×
google news

« Bleues dominent Angleterre, Euro 2025 éliminatoires »

En affrontant un groupe de haute compétition dans les qualifications pour l’Euro 2025, l’équipe féminine de football française poursuit son trajet impeccable. Le vendredi 31 mai, devant plus de 42 000 personnes réunies au St James’ Park de Newcastle, les footballeuses françaises ont obtenu leur troisième victoire en trois matchs en battant les Anglaises (2-1), qui n’avaient pas été vaincues depuis 24 ans dans des matchs de qualification à un championnat d’Europe.

Un peu moins de deux mois après la réalisation d’une victory marquante en Suède (1-0), le groupe mené par Wendie Renard, qui a égalé le record de capitanat de Sandrine Soubeyrand (84), s’est mesuré à un poids lourd du football féminin mondial. L’Angleterre est actuellement championne d’Europe et seconde au championnat du monde. Les Anglaises se trouvent même en deuxième position du classement FIFA, juste derrière l’équipe imbattable d’Espagne.

Dans le nord de l’Angleterre, l’équipe de France a montré des performances variées. Cependant, plus de 100 ans après le premier match qui a eu lieu Outre-Manche entre des joueuses anglaises et françaises, où les joueuses françaises menées par la pionnière du sport féminin Alice Milliat avaient gagné (2-0), les Bleues ont réussi à surprendre les « Lionesses » sur leur propre terrain.

En tête du groupe A3 avant ce déplacement risqué, les joueuses françaises étaient déterminées à garder leur position. Leur objectif a été atteint car elles ont maintenant neuf points, devant la Suède et l’Angleterre (4 points) et l’Irlande (0 point). Le mardi 4 juin, à Saint-Etienne, elles recevront les Anglaises pour le match retour.

Le coach français, Hervé Renard, a dû assister à la dernière partie de match depuis la tribune en raison de son expulsion lors du match précédant. Depuis sa place élevée, il a pu observer le bon rendement de ses joueuses sous la direction de son assistant, Laurent Bonadéi. Bien que puni au début du match, sa punition a été levée 15 minutes après la fin, lui permettant d’assister à la conférence de presse post-match. Il n’a pas manqué de féliciter Bonadéi, le staff et les joueuses.

Le début de match des Anglaises n’était pas solide, comme le montre l’erreur de tir de la gardienne Mary Earps, qui s’est blessée et a dû être remplacée par Hannah Hampton peu après. Cependant, les Françaises n’ont pas réussi à tirer avantage de cette situation, faute d’un pressing insistant.

Au contraire, ce sont les Lionesses qui ont réussi à déstabiliser leurs adversaires dès le début. Lauren Hemp a réussi à perturber la défensive française en passant à Ella Toone, qui n’a malheureusement pas réussi à cadrer.

A environ trente minutes de jeu, les hésitations de l’équipe de défense française ont permis aux Anglaises de marquer le premier but. Maëlle Lakrar a d’abord laissé échapper un ballon contré, puis De Almeida a laissé Hemp centrer à nouveau. Besoin d’une intervention de Selma Bacha, Beth Mead a profité de l’occasion pour marquer sans résistance. Mead, habituée du terrain, étant local de Sunderland, le club rival de Newcastle.

Dans une série d’évènements typiques de l’ère Hervé Renard depuis mars 2023, les collaboratrices de Wendie Renard se sont révélées menaçantes lors des séances de tirs au but. Un premier coup de coin de Bacha est habilement renvoyé par Lakrar, forçant Hampton à effectuer une belle parade (33e minute).

Dans un autre scénario, cette fois initié par Kenza Dali, Elisa De Almeida compense un début de match difficile en réalisant une volée qui surprend le gardien adversaire (1-1, 41e minute). Ainsi, sur les douze derniers buts des Bleues, neuf ont été marqués de cette manière. « Nous continuons à marquer lors des séances de tirs au but, une compétence que nous travaillons constamment », a déclaré Laurent Bonadéi.

Juste avant la mi-temps, l’équipe anglaise est sur le point de reprendre le dessus. En difficulté défensive, comme lors de la finale de la Ligue des champions avec l’OL contre le Barça une semaine auparavant, Selma Bacha est facilement dépassée par Beth Mead, qui est privée de marquer grâce à un excellent sauvetage de Pauline Peyraud-Magnin (45ᵉ + 4 minutes). Le gardien de but des Bleues et de la Juventus Turin a fait preuve d’une grande efficacité, surtout lors des interventions aériennes.

Alors que les équipes sont relativement bien équilibrées en seconde mi-temps, les coéquipières de Wendie Renard se créent les meilleures occasions. Delphine Cascarino crée du désordre dans la défense anglaise et manque de justesse avec son tir (54ᵉ minute).

C’est Katoto qui offre la victoire.

Dans les dernières vingt minutes du match, c’est à ce moment que les joueuses françaises ont fait pencher la balance en leur faveur. Elles ont réussi à obtenir un corner, mais celui-ci a été maladroitement renvoyé par l’opposition, remis en jeu par Kenza Dali et à nouveau faiblement dégagé. C’est alors que Kadidiatou Diani a parfaitement redirigé le ballon de la tête, pour l’ancienne partenaire de jeu du PSG, Marie-Antoinette Katoto.

Jusqu’à ce moment précis, Katoto s’est retrouvée confinée dans un rôle ingrat à l’avant, elle réussit une superbe reprise de volée pivotante pour marquer le but de la victoire (68ᵉ minute, 2-1).

Laurent Bonadéi a fait son premier changement parmi ses trois pour résister aux ultimes attaques des vice-championnes du monde : Amandine Henry est entrée à la place de Cascarino (69ᵉ minute). Puis, en fin de match, Elisa De Almeida a laissé sa place à Eve Périsset, et Marie-Antoinette Katoto a cédé la sienne à une nouvelle venue, Louna Ribadeira.

Ceci a permis à l’équipe féminine française de poursuivre sur sa lancée. Elles visent plus que jamais leur huitième participation consécutive aux championnats d’Europe qui se tiendront en Suisse l’année prochaine. Leur résultat le plus notable depuis leur première qualification en 1997 a été une demi-finale en Angleterre en 2022.

« Nous devons aller chercher cette qualification le plus tôt possible pour bien préparer les Jeux olympiques, qui sont notre principal objectif cet été », a confié Hervé Renard. Le tournoi olympique des Bleues commencera le 25 juillet à Lyon contre la Colombie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1573
Sport

« JO 2024: Primes de 1500 euros approuvées »

23 juin 2024
Dimanche 23 juin, le gouvernement a révélé des documents permettant l'attribution de bonus supplémentaires d'un montant pouvant atteindre 1 500 euros à divers groupes de fonctionnaires intervenant lors des Jeux…