×
google news

« Paris 2024: Économies retournent aux financeurs publics »

La Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), souvent considérée comme le « top de la classe » en termes de préparation pour les Jeux olympiques et paralympiques (JOP), s’est particulièrement distinguée sur le plan financier. La raison ? Son budget de 4,5 milliards d’euros n’a que légèrement fluctué, en dehors de l’inflation, par rapport aux prévisions de départ.

En plus de cela, l’établissement public a accompli la majeure partie de ses tâches sans épuiser tous ses fonds. Un total de 52 millions d’euros sont encore disponibles dans la réserve qui a été mise de côté pour couvrir les aléas potentiels, une réserve qui n’a été utilisée qu’en partie (elle s’élevait à 62,5 millions d’euros à la fin de 2022). L’idée de redistribuer ce « restant » aux divers contributeurs de Solideo est donc en discussion.

« Nous avons entamé des discussions préliminaires avec le conseil d’administration de Solideo », révèle une source proche de Stéphane Troussel, le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, membre du Parti socialiste. D’autres contributions à Solideo incluent l’Etat, la Ville de Paris, la région Ile-de-France, et la ville de Marseille parmi treize financeurs. Solideo confirme qu’ils sont « en collaboration avec les cotiseurs pour déterminer comment distribuer » le reste du fonds de réserve.

Ou plutôt une portion du reste, car, comme le conseil départemental de Seine-Saint-Denis le précise, « un certain montant doit être conservé en réserve », notant qu’il y a « encore quelques projets à terminer » et d’autres « à entreprendre après les Jeux », pour la transformation de certains sites. « On ne peut pas vider tout le fonds de réserve, nous devons en conserver pour 2025 », insiste la direction de Solideo.

« Chaque financeur dispose d’une part de la réserve globale».

Dans le département de Seine-Saint-Denis, on prévoit une répartition proportionnelle du surplus de réserve, en fonction de la contribution initiale de chacun pour financer un projet dont il reste des fonds. C’est confirmé par Valérie Pécresse, la présidente (Les Républicains) du Conseil régional d’Ile-de-France. Elle explique que chaque participant dispose d’une part de la réserve dédiée à chaque site et projet à réaliser. Si un surplus est constaté, chacun doit récupérer ce qu’il a investi à l’origine, comme le stipulait le principe initial.

Actuellement, ces détails sont toujours en débat au sein du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. On y explique que la somme précise à redistribuer et la répartition pourraient « peut-être » être débattues lors de la prochaine réunion du conseil d’administration de la Solideo, prévue en début juillet. Cependant, pour le moment, rien n’a été officiellement ajouté à l’agenda de la réunion.

35.05% de l’article reste à lire. Seuls les abonnés ont accès au reste de l’article.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1734
Sport

France-Pologne: Match nul frustrant des Bleus

25 juin 2024
Kylian Mbappé a réussi à marquer, cependant l'équipe française n'a pas montré une performance rassurante. Le mardi 25 juin, le match final de la phase de groupes de l'Euro pour…
example 1720
Sport

« Geminiani: Dans la Roue des Légendes »

25 juin 2024
Raphaël Geminiani, une figure shakespearienne qui a célébré son 99ème anniversaire le 12 juin, domine avec une touche de maîtrise sur son passé. Il regarde avec amusement les esprits de…
example 1716
Sport

« Pologne prépare l’après Euro 2024 »

25 juin 2024
L'équipe polonaise, les Blanc et Rouge, ne s'attendait pas à être les malheureux de l'Euro 2024. Au bout des deux premières journées de la phase de groupes, la Pologne était…