme dans les autres tours de qualification. Le reste de l’article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1573
Sport

« JO 2024: Primes de 1500 euros approuvées »

23 juin 2024
Dimanche 23 juin, le gouvernement a révélé des documents permettant l'attribution de bonus supplémentaires d'un montant pouvant atteindre 1 500 euros à divers groupes de fonctionnaires intervenant lors des Jeux…